Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 11:35

Lors d’une petite tournée impromptue dans le vignoble haut-rhinois avec Stéphane nous nous sommes arrêtés dans le caveau du Domaine Sipp-Mack à Hunawihr pour une petite visite express.


 L’entrée du caveau du Domaine Sipp-Mack *

Jacques Sipp nous reçoit autour de son Stammtisch dans un petit caveau bien aménagé, qui jouxte sa cuverie traditionnelle, où on peut admirer de beaux foudres en bois à travers une porte vitrée. Il nous explique, qu’en plus d’être décoratifs, ces contenants naturels sont encore très précieux pour l’élevage de ses vins. Les différentes cuvées font ainsi plusieurs aller-retour entre la cuverie inox qui se trouve à l’étage au dessus et cette cuverie bois.

Le domaine s’étend sur un quinzaine d’hectares et dont 1 ha sur le Grand Cru Rosacker et 88 a sur le Grand Cru Osterberg.

Le domaine adhère à l’association Tyflo et pratique donc des méthode culturales très respectueuses de l’environnement : lutte intégrée, vignes enherbées, labour, préservation de l’écosystème…

La carte de la maison comprend une bonne vingtaine de références, mais le manque de temps nous oblige à effectuer des choix pour notre dégustation du jour.

1. Pinot Blanc Barriques 2005 : le nez révèle plein d’arômes de fruits jaunes et une bouche grasse et gourmande avec un boisé très discret et une finale délicatement épicée.
Voilà un type de vin dont je me méfie à priori mais qui, dans ce cas, m’a pleinement séduit : les barriques sont à leur troisième vendange (les 2 premières années elles ont servi à l’élevage des pinots noirs) et apportent juste ce qu’il faut pour enrichir cette cuvée sans la dénaturer…je suis conquis.
TRES BIEN

2. Muscat Cuvée asperges 2007 : un fruit croquant et éclatant et une bouche puissante et ample avec une trame acide très profonde.
Un muscat vinifié pour accompagner un repas, le cépage est parfaitement valorisé, mais je préfère la version un peu plus gourmande (et peut-être plus facile..) à déguster à grande lampées lors d’un apéritif.
BIEN

3. Riesling Vieilles Vignes 2006 : un nez avec de belles notes citronnées, une bouche tendue et dotée d’une belle puissance et d'une finale longue et minérale.
Un riesling archétypique qui se goûte parfaitement sec malgré quelques 5 à 6 grammes de S.R. et d’une belle pureté sur ce millésime qui a joué de bien vilains tours à certains vignerons alsaciens.
BIEN+

4. Riesling Grand Cru Rosacker 2005
: un nez fin et complexe d’agrumes frais et de fumée, une bouche très puissante et très tonique avec 11 grammes de S.R. parfaitement intégrés. La finale est longue et laisse une belle impression de salinité.
Un très grand vin sans aucun doute, même s’il ne parle pas encore très fort aujourd’hui.
EXCELLENT

5. Riesling Grand Cru Osterberg 2005
 : un nez élégant et riche avec des notes de fruits exotiques et de fleurs. La bouche très juteuse est équilibrée par une acidité profonde qui monopolise un peu la finale.
Un contraste assez saisissant entre une palette olfactive flatteuse et une bouche très droite… mais quel potentiel !
TRES BIEN

6. Riesling Grand Cru Rosacker 2007 : quelques notes levurées qui disparaissent très vite derrière un fruité magnifique (ananas frais notamment) et une bouche imposante de profondeur et d’ampleur.
Encore en cours d’élevage, mais une future bombe... décidément je craque de plus en plus sur les 2007 en Alsace !
TRES BIEN…et sûrement plus dans quelques temps.

7. Gewurztraminer Vieilles Vignes 2005
 : un nez riche et opulent avec des fruits exotiques (mangue, papaye) et du poivre blanc. La bouche est soyeuse, presque onctueuse avec une longue finale très marquée par des notes poivrées.
Le cépage dans son expression classique et accomplie.
TRES BIEN

8. Riesling S.G.N. 2002
: une petite gourmandise pour clore cette dégustation forcément trop brève avec de belle notes de fruits jaunes et de miel. La bouche est gourmande avec une belle liqueur soutenue par une trame acide bien tendue.
Du beau travail, mais ce vin n’est encore qu’au tout début de son évolution…Grand frisson probable dans quelques années !
BIEN+


Quelques impressions pour conclure :

- un vigneron sympathique et accueillant, de très beaux vins mais une visite bien trop courte…Dans ces conditions, un nouveau passage devient presque obligatoire…

- les coups de cœur : les rieslings d’une belle pureté et d’un très haut niveau qualitatif et le pinot barriques tout à fait étonnant.

- un seul bémol : lorsqu’on les compare à ceux des domaines de même niveau, les prix des Grand Crus sont un peu élevé (plus de 15 euros). Mais bon, des rangs de vignes à quelques mètres d’un célèbre Clos, où naissent des vins dont le prix à la bouteille s’écrit avec 3 chiffres, ça donne parfois des idées…



NB : les photos proviennent du site de la maison Sipp Mack


@+

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EricL 12/07/2009 20:18

Salut Pierre,

Sur la foi de ton article, je me suis rendu à Hunawihr et j'ai également passe un superbe moment avec ces vins purs et des Riesling excellentissimes ! Quant à la référence au Clos (?) St Hune, elle se résume potentiellement à du rendement ainsi qu'à un tri plus sévère, mais ces Rosackers sont sensas !

Eric 21/03/2009 08:19

Merci Pierre pour ce CR qui donne envie de rendre visite à ce domaine. A quand une dégustation tournéée autour du seul Riesling Rosacker ? Eric

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives