Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 16:46
Week-end Portes Ouvertes au domaine RIETSCH à Mittelbergheim



C’est l’hiver en Alsace, le ciel est gris, la pluie est fine et froide, un vent glacé souffle et les gogos affluent en masse pour se faire plumer dans les diverses Foires à la Vinasse Chaude organisées durant tout le mois de décembre dans notre région…
Je sais, j’insiste lourdement pour démystifier ces manifestations touristiques complètement dévoyées de leur sens initial… mais ça m’énerve !

Heureusement que l’Alsace offre d’autres possibilités de sorties pour ceux qui veulent fuir ce Disneyland de Noël. C’est ainsi que j’ai eu le plaisir de rendre une nouvelle visite à Jean-Pierre Rietsch pour son opération Portes Ouvertes, avec un programme encore plus riche que les années précédentes.
En effet, 3 artistes invités exposaient leurs productions dans les caves du domaine et un film sur l’œuvre graphique de Tomi Ungerer était projeté dans la cuverie aménagée pour l’occasion.

Bien évidemment les vins étaient également à l’honneur puisque comme d’habitude, Jean Pierre et son équipe ont permis aux amateurs de rencontrer leurs cuvées à différents stades de leur évolution :
-    les 2008 en gestation
-    les 2005, 2006 et 2007 dans leur prime jeunesse
-    les vieux millésimes


Au domaine Rietsch on est très content du millésime 2008 : l’état sanitaire de la vendange était très satisfaisant, les maturités étaient suffisantes sans être excessives par contre la matière était très concentrée.
Ce seront des vins denses et fortement imprégnés par leur terroir (les analyses révèlent des taux très élevés d’extrait sec).
Comme je l’ai déjà fait sur un autre post je ne peux que vous renvoyer sur la séquence vidéo du blog de Philippe Bon qui montre les vendanges au domaine.

La première étape de la visite offre au dégustateur la possibilité d’apprécier les vins nouveaux. L’exercice est intéressant et formateur quoique difficile. Jean-Pierre n’utilise que des levures indigènes pour les fermentations, ce qui explique la diversité des niveaux d’évolution des différents échantillons : ici on laisse chaque cuvée vivre sa vie à son rythme.
·    Le pinot noir (12°3) est marqué par les fruits rouges frais et présente une belle structure et une belle vinosité. Avec un rendement moyen (50hl/ha) ce vin est encore assez sauvage avec une malo qui n’est pas encore faite.
En bio et avec un joli potentiel
·    Le muscat (11°7) est un peu plus avancé avec une malo en cours. Il présente de discrètes notes de sureau et de sucre d’orge. En bouche c’est un vin bien équilibré et sec.
Avec une coulure qui a réduit les rendements de façon drastique (16 hl/ha) cette référence va constituer une rareté dans la gamme de ce domaine.
·    Le sylvaner G.C. Zotzenberg (encore en fermentation, 12°8 et environ 20g/l de sucres restants) délivre des arômes très purs de fruits blancs et possède une belle expression minérale en bouche.
Le terroir parle dès la naissance.
·    Le gewurztraminer Weinberg (encore en fermentation, 12°8 et 23 g/l de sucres restants) possède un nez discret mais une bouche très riche avec beaucoup de gras.
Une nouvelle cuvée avec un beau terroir et un petit rendement (36hl/ha). A suivre.
·    Le pinot gris Rippelholz (encore en fermentation, 13,4° potentiels) possède également un nez de fruits blancs. La bouche est dotée d’une solide charpente avec une tension acide très droite.
Un futur P.G. sec mais avec une personnalité forte.
·    Le riesling Stein (encore en fermentation, 13° potentiels) est puissant, dense et profondément minéral.
Ce terroir calcaire qui jouxte le domaine est magnifique, bien drainé, exposé sud, avec juste ce qu’il faut de pente produira probablement un des grands vins secs du millésime.
·    Le gewurztraminer Heiligenstein (encore en fermentation, 15°5 potentiels) est déjà bien expressif au nez avec des fleurs et du raisin frais et possède une matière très concentrée en bouche.
Une cuvée opulente vendangée au pays du klevener.






Les 2008, tirés sur cuves et en train de se faire doucement…
on se trouve entre le jus et le vin mais chaque cru a déjà son (sacré) caractère.






La seconde étape nous fait passer directement à la dégustation de vieux millésimes avec 5 références sortie de la réserve personnelle du vigneron :
1 pinot noir Quatre Eléments 2003, 1 riesling Zotzenberg 1993, 1 riesling Stein 1997, 1 gewurztraminer Hardt 1999 et un pinot gris Rippelholtz 1999.

La robe des deux rieslings était d’un jaune éclatant (on devine un peu la couleur sur la bouteille du milieu), le Zotzenberg 1993 avait des arômes de tilleul et de fleur d’oranger et présentait une bouche très droite mais d’une grande élégance (BIEN+) ; le Stein 1997 avait des arômes d’agrumes frais et présentait une bouche puissante et minérale avec une finale vanillée (TRES BIEN).
Le presque déjà mythique pinot noir Quatre Eléments 2003 se présentait dans une robe sombre et dense et développait d’intenses arômes de cacao et de cerise à l’eau de vie (Mon Chéri pour les gourmands). La bouche puissante et équilibrée finissait longuement en laissant apparaître quelques notes boisées et fumées.
(TRES BIEN+)

La dernière étape se déroule dans le chaleureux caveau de dégustation du domaine, où les groupes de convives sont attablés près d’un feu de bois qui crépite dans la cheminée.
Il y a à un peu plus de 20 références en vente à l’heure actuelle mais des contraintes de temps m’ont contraint à opérer une sélection resserrée dans ma dégustation.
Mon goût personnel pour les vins plutôt secs m’a orienté vers les sylvaners et les rieslings 2007 :
·    Sylvaner Vieilles Vignes 2007 : jaune clair avec un nez très fin de fruits blancs, une bouche légère et gourmande et une belle salinité en finale.
La parcelle de vieilles vignes jouxte le Zotzenberg et la parenté est évidente : c’est un sylvaner de terroir.
BIEN+
·    Sylvaner G.C. Zotzenberg 2006 : jaune plus prononcé avec un nez plus complexe de fruits blancs, de fleurs et de miel, une bouche élégante et une finale minérale et saline.
Le terroir du Grand Cru est présent mais le vin reste assez léger.
BIEN+
·    Sylvaner G.C. Zotzenberg 2007 : jaune clair et brillant avec un nez de raisin frais et de miel, une bouche équilibrée avec une touche de surmaturité équilibrée par une acidité très longue et une finale profondément minérale.
Le terroir magnifié par le millésime : un sylvaner de haut vol !
TRES BIEN
·    Riesling Stein 2007 : très clair avec un nez discret, aérien et floral, une bouche ample et très profonde et une belle allonge finale.
Le jardin de la famille Rietsch a produit un super vin sec cette année : encore un peu sur la retenue mais une typicité et une concentration dignes d’un G.C.
TRES BIEN
·    Riesling G.C. Zotzenberg 2007 : jaune clair brillant avec un nez de belle intensité où les zestes d’agrumes s’épanouissent, une bouche vive et ample avec un équilibre parfait malgré quelques touches surmûries et une finale minérale et saline.
Certainement une des grandes réussites du millésime : le cépage et le terroir nous interprètent un duo classique de très haut niveau.
EXCELLENT
·    Pinot Gris G.C. Zotzenberg 2007 : dans le rôle du petit dernier pour la route, dégusté sans notes juste pour le plaisir avec Philippe… Une maturité V.T., des notes de fruits exotiques à n’en plus finir et une trame acide bien définie…une petite bombe !

Merci à la famille Rietsch pour ce bon moment.

@+

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives