Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 16:47

Dernière soirée du club AOC avant les vacances d’été avec un thème tout à fait d’actualité (à plus d’un titre d’ailleurs…) : les vins rosés.

Vin d’été, vin de soif, vin de barbecue, vin de copains… : le rosé a toujours été affublé de qualificatifs plus ou moins pertinents mais toujours vendeurs et malheureusement souvent trompeurs.

Qu’en est-il vraiment aujourd’hui ? Le rosé peut-il être un grand vin ou est-il condamné à occuper ce méchant rôle secondaire de sous-vin voire même de non-vin ?

Le rosé français mérite-t-il qu’on se batte pour sa tradition ? (Entre temps nous avons appris que le mélange blanc-rouge ne passera pas en Europe pour le moment…).

Stéphane nous a préparé un petit tour d’horizon dans les diverses régions viticoles françaises, à la recherche de la perle rare qui accompagnera nos futurs casse-croûtes ensoleillés.

Les vins étaient servis aux alentours de 10° sans carafage. La dégustation, les commentaires et l’évaluation se sont faits à l’aveugle

Soirée du 5 juin 2009 à Illkirch
Verres INAO et Taster.


1. Coteaux d’Aix 2008 - Domaine de la Réaltière

Robe très claire avec des reflets orangés
Nez flatteur avec quelques nuances amyliques fugaces puis de beaux arômes de groseille.
Bouche acidulée avec une finale courte et un peu amère.
Un rosé basique, assez agréable mais sans grande personnalité. A près de 8 euros la bouteille on peut exiger davantage…
BIEN -

2. Marsannay rosé 2007 – Domaine Bart

Robe saumon assez dense
Nez marqué par la réduction puis désespérément muet…
Bouche un peu plus concentrée, vineuse mais complètement neutre au niveau aromatique.
Un rosé que je n’ai pas compris, il ne répond pas du tout à mes attentes face à ce type de vins.

BOF

3.Alsace rosé 2008 – Premières vendanges de Marguerite – E. Loew

Robe rose assez dense avec des reflets un peu ambrés.
Nez discret de fruits rouges avec un léger fumé.
Bouche vineuse, assez dense avec une finale qui présente de petites touches épicées mais l’acidité est assez redoutable.
Une curiosité et une rareté : ce vin provient de sylvaner rose, mais le résultat final est un peu déséquilibré et manque de gras…une bouteille piège pour session de dégustation, mais pas un rosé d’été.
BIEN

4. Costières de Nîmes 2008 – Château Mourgues du Grès

Robe lumineuse avec un rose très accrocheur.
Nez sur les petits fruits rouges, les épices et l’alcool.
Bouche un peu déséquilibrée par un alcool trop présent malgré de belles notes de fruits et de menthol. La finale est assez longue avec quelques tanins.
Une matière assez imposante, un potentiel évident, mais un manque de fraîcheur rédhibitoire…dommage !
Ceci dit à 6 euros le rapport Q/P est correct.

BIEN

5. Coteaux du Languedoc 2007 – Mas Jullien
Robe rose assez dense.
Nez discret évoquant la feuille t le bourgeon de cassis.
Bouche manquant de cohérence avec une attaque vineuse, un milieu de bouche un peu mou et une finale légèrement trop alcooleuse.
Une structure chaotique et une neutralité aromatique surprenante…toujours pas de vin plaisir !
BIEN -

6. Coteaux du Languedoc 2008 – Domaine de la Limbardie

Robe d’un rose profond.
Nez fin, subtil et somme toute bien agréable.
Bouche présentant une douceur avenante à la limite de la mollesse…avec une finale un peu amère.
Basique, facile à boire, le tout à un prix très sage (moins de 5 euros)…ça peut faire vin d’été, mais sans grande conviction cependant.
BIEN +

7. Patrimonio 2007 – Domaine Leccia
Robe proche de l’orange clair avec des reflets roses.
Nez discret mais d’une belle pureté avec des notes florales et végétales.
Bouche ample et bien équilibrée avec une finale assez longue et délicatement acidulée.
Un beau vin, sans conteste mais le prix me semble vraiment dissuasif : à 16,50 euros on entre dans une catégorie où il ne fait vraiment plus le poids.
TRES BIEN -

8. Les Baux de Provence 2007 – Château Romanin

Robe rose orangée.
Nez présentant de belles notes de fruits rouges (fraises), malheureusement trop futiles.
Bouche agréable et dotée d’une belle rondeur mais pauvre en arômes et à la finale vraiment trop courte.
Un rosé gouleyant, agréable à boire mais peu intéressant à déguster…
BIEN -

9. Côtes de Provence 2008 – Cuvée Clarendon – Domaine Gavoty

Robe rose pâle.
Nez agréable avec des notes florales et légèrement amyliques.
Bouche bien équilibrée, ronde et charnue mais aromatiquement très pauvre.
Une belle structure sans conteste mais l’ensemble est un peu triste.
BIEN +

10. Tavel 2006 – La Dame Rousse – Domaine de la Mordorée
Robe d’un rose très profond.
Nez très discret, à la limite du mutisme.
Bouche assez concentrée avec une fine trame tannique et un bel équilibre frais, mais la finale est un peu courte.
Un rosé corpulent mais trop peu aromatique… et un peu cher quand même (près de 13 euros)
BIEN

11. Palette 2005 – Château Simone
Robe lumineuse d’un rose éclatant.
Nez riche et complexe avec des notes d’écorce d’agrumes, de pierre à fusil et même une touche un peu iodée.
Bouche équilibrée avec une belle ampleur et une grande vinosité, la trame tannique est fine et la finale est fraîche, aromatique et de belle longueur.
Un vrai vin enfin, complet, riche et bien structuré…mais avec un prix avoisinant les 30 euros, ça calme quand même un peu mon enthousiasme ! Il se retrouve là dans une gamme de prix où il ne constituera plus du tout une priorité d’achat pour moi.
TRES BIEN

12. Bandol 2008 – Domaine du Gros Noré
Robe rose clair, bien brillante
Nez discret de pêche blanche.
Bouche assez peu avenante, un peu anguleuse, avec une acidité forte et une finale courte et légèrement amère.
Un peu insipide et déséquilibré en bouche…trop jeune peut-être…en tous cas pas pour moi !
BOF

Conclusions :

·    Voilà une dégustation qui me laisse perplexe : en définitive, je crois que je ne comprends pas les vins rosés.
S’ils sont classiques, légers, sur le fruit…ils sont souvent d’une banalité affligeante
S’ils sont vinifiés de façon plus ambitieuse, ils rentrent dans un registre où on aura tendance à les comparer avec des vins rouges et, à ce petit jeu ils perdent presque systématiquement.

·    J’ai été désagréablement surpris par les prix très élevés de la plupart des bouteilles présentées : 8 à 10 euros pour une bibine sans personnalité c’est beaucoup… pour les autres (entre 15 et 30 euros) on se trouve dans des rapports Q/P à la limite de la décence…

Quelques coups de cœur personnels :….. ???

Sinon un petit vin de pays que Jérôme, le caviste de la Maison des Vins de l’Espiguette m’avait fait découvrir l’an passé et qui a arrosé une grande partie de mes agapes estivales : un VDP rosé de la cave pilote de Gallician (30), avec du fruit plein la bouche et un bel équilibre, une gourmandise à moins de 2 euros…incroyable mais vrai
!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives