Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 19:03



Pour tout boit sans soif, qui se respecte, l’arrivée dans une nouvelle région est toujours le signal de départ d’une quête sacrée à la recherche d’un vigneron local, susceptible de fournir les quilles nécessaires à ses futures libations estivales.
Dans de tels cas d’urgence, une solution s’impose tout naturellement : le réseau DCien.
Pour l’Ardèche, où je viens de me poser pour 2 semaines, l’ami cyra constitue évidemment la référence incontournable.
La voiture est à peine déchargée et me voilà déjà à Pradons, chez Jérôme Mazel, un des représentants de cette jeune garde ardéchoise bien décidée à fournir le travail nécessaire pour faire reconnaître la qualité de leur vignoble.

 

Non loin des rives de l’Ardèche, l’entrée du Domaine Mazel




Le caveau de dégustation.


Jérôme Mazel en est à son troisième millésime et propose des cuvées remarquablement bien vinifiées, aux noms poétiques et pleins de fantaisie.
Il succède à son père, viticulteur-coopérateur, mais a décidé de s’établir en tant que vigneron indépendant : des locaux bien équipés, une belle motivation pour mettre en valeur les terroirs ardéchois et un solide bagage professionnel, le tout assorti d’une réelle envie de communiquer et de partager sa passion avec sa clientèle d’oenophiles…le bougre a quelques beaux atouts dans son jeu pour s’imposer et relever son défi !


Jérôme Mazel dans sa cuverie.




Le chai à barriques.


Je n‘ai pas pris de notes pendant la dégustation, mais comme je suis reparti avec un échantillonnage assez complet de la gamme, j’ai pu regoûter tout ça tranquillement assis sur ma petite terrasse, avec le soleil couchant sur les monts d’Ardèche comme toile de fond…Le pied !

·    Odyssée 2008 (100% viognier) présente des notes d’abricots et d’agrumes, la bouche est agréable mais relativement simple et la finale un peu courte est marquée par le pamplemousse. Le nom de la cuvée évoque sûrement les difficultés rencontrées sur ce millésime pour réussir les viogniers. Après en avoir goûté quelques uns (assez médiocres) plus au sud, il faut reconnaître que celui-ci s’en tire avec les honneurs.

·    Alter Ego 2008 (100% chardonnay) est un vin rond et charnu avec un nez floral et finement boisé, une bouche ample qui allie gras et acidité bien droite et qui possède une finale longue et fraîche. C’est un très beau chardonnay, typé sud mais d’un équilibre exemplaire, étonnamment digeste mais un peu traitre sur les bords…il fait plus de 14 et se boit comme du petit lait, attention !

·    Ribambelle 2008 est un rosé clair avec un nez frais, aérien, marqué par les petits fruits rouges et une bouche d’une belle fraîcheur, délicatement acidulée et terriblement gourmande. Un rosé d’été, issu d’une saignée sur les cuves de rouge (merlot, grenache), friand et parfaitement équilibré. La triplette n’a même pas tenu 2 jours…et je ne bois jamais de vin avant le petit-déj. c’est dire !

·    Chamboultou 2008 est un rosé plus coloré et plus corsé, doté d’un registre fruité éclatant (fraise des bois notamment). La bouche est d’une suavité peu commune avec quelques SR qui ne pèsent absolument pas tant la finale est agréablement fringante. Un nom qui veut bien dire ce qu’il veut dire…Jérôme Mazel a un peu chamboulé cette cuvée durant la fermentation pour « fatiguer les levures avant qu’elles aient mangé tous les sucres ». Au final nous avons un vin délicieux, flatteur, facile à boire…un jus de fruit qui vous fait tourner la tête sans crier gare, attention !

·    Cœur de Pierre 2007 : est un rouge terriblement séduisant avec des arômes de fruits noirs (myrtille et mûre), d’épices douces et un boisé délicat. La bouche est charnue et très soyeuse avec une finale longue et fraîche. C’est un assemblage grenache et merlot vinifié avec beaucoup d’à propos pour obtenir un équilibre sudiste très digeste.

Les grenaches et merlots 2008 goûtés sur fûts en cours d’élevage sont juteux et bien équilibrés…Les Cœurs de Pierre 2008 vont encore nous faire fondre l’année prochaine !

Bref une gamme très homogène de vins extrêmement plaisants que Jérôme Mazel commercialise à des prix très sages…une belle adresse dans cette belle région !

@+

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EricL 04/08/2009 20:10

Merci pour cet article qui donne envie, qui sait faire la part des choses intelligemment, avec un ton sympa, précis, concis et cohérent !!! ton blog est un modèle !

04/08/2009 23:34


Arrête un peu vil flatteur...
Ceci dit, j'ai quand même réussi à sauver un rosé Chamboultou et un Coeur de Pierre pour le BBQ

@+


EricL 04/08/2009 20:08

Pierre,

Qu'est-ce que le réseau DCien ? Un dérivé des Deschiens ? Un "réseau" secret ? Une confrérie des vins du Sud ?

04/08/2009 23:32


Salut Eric,

Pas de secte ou de société secrète, mais des internautes amateurs de vin... j'aurai dû préciser.
DC = degustateurs.com
DCien = membre du forum degustateurs.com... on y croise des tas de personnes sympa !

@+


Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives