Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 09:26

Je dois l’avouer, j’ai un faible pour Mittelbergheim

Ce petit village viticole (moins de 700 âmes) au nom imprononçable par les « gens de l’intérieur » se situe sur la route des vins d’Alsace entre Andlau et Barr à une trentaine de kilomètres de Strasbourg.


Mittelbergheim - traduisez le village (Heim) au milieu (Mittel) des montagnes (Berg)-

dans la lumière un peu blafarde du premier jour sans pluie de ce printemps.

Au fond, les 2 tours du Haut Andlau.


A chaque nouvelle visite je suis frappé par la beauté sereine de ce site (officiellement classé parmi les plus beaux villages de France quand même !).

Selon l’humeur ou le temps disponible je flâne dans les ruelles étroites entre de pittoresques maisons vigneronnes, j’arpente les nombreux chemins qui sillonnent la vigne ou alors, prenant mon courage à deux mains, je me lance dans une randonnée à travers le Zotzenberg et les collines vosgiennes, jusqu’au château du Haut Andlau dont les deux tours dominent le paysage.

Mittelbergheim est aussi l’un des bourgs viticoles les plus dynamiques de toute l’Alsace… il y a des fêtes et des animations tout le temps !

Le week-end du 28 et 29 mars c’était l’opération « Henter’m Kallerladel » (qu’on peut traduire par : derrière la porte de la cave) qui invitait les vignerons à ouvrir leurs caves aux visiteurs pour leur faire découvrir leur production mais aussi pour leur faire rencontrer des artistes ou des artisans, qui avaient investi les lieux pour ces deux jours.

Ma première visite me conduit naturellement au domaine Rietsch où M. Rietsch père nous faisait une petite démonstration de distillation de marc à l’aide d’un alambic mobile le tout rythmé par un orchestre de jazz…ambiance, ambiance…


Le chapiteau et le col de cygne ont été enlevés…

le marc fumant est dans la cuve , la distillation est terminée.


C’est en compagnie d’Eric (un A.O.C.) et de Philppe (Zappa pour les Dciens) que Jean-Pierre Rietsch nous propose de déguster quelques nouveautés de sa carte 2009 :

-     un muscat 2008 : récolté sur le Stein et le Zotzenberg, finement aromatique, pur et tendu en bouche.

-     un auxerrois Entre chien et loup 2007, passé quelques temps dans les fameux demi-muid, charnu avec une belle finale légèrement fumée.

-     un riesling Grand Cru Wiebelsberg 2007, gras, élégant, soutenu par une acidité longue avec une finale laissant apparaître quelques notes oxydatives.

-     Un riesling Stein 2007, déjà commenté sur DC, égal à lui même c’est à dire très bon.

-     Un pinot noir Réserve 2007 à la robe assez claire mais au fruité éclatant, des notes légèrement fumées et une grande profondeur en bouche. Très beau vin !

Bref des cuvées séduisantes pleines d’originalité et de belles promesses, conçues par un vigneron qui cherche inlassablement a faire s’exprimer ses terroirs de la façon la plus authentique possible.



Un vieux pressoir en bois à côté de l’entrée du Domaine Rietsch.


Notre périple se poursuit par la visite des caves du domaine Brandner et par un passage dans la Stub où madame Brandner, nous offre un Riesling Stein 2007.


Mme Brandner au service… il n’y a pas d’âge pour participer à la fête !



Etape suivante : le domaine Wittmann qui possède une cave avec une série de foudres en chêne vraiment magnifiques, utilisées pour l’occasion comme support pour mettre en valeur les toiles du peintre Pascklin.

  

 

De belles pièces de tonnellerie de la cave Wittmann décorées par les œuvres de Pascklin.



La cuverie creusée dans la roche est climatisée par un ancien puits qui descend à plus de 20 mètres…pratique !



Dans la cuverie, une climatisation naturelle…



Après un rapide passage dans les sous-sols de l’Hôtel de Ville où dorment quelques générations de Zotzenberg nous nous rendons chez Albert Seltz pour une visite guidée de sa cave.


L’oenothèque de Mittelbergheim, sous l’Hôtel de Ville.



Albert Seltz est une personnalité incontournable de Mittelbergheim. Vigneron talentueux et reconnu, il défend ardemment ses convictions relatives à la meilleure façon de faire du vin dans sa région. Son discours est direct, argumenté et sans langue de bois…

« En Alsace il n’y a pas de mauvais millésimes, il n’y a que de mauvais vignerons »

« En Alsace il n’y a pas de petits cépages, il n’y a que des vignerons qui ne savent pas les travailler correctement »

« Nos arrière-grands-pères faisaient déjà du bio…de toute façon ils n’avaient pas d’autre alternative, les produits phytosanitaires n’existaient pas en ce temps. Ils savaient soigner la vigne naturellement, ils passaient beaucoup de temps à la regarder pousser…nous devons absolument revenir à cette proximité avec la nature ».

Albert Seltz ne revendique pas le fameux label, pourtant il a surmonté toutes les difficultés du millésime 2008 avec des huiles essentielles, du lait et un peu de sulfate de cuivre…

Sa cave est un véritable labyrinthe creusé dans la roche avec un chai à foudres et barriques et des galeries presque champenoises où sont stockés des milliers de flacons qui attendent d’être mis en vente.

Une réserve de 80 000 bouteilles de V.T. et de S.G.N. attendent leur heure…

« Je veux prouver de façon incontestable que mes vins résistent à l’épreuve du temps… » nous explique Albert Seltz.

Gageons que ce défi sera relevé…c’est tout le mal que nous pouvons lui souhaiter.


   


Foudres et barriques dans la cave d’Albert Seltz



 

Une partie du trésor..



et la climatisation naturelle par le puits.




Un petit sourire de bienvenue au domaine Seltz…



et un petite vue avant de repartir vers Strasbourg.


En tous cas merci à tous les organisateurs et participants de cette belle manifestation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Phil 08/04/2009 19:12

Joli photoreportage ! J'invite à goûter le pinot noir en rosé de chez Wantz !

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives