Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 00:21
 
Sancerre 2007 Domaine de Saint Pierre – P. Prieur à Verdigny en Sancerre      
Robe : Jaune très pâle avec une frange presque transparente.      
Nez : Une attaque intense et un peu monolithique sur la groseille blanche, il faut de la patience et de la persévérance pour déceler des notes plus subtiles de feuille de cassis et d’épices.      
Bouche : L’acidité claque, le fruité est puissant et croquant la finale est marquée par le pamplemousse.      
Le sauvignon interprète sa partition haut et fort et domine encore trop ce vin d’une belle pureté mais que l’on devra attendre encore un peu pour lui permettre de se complexifier.      
BIEN pour le moment.     
 
Riesling G.C. Sommerberg 2005 – Domaine de l’Oriel à Niedermorschwihr      
Robe : Jaune pâle avec des reflets argentés.      
Nez : Une attaque discrète sur un registre floral (sureau) suivie par de puissantes notes exotiques (ananas frais et litchi).      
Bouche : Ample et plein de vivacité avec de beaux arômes de bergamote et d’écorce d’agrumes. Une salinité puissante et longue soutient une finale longue et aromatique.      
Un vin certes encore jeune mais qui procure un plaisir immédiat et entier. Un riesling harmonieux, élégant, à la fois simple d’accès et plein de mystères…une vraie réussite tout simplement !      
TRES BIEN     
 
Pinot blanc Barriques 2005 – Domaine Sipp-Mack à Hunawihr 
     
Robe : Jaune clair brillant.      
Nez : Fin et délicat avec une attaque florale très aérienne suivie de notes plus fruitées d’abricot frais.      
Bouche : Sec avec du gras et une belle ampleur, l’acidité est longiligne et très pure. Le boisé est subtil et très bien intégré, la structure du vin est réellement enrichie sans que le registre aromatique ne soit trop marqué.      
Une approche un peu bourguignonne peut faire oublier un instant l’origine de ce vin, mais ce pinot blanc a de la classe…ne boudons pas notre plaisir.      
TRES BIEN     
 
Riesling Grand Cru Moenchberg 2003 – Domaine des marronniers à Andlau      
Robe : Jaune clair brillant.      
Nez : Intense et complexe avec beaucoup du fruit (agrumes et pêche blanche) et des notes de basilic et d’iode.      
Bouche : Gras et équilibré avec des arômes d’orange, une légère surmaturité et une finale iodée présentant une délicate amertume.      
Après 5 années de garde, les arômes sont épanouis, les marqueurs iodés du terroir sont très nets, mais l’ensemble manque un peu de nerf…le millésime n’a pas encore dit son dernier mot.      
BIEN +     
 
Pinot Noir Cuvée Tradition 2005 – R. Fritsch à Marlenheim              
Robe : Rouge rubis très profond avec une frange mauve.      
Nez : une attaque franche sur des notes torréfiées (café) suivies par des arômes de griotte et de mûre.      
Bouche : charnu et velouté malgré une belle concentration tannique et un fruit très présent qui s’agrémente de nuances réglissées. La finale assez ample laisse apparaître une petite amertume un peu dérangeante.      
Un pinot noir alsacien vinifié en rouge avec un beau profil aromatique et une structure solide en bouche, qui manque encore un peu de rondeur à l’heure actuelle. Semble encore devoir vieillir un peu.      
BIEN +     
 
Echézeaux 1998 – D. Duband à Chevannes
     
Robe : Rouge grenat avec une densité moyenne et une frange légèrement dégradée.      
Nez : une palette racée et complexe avec des arômes de cerise, de rose fanée, de frangipane, d’épices (girofle, poivre vert) et de pin.      
Bouche : un toucher incomparable avec un grain tannique gourmand et suave, une fraîcheur réjouissante et une finale d’une longueur exceptionnelle.      
Un vin somptueux, avec un équilibre qui frise la perfection absolue…il s’impose de façon évidente comme un moment d’exception pour tout dégustateur. Je ne sais pas qui peut rester insensible devant ce nectar…Moi il m’a bouleversé, merci Monsieur David !      
EXCELLENT     
 
Quincy Le Petit Paul 2007 – J. Rouze à Quincy 
     
Robe : Jaune pâle avec des reflets gris argentés.      
Nez : Franc et typé avec des arômes de pèche blanche, de craie et de silex frotté.      
Bouche : Une attaque en souplesse avant de révéler de belles notes de groseille blanche et de laisser s’épanouir une acidité longue et tendue.      
Une cuvée issue de parcelles sélectionnées, plus élaborée et plus subtile que le générique 2008. Le vin est plus rond et plus gras mais l’âme de Quincy est encore bien présente.      
BIEN +     
 
Muscat Cuvée du Banni 2007 – R. Fritsch à Marlenheim
      
Robe : Jaune très clair pâle avec des reflets argentés.      
Nez : Puissant et direct avec des arômes fortement musqués, complétés par des nuances de pèche blanche et de sauge.      
Bouche : Un équilibre sec avec une palette plutôt florale (sureau) et une finale dense et profondément minérale.      
Muscat Ottonel et muscat d’Alsace se retrouvent à parts égales dans ce vin de caractère. Une version plus sérieuse et plus complexe du muscat : plus gastronomique que gouleyant…une aubaine  pour cette saison où les asperges sont charnues et juteuses à souhait par chez nous.      
BIEN +     
 
Corbières Château Haut Gléon Blanc 1994 – Villesèque les Corbières 
    
Robe : Jaune doré avec une belle densité mais très brillant      
Nez : Complexe et d’une grande suavité avec de petites notes oxydatives très rapidement submergées par une palette riche et agréable : miel, brioche, épices, marmelade d’oranges, un boisé très léger…      
Bouche : Une attaque en douceur, un milieu très rond et charnu, richement aromatique, avec une trame acide bienvenue qui se tend progressivement vers une finale bien fraîche.      
Une bouteille datant de mes premières incursions dans ces contrées éloignées…je me souviens d’avoir été ébloui par la beauté des Corbières et d’avoir été impressionné par la qualité des infra-structures de ce domaine.
Cet assemblage classique (grenache, roussane, marsanne) un peu démonstratif dans sa prime jeunesse (fût neuf) s’est assagi (presque 15 ans quand même !) et nous montre un visage serein et plein de charme. Un beau moment !      

TRES BIEN     
 
Corbières Château Haut Gléon Rouge 1993 – Villesèque les Corbières   
Robe : rouge grenat un peu terne avec une densité moyenne et une frange brunissante.      
Nez : agréable et discrète avec des notes de fruits rouges compotés, des épices douces et un léger boisé.      
Bouche : un ensemble gourmand avec des tanins bien mûrs, des notes un peu cacaotées et une belle finale très fraîche.      
Le grand frère rouge de la précédente, un assemblage grenache, mourvèdre, carignan étonnant de fraîcheur et d’équilibre malgré son grand âge.      
BIEN +     
 
Riesling 2007 – Domaine de l’Oriel à Niedermorschwihr 
     
Robe : Jaune clair avec des reflets argentés.      
Nez : Pur et racé avec des arômes de poire, des fleurs blanches et de pierre à feu.      
Bouche : Gras et ample avec une trame acide profonde et une belle salinité. La finale est longue et parfumée aux zestes d’agrumes.      
Une médaille d’or au riesling du monde pour cette magnifique cuvée, un générique qui pourrait jouer dans la cour des Grands Crus sans dénoter. Bravo Claude !      
TRES BIEN     

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives