Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 09:46

Premier thème récurrent dans le programme de dégustation de notre jeune club oenophile : le riesling, bien évidemment.

 

Nous allons tenter d'approcher ce cépage emblématique de notre région à travers 4 sessions thématiques :

-     les terroirs non classés du Bas-Rhin

-     les terroirs non classés du Haut-Rhin

-     les terroirs Grand Cru du Bas-Rhin

-     les terroirs Grand Cru du Haut-Rhin.

 

 

Rieslings de terroir du Bas-Rhin

 

Première des 4 rencontres programmées autour du riesling alsacien avec une sélection de 13 vins issus de terroirs non classés Grand Cru.

Les vins étaient servis aux alentours de 10° sans carafage. La dégustation, les commentaires et l'évaluation se sont faits à l'aveugle.

 

1 Riesling Rothstein 2007 - Lissner à Wolxheim      

Robe : Jaune pâle.   

Nez : Ouvert et assez complexe avec des notes de fruits blancs (poire), de miel et d'herbe fraîche.      

Bouche : Belle présence avec du gras et un acidité citronnée qui lui donne un beau tonus.

Dominante grès (Rothstein = Pierre rouge) sur ce terroir qui nous livre un riesling précis et typé avec un excellent rapport Q/P.        

TRES BIEN  

 

2 Riesling Andlau 2006 - Wach à Andlau        

Robe : Jaune clair.        

Nez : Discret mais assez bien typé avec des agrumes et de la minéralité.    

Bouche : Une attaque ronde mais la suite un peu plate avec une finale courte et aqueuse.    

Un deuxième terroir gréseux mais une petite déception pour ce vin qui ne se présentait vraiment pas à son avantage lors de cette dégustation.          

BIEN-

 

3 Riesling Schiefferberg 2005 - Gisselbrecht à Dambach     

Robe : Jaune moyen, très brillant.     

Nez : Précis et bien typé avec des notes d'ananas frais et de pierre chaude.       

Bouche :  L'attaque est vive, l'ensemble est équilibré avec une légère touche camphrée. Une légère amertume accompagne une finale assez longue.       

Un vin classique et bien vinifié sur un terroir schisteux (Schieffer = Ardoise)      

BIEN+

 

4 Riesling Bruderbach 2004 - Loew à Westhoffen        

Robe : Jaune franc très brillant.     

Nez : Beaucoup d'opulence et de sensualité avec des notes de fraise, de brioche et un belle minéralité.   

Bouche : Du gras, de la rondeur et une belle profondeur avec quelques notes fumées et une légère amertume sur une finale longue.       

Le grès et le calcaire apportent une belle complexité à ce vin qui ne fait pas l'unanimité car il s'écarte peut-être un peu trop des canons d'un riesling classique...mais moi j'aime !      

TRES BIEN+ 

 

5 Riesling Cuvée des sables - Saouliak à Nothalten     

Robe : Jaune assez profond avec des reflets verts.        

Nez : Aérien et léger avec des notes de fruits blancs et de menthe fraîche.      

Bouche : Un équilibre assez bizarre avec des SR perceptibles et une finale très courte.    

Racoleur, sans défaut saillant, mais sans grande personnalité. Fait pour plaire au plus grand nombre. Si ça marche...        

BOF  

 

6 Riesling Silberberg 2006 - Pfister à Dahlenheim     

Robe : Jaune assez profond.      

Nez : Léger et aérien avec de discrets arômes de citron et de fleurs.       

Bouche : Sec avec une belle ampleur, l'acidité est rectiligne avec une finale réglissée.    

Un terroir argilo-calcaire très caillouteux et une vinification sans concession pour ce riesling droit et austère.      

BIEN+

 

7 Riesling Schenckenberg 2004 - Seilly à Obernai       

Robe : Jaune profond et brillant.     

Nez : Puissant et racé avec des arômes classiques d'agrumes et de pierre chaude.       

Bouche : Puissance et tension pour une bouche dense et volumineuse. La finale est longue. 

Un autre terroir argilo-calcaire et un autre riesling profond mais un peu austère malgré 2 années de vieillissement supplémentaires.    

TRES BIEN  

 

8 Riesling Stein 2002 - Boeckel à Mittelbergheim      

Robe : Jaune profond et brillant.     

Nez : Puissant, riche et complexe, sur des fruits mûrs (prune, mirabelle), des épices et quelques surprenantes notes de rhum blanc.   

Bouche : Du volume et du gras avec une pointe de SR étirée par une acidité verticale et pure. La finale est longue.       

Ce " Clos Eugénie " est une des grandes bouteilles de ce domaine de Mittelbergheim. Ce vin issu du terroir Stein (stein = pierre), calcaire caillouteux orienté au sud, propose une vision plus sensuelle de ce cépage.    

EXCELLENT  

 

9 Riesling Brandluft 2005 - Rietsch à Mittelbergheim      

Robe : Jaune dense st profond.      

Nez : Puissant et original avec des notes d'agrumes très mûrs et de poivre blanc.        

Bouche : Gras et rondeur pour ce vin puissant à l'acidité bien fondue.        

Surprenant au nez et un peu atypique en bouche ce vin possède une personnalité très marquée qui peut parfois dérouter.     

BIEN+

 

10 Riesling Brandluft 2005 - Seltz à Mittelbergheim      

Robe : Jaune franc, belle brillance.    

Nez : Discrétion et finesse pour ce nez où on détecte de subtils arômes de caramel, d'anis et d'épices.     

Bouche : Une attaque souple avec un développement sur le gras et la minéralité.   

Comme le vin précédent ce vin vient d'un terroir argilo-calcaro-gréseux très bien exposé, mais la facture est quand même plus classique.    

BIEN+

 

11 Riesling Westerweingarten 2004 - Anstotz à Balbronn      

Robe : Jaune franc.        

Nez : Discret et aérien sur le citron et l'ananas frais.        

Bouche : Une attaque discrète, un développement droit et précis mais une finale très courte.        

Un terroir marneux et un riesling classique mais pénalisé par vrai un manque de profondeur.

BIEN 

 

12 Riesling Stierkopf 2004 - Becht à Dorlisheim        

Robe : Jaune franc éclatant.     

Nez : Classe et complexité pour un nez sur la banane, les fruits blancs agrémenté de quelques notes grillées.     

Bouche : Une attaque sur la finesse et un développement puissant avec beaucoup de gras et une finale longue.       

Un beau terroir marno-calcaire pour ce riesling complet et typé avec un rapport Q/P exceptionnel (autour de 6 euros je crois)         

TRES BIEN+ 

 

12 Riesling Geierstein V.T. 1995 - Arbogast à Westhoffen    

Robe : Jaune doré, presque fluo.   

Nez : Puissant et complexe avec des notes de poire confite, de massepain et de citronnelle.        

Bouche : Un moelleux fin et une belle tension pour un ensemble équilibré avec une longueur moyenne.      

Une bouteille surprise... c'est bon, c'est bien fait...mais ce n'est pas trop mon style de vin.    

BIEN+

 

Pour conclure :

-     Le riesling est vraiment un cépage qui permet aux terroirs de s'exprimer pleinement.

-     Les terroirs du Bas-Rhin offrent une belle diversité et permettent la production de très beaux vins.

-     Un riesling de terroir s'exprime pleinement après quelques années de bouteille : les 2007, 2006 et 2005 semblent encore bien jeunes à l'heure actuelle.

-     Mon tiercé pour la soirée :

- le Stein 2002 de Boeckel vraiment au-dessus du lot

- le Bruderbach 2004 de Loew pour sa finesse

- le Stierkopf 2004 de Becht pour son équilibre et son rapport Q/P

 

 

 



Rieslings de terroir du Haut-Rhin

 

Deuxième quart-temps du match riesling 67/riesling 68 avec une sélection de 12 vins issus de terroirs non classés Grand Cru du Haut-Rhin.

Les vins étaient servis aux alentours de 10° sans carafage. La dégustation, les commentaires et l'évaluation se sont faits à l'aveugle, même pour les organisateurs qui ont élaboré un stratagème complexe pour se brouiller mutuellement les pistes.

L'ordre de service des vins était donc complètement aléatoire.

 

 

1. Patergarten 2005 - P. Blanck à Kientzheim    

Robe : Jaune très pâle.    

Nez : De la réduction, d'étranges notes de caoutchouc et un peu de citron frais.        

Bouche : Sec, austère et court...      

Ce vin est resté incompréhensible pour moi (terroir argilo-calcaire)     

BOF  

 

2. Plaenzerreben 2002 - Rolly-Gassmann à Rorschwihr    

Robe : Jaune clair et brillant.     

Nez : Pureté et grande finesse avec des notes de citron, d'ananas frais et de pierre chaude.       

Bouche : Une profondeur moyenne mais un très bel équilibre avec des S.R. qui enveloppent une belle trame acide. La longueur est belle.    

Séduisant en diable, je ne peux pas résister (terroir est argilo-calcaire de type Muschelkalk)        

TRES BIEN+ 

 

3. Steinacker 2005 - L. Sipp à Ribeauvillé   

Robe : Jaune clair.        

Nez : Encore très fermé avec quelques notes fruitées très discrètes     

Bouche : Tendu et austère avec de beaux arômes frais et citronnés. La finale est dense et presque tannique.     

Droiture et sévérité mais un vrai potentiel (terroir de limon sableux et très caillouteux)        

BIEN+

 

4. Grafenreben 2003 - Bott-Geyl à Zellenberg    

Robe : Jaune prononcé, assez épais   

Nez : Fermé avec de délicates notes de fruits blancs.       

Bouche : Expressif et complexe avec des arômes fruités et épicés bien nets et une finale longue avec de beaux amers.        

Quelques notes oxydatives, mais un vin réussi et équilibré sur ce millésime atypique (terroir marno-calcaire)     

BIEN+

 

5. Cuvée Drei Exa 2007 - P. Ginglinger à Eguisheim     

Robe : Jaune très pâle.    

Nez : Classique, citronné et légèrement vanillé.      

Bouche : Une attaque directe sur une acidité très droite et un équilibre très (trop) sec.    

Sévère et sans concession, trop austère pour moi (terroir calcaire)     

BIEN-

 

6. Rosenberg 2006 - Barmes-Bucher à Wettolsheim   

Robe : Jaune assez profond.      

Nez : Des notes évanescentes d'agrumes frais suivies par de puissants arômes de sous-bois et de champignons.        

Bouche : Une belle attaque et une grande profondeur mais le marquage aromatique du millésime est trop présent (sou-bois, champignon de Paris)     

La matière est belle mais ce goût entêtant dérange, dommage ! (terroir argilo-calcaire)     

BIEN-

 

7. Muhlforst 2005 - Cave de Ribeauvillé   

Robe : Jaune assez clair.        

Nez : Un peu confus avec des notes de poire williams et de caramel.   

Bouche : Un équilibre douteux avec une finale un peu chaude et tannique.     

Un riesling qui interpelle par son manque de cohérence, phase de repli ou problème de conception ? (terroir marno-calcaire)     

BOF  

 

8. Kronenbourg 2005 - Stoeffler à Barr    

Robe : Jaune pâle.   

Nez : Délicat et d'une belle finesse avec des notes de zestes d'agrumes et de craie.     

Bouche : Droit et tendu avec une acidité longue et fine et de délicats arômes citronnés.    

Un très beau riesling typé sec conçu par un vigneron bas-rhinois sur un terroir de Ribeauvillé... Chapeau ! (terroir calcaire)     

TRES BIEN  

 

9. Heimburg 2007 - A. Hurst à Turckheim     

Robe : Jaune très pâle.    

Nez : Subtil et complexe avec des arômes de cachou et de vanille, suivis par des notes un peu plus végétales (humus).      

Bouche : Du gras et une acidité fine et persistante, mais l'ensemble est encore un peu dissocié.     

Un vin qui ne semble pas encore en place mais à qui on peut prédire un bel avenir sans aucun doute (terroir calcaire)     

BIEN+

 

10. Princes Abbés 2006 - Schlumberger à Guebwiller        

Robe : Jaune pâle, brillant.     

Nez : Franc, sec mais séduisant avec de beau arômes de fruits blancs frais.        

Bouche : Droiture, franchise et grande finesse avec une finale de belle longueur.     

Ce vin qui m'a continuellement fait penser à un bourgogne jeune, nous montre qu'on a pu vinifier de très belles choses en 2006 (c'est vrai que Thierry nous en avait déjà apporté une preuve éclatante lors d'une dégustation avec l'Oenothèque)

Etonnant mais très plaisant ! (la maison Schlumberger n'ayant pas produit de GC en 2006, on peut supposer que cette cuvée a été assemblée avec Kitterlé, Saering...)   

TRES BIEN  

 

11. Breitenberg 2006 - P. Kubler à Soultzmatt    

Robe : Jaune pâle.   

Nez : Discret et fin avec de la groseille blanche et du buis...un peu sauvignonné.        

Bouche : Vertical et pur avec toujours ces arômes de groseille et un léger fumé.   

Une acidité qui peut paraître un peu sévère à l'heure actuelle sur ce vin qui mérite sûrement quelques années de cave pour se fondre (terroir calcaire)     

BIEN+

 

12. Les Pierrets 2004 - Josmeyer à Wintzenheim   

Robe : Jaune clair.        

Nez : Très discret avec des notes de citron frais, de zestes et de miel.   

Bouche : C'est long c'est pur mais c'est encore très austère avec une acidité puissante et une légère amertume en finale.       

Un vin difficile qui, comme à son habitude, segmente l'assemblée des dégustateurs. Je reste dubitatif... la matière est évidente mais pourquoi tant de dureté ?      

BIEN 

 

Pour conclure :

-     En reprenant mes notes de la dégustation des rieslings issus de terroirs bas-rhinois, je me rends compte que j'ai préféré ces derniers dans l'ensemble.

Pas de conclusions hâtives... ce n'est qu'un avis personnel.

-     Les terroirs du Haut-Rhin que nous avons pu aborder ce soir sont tous calcaires : nous n'avons pas pu tester de granits ou de grès haut-rhinois.

-     Comme pour les vins bas-rhinois, il apparaît que ces rieslings de terroir, même s'ils ne sont pas classés G.C., méritent qu'on leur laisse quelques années de maturation en cave pour qu'ils puissent donner le meilleur d'eux mêmes

-     Mon tiercé pour la soirée :

- le Pflaenzerreben de Rolly-Gassmann : question de sensibilité personnelle ou alors maturité ? C'était le plus vieux vin de la dégustation.

- le Kronenbourg de Stoeffler pour sa pureté et son rapport Q/P. A 8,80 la quille c'est cadeau !

- le Princes Abbés de Schlumberger pour sa classe.

 

@+

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philton 24/12/2011 08:05

Superbe. Sur le Seilly: je trouve que le commentaire et la conclusion sont antinomiques: "vin dense, long..." et conclusion: austérité ?!

24/12/2011 10:31



Pour moi les deux termes ne se contredisent pas : sur certains vins on rencontre des matières concentrées et des équilibres austères...c'est peut-être une question de sensibilité personnelle.



Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives