Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 15:52



Riesling G.C. Spiegel 2001 – Dirler-Cade à Bergholz


Robe : jaune bouton d’or, lumineuse et assez dense.
Nez : fin et discret mais d’une grande complexité avec des notes de citronnelle, de verveine et de craie.
Bouche : une matière gourmande et juteuse marquée par des agrumes mûrs : le citron sur toute la longueur, l’orange en milieu de bouche et le pamplemousse en finale.
Un vin de bouche raffiné, puissant avec une belle maturité est et une trame minérale solide et très profonde…bref, un très beau riesling !
TRES BIEN


Riesling G.C. Altenberg de Bergbieten 2003 – Roland Schmitt à Bergbieten

Robe : jaune prononcé, avec un bel éclat et des reflets vert pâle.
Nez : discret et complexe avec des notes d’agrumes (pomelo mûr), d’anis et une légère touche iodée.
Bouche : un équilibre très rond alliant une belle sensation de gras et une salinité puissante. La finale de longueur moyenne laisse au palais quelques notes terpéniques très subtiles.
Un intermède alsacien, histoire de re-calibrer mon palais après quelques semaines dans le sud…j’ai évité le grand écart en choisissant un millésime bien solaire mais la structure minérale de ce vin est véritablement confondante.
Je ne sais toujours pas ce qu’il faut mettre derrière ce concept polémique, mais ce bref  retour  « at home » m’a permis de retrouver ce petit truc que les vins d’ici n’ont pas…
Mais pas de conclusion hâtives, il fait beau, les cigales chantent à tue-tête, il me reste encore quelques belles dégustations à faire…je ne suis pas pressé de rentrer en Alsace !

BIEN+


Côtes du Roussillon Villages Latour de France 2005 – Domaine Rivaton à Latour de France

Robe : noire, épaisse, très concentrée.
Nez : profond et complexe avec des notes de fruits noirs confits, de réglisse et d’épices. De délicats arômes d’olive noire apparaissent en fin (dans le verre vide en fait).
Bouche : un jus extrêmement concentré avec une mâche gourmande, un grain tannique très fin et une belle longueur.
Savoureux et facile à boire, malgré une structure puissante et un grand nombre d’éléments « noirs » suscités par la dégustation… un équilibre véritablement hors norme pour ce « vin nature » offert par cyra l’ardéchois.
Là aussi il y a un truc que nos vins rouge des contrées froides n’auront jamais… (histoire de réveiller les cerbères des vignobles septentrionaux…)

TRES BIEN-

Les autres vins du mois sont commentés dans l'article consacré à la Maison des Vins de l'Espiguette ICI

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives