Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 10:11
 
Le Bourboulenc de Nega Saumas 2007 – Supply-Royer à Arboras  
  
Robe : Jaune clair avec beaucoup d’éclat.      
Nez : Puissant et complexe avec du citron confit, de la verveine puis des notes beurrées et finement boisées.      
Bouche : Concentré et pur avec une équilibre tendu et une belle finale laissant apparaître de beaux arômes épicés.      
Toujours aussi bourguignon dans sa conception… ce Bourboulenc trompe son petit monde tout en le séduisant pleinement d’ailleurs !      
TRES BIEN  
 
 
Abbaye de Sylva Plana Le songe de l’Abbé – Faugères 2003 – Deshenrys à Alignan du vent  
   
Robe : Très dense, un rubis profond tirant vers le noir et une frange purpurine.      
Nez : Puissant mais agréable avec des arômes de cerise noire confite et d’herbes provençales. (ciste, romarin)      
Bouche : Soie et concentration mais aussi gourmandise pour une présence en bouche bien équilibrée avec une finale fraîche et de belle longueur marquée par une petite amertume bien agréable.      
Un assemblage classique de syrah, de vieux carignans, grenaches et mourvèdres récoltés sur un terroir schisteux. L’élevage partiel en bois neuf est habilement dosé, 5 ans plus tard il est parfaitement intégré…
Bref, un très beau vin pour un très beau rapport Q/P.   
  
TRES BIEN    

 
Puligny Montrachet 1° Cru Les Perrières 1995 – Carillon à Puligny Montrachet      

Robe : Jaune assez profond avec des reflets dorés      
Nez : 2 heures de carafage sont venues à bout de ces arômes de réduction assez tenaces pour laisser place à une palette discrète mais agréable : notes balsamiques et craie humide.      
Bouche : Un équilibre classique entre le gras et une puissante minéralité. Le vin est très concentré et laisse une finale longue et tendue avec des évocations citronnées.      
Il faut vraiment décanter ces vieux Puligny de Carillon pour leur permettre de se réveiller en douceur sans quoi ils font le gros dos en cachant leurs charmes au dégustateur trop pressé…      
BIEN +   
 
 
Mas de Daumas Gassac blanc 2004   
  
Robe : Jaune franc avec des reflets dorés      
Nez : Complexe et fin avec quelques notes oxydatives très légères qui font rapidement place à des arômes fruités délicats (abricot frais).      
Bouche : Un équilibre gras et soyeux avec un beau toucher de bouche et une palette qui se complexifie tout au long de la dégustation (notes balsamiques et épicées).      
Un vin charmeur qui manque quand même un peu de fond mais qui nous a fait passer un agréable moment en sa compagnie.      
BIEN     


 
Ladoix – Côte de Beaune 2001 – Maréchal-Caillot à Bligny les Beaune 
    
Robe : Une nuance grenat avec une densité moyenne et une frange légèrement dégradée.     
Nez : Intense et flatteur avec de belle notes de fruits rouges très mûrs (framboise et cerise confites).      
Bouche : Une attaque très franche mais soyeuse et un développement charnu et velouté. La finale est assez longue et marquée par des arômes de café.      
Tout en rondeur pour un beau moment de plaisir… 2001 est vraiment un beau millésime en Bourgogne !      
TRES BIEN -     
 

Gevrey Chambertin 1999 – A. Guyard à Marsannay  
  
Robe : Sombre et dense avec une frange grenat.      
Nez : Complexe mais assez discret avec une palette qui fait son âge en nous proposant de beaux arômes de crème de cassis, de réglisse et de cuir.      
Bouche : Une attaque assez douce et un développement sur le registre de la suavité et de la gourmandise sans trop de profondeur cependant.      
Un vin de demi-corps assez atypique pour un Gevrey. Il n’en reste pas moins que la dégustation est bien agréable… sans oublier que les flacons de la maison Guyard offrent des rapports Q/P super !      
BIEN     
 

Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten 2005 - Domaine R. Schmitt à Bergbieten 
  
  
Robe : Jaune clair avec des reflets argentés.      
Nez : Discret mais complexe avec des arômes de citronnelle, de fougère, d’anis et un léger fumé.      
Bouche : Très sec avec une acidité cinglante mais beaucoup de matière. Des notes citronnées apparaissent en milieu de bouche et la finale est longue et profondément minérale.      
Un riesling de puriste : sérieux presque ascétique, droit dans ses bottes même après  3 jours d’ouverture. Il faudra peut-être encore quelques années de garde supplémentaires pour domestiquer cette énergie…      
BIEN +     
 

Quincy 2008 – J. Rouze à Quincy 
    
Robe : Jaune très pâle avec des reflets vert clair.      
Nez : Intense et bien typé avec des notes de groseilles, de bourgeon de cassis sur fond d’amande douce.      
Bouche : Très vif avec des arômes de groseille à maquereaux qui explosent en bouche. La finale est assez brève et présente une légère amertume.      
Un sauvignon très classique avec de magnifiques arômes de fruits qui m’ont ramené 40 ans en arrière dans le jardin de ma grand-mère, où nous mordions à belles dents dans ces grosses baies dont l’acidité nous faisait grimacer…
Le vin est certes un peu simple, mais ne boudons pas notre plaisir, un voyage dans le temps pour une poignée d’euros, cela ne se refuse pas !      

BIEN +     


Riesling Grand Cru Frankstein 2004 – Beck-Hartweg à Dambach
   
  
Robe : Jaune clair, brillant.      
Nez : Pur et aérien avec de belles notes de citronnelle, de menthe verte et de sauge.      
Bouche : Une belle structure où le gras et minéralité s’équilibrent parfaitement. La finale est fraîche et bien longue avec de la salinité et une délicate amertume.      
Un très beau riesling fin et digeste sans les classiques marqueurs végétaux de ce millésime. Une très belle surprise.
En repensant aux Sommerberg de Claude Weinzorn également très réussis, je me demande si 2004 n’a pas été un millésime spécialement propice à l’expression des terroirs granitiques ?      

TRES BIEN     
 

Domaine Les Clapas Ibie 2006 – J. Jouret à Villeneuve de Berg 
 
   
Robe : Noire et concentrée avec une fine frange violine.      
Nez : Complexe et évolutif avec une palette très riche : griotte à l’eau de vie, pain d’épice, rhum…      
Bouche : Une attaque assez douce et un développement progressif avec une matière soyeuse et gourmande. Les tanins se manifestent en finale avec une longueur plus structurelle qu’aromatique.      
Un Vin des Coteaux de l’Ardèche avec une matière concentrée mais suave et un potentiel certain…malheureusement c’était la dernière.
Là, mon rayon ardéchois est à sec…Cyril, j’arrive ! 
     
BIEN+     
 

Ladoix – Côte de Beaune 2001 – Maréchal-Caillot à Bligny les Beaune
      
Robe : Une nuance grenat avec une densité moyenne et une frange légèrement dégradée.    
Nez : Intense et flatteur avec de belle notes de fruits rouges très mûrs (framboise et cerise confites).      
Bouche : Une attaque très franche mais soyeuse et un développement charnu et velouté. La finale est assez longue et marquée par des arômes de café.      
Tout en rondeur pour un beau moment de plaisir… 2001 est vraiment un beau millésime en Bourgogne !      
TRES BIEN -     
 

Château l’Escart Cuvée Tradition 2006 – G. et D. Laurent à Saint Loubes
      
Robe : Sombre et dense avec une frange violine.      
Nez : Puissant et profond avec des notes de cassis, de réglisse et de bois noble.      
Bouche : Un beau volume, des tanins mûrs et soyeux et de belles notes de fruits noirs qui s’épanouissent au palais. La finale est assez longue avec quelques touches boisées discrètes.      
Un Bordeaux Supérieur qui fait honneur à cette appellation qui recèle d’excellents rapports Q/P et dont les vignerons méritent d’être soutenus.
Le domaine produit aussi une cuvée de luxe la « Cuvée Omar Khayam » dont je parlerai très prochainement.      

BIEN+     

 
Pinot Gris Grand Cru Sommerberg 2004 - Domaine de l’Oriel à Niedermorschwihr   
  
Robe : Jaune paille avec beaucoup d’éclat.      
Nez : Riche et élégant avec d’intenses arômes de fruits jaunes (abricot frais, brugnon), de miel suivies en profondeur par des notes de cuir et de tabac.      
Bouche : Un toucher de bouche presque bourguignon avec beaucoup de gras et de matière. La trame acide est fine mais longue et les S.R. sont bien intégrés. L’ensemble est harmonieux et doté d’une belle fraîcheur finale.      
Un très beau P.G diablement séduisant et très pur issu d’un terroir granitique…encore un 2004 pleinement réussi !
Encore une preuve pour ma théorie sur 2004 et le granit…mais je continue les recherches. Dur labeur !      

TRES BIEN     
 

Santenay 1° Cru Clos Rousseau 2003 – Sorine et fils à Santenay    
 
Robe : Foncée et dense avec une fine frange grenat.      
Nez : Puissant et agréable sur les fruits rouges (cerise bigarreau, framboise…) agrémenté de notes de pain d’épices.      
Bouche : Une matière imposante, des tanins serrés, mûrs et soyeux et une douceur assez classique dans ce millésime. La finale est assez longue avec quelques notes alcooleuses.     
Opulence et rondeur pour ce vin solaire, plaisant et savoureux…en plus le rapport Q/P est top…      
BIEN+     
 

Roussette Aimavigne 2006 – Dupasquier à Jongieux      
       
Robe : Jaune clair avec des reflets dorés.      
Nez : Très élégant et très mûr avec des évocations fruités (abricot et pèche) et de belles notes de miel.      
Bouche : L’attaque se fait tout en souplesse puis le vin prend du volume en bouche pour finir sur un bel équilibre entre minéralité et rondeur miellée.      
Une superbe cuvée issue du cépage altesse, très proche du fameux Marestel, déjà bien connu sur le site.
Je ne vous parle pas du rapport Q/P « c’est indécent » comme dirait l’autre…
      
TRES BIEN     



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives