Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 08:13

 

Créée en 2011, l’association « Les diVINes d’Alsace » regroupe une soixantaine de femmes travaillant dans l’univers du vin : elles sont vigneronnes, œnologues, cavistes, sommelières ou commerciales et ont décidé de s’engager au féminin pour mettre en commun des énergies, des convictions et des compétences dans le but de promouvoir la production viticole alsacienne.

Pour marquer le premier anniversaire de sa création les diVINes ont décidé de convier les amoureux du vin d’Alsace à un rendez-vous original dans le hall d’un grand Hôtel situé au cœur de la Petite France à Strasbourg.

 

img047 

 
Pour cette approche des vins d’Alsace qualifiée de « ludique et sensorielle » par les organisatrices, nous étions invités à suivre un parcours de 8 ateliers thématiques à la découverte de plus de 60 vins provenant de 36 domaines différents.
Une fois de plus, malgré la fourniture d’un carnet de dégustation à l’entrée, la prise de notes détaillées n’a pas été possible : il faut dire que la salle vraiment surpeuplée et l’ambiance très festive qui y régnait ne se prêtaient pas trop à l’exercice…mais bon, je vais quand même essayer de vous mettre un peu l’eau à la bouche !

 

523951 269943606429162 111975885559269 573428 1310650637 n…comme je vous le disais !

 

 

Atelier 1 : Effervescence.

Consacré aux crémants (10 cuvées à déguster) cet atelier porte bien son nom car l’effervescence y règne…et pas que dans les verres !
Accès quasi impossible…je passe directement à la deuxième étape.


Atelier 2 : Des sensations et des mots

Consacré à des cuvées dont l’expressivité est sensée délier les langues, cet atelier me permet de choisir deux muscats joliment fruités parmi la gamme de 9 vins proposés :
- le muscat 2010 du Domaine de l’Oriel, finement aromatique et bien sec sera un partenaire de choix pour les asperges dont c’est la saison actuellement.
- le muscat 2010 du domaine Allimant-Laugner, très floral et plus rond se montrera plus à son aise à l’apéritif.


Atelier 3 : Accords gourmands, nouvelles saveurs

Consacré à l’expérimentation gustative de quelques accords originaux avec des vins d’Alsace, cet atelier où Isabelle Sipp (Atelier Cardamome à Colmar) réalise quatre préparations culinaires originales est littéralement pris d’assaut mais les effluves qui se dégagent de ces marmites sont irrésistibles...et la patience est largement récompensée car les mariages proposés sont très intéressants…et j’ai pu en tester 2 :
- le sylvaner Vieilles Vignes 2010 du domaine Dirler-Cadé, très pur et finement minéral, résonne à l’unisson avec une salade de fenouil à l’orange.
- le gewurztraminer Bollenberg 2010 du domaine V. Zusslin, tout en équilibre et en suavité avec ses notes exotiques et épicées, a un peu de mal à résister pas face à la fougue d’un curry thaï de gambas…mais c’est très bon quand même !


Atelier 4 : Granit et calcaire

Consacré à des cuvées originaires des deux grandes familles de terroirs alsaciens, cet atelier propose la dégustation d’une douzaine de crus différents. J’y ai particulièrement apprécié :
- le pinot noir Herrenreben 2010 du domaine Schoenheitz, déjà étonnant dans sa prime jeunesse, ce vin prouve qu’en Alsace le granit peut engendrer des pinots noirs d’exception.
- le riesling G.C. Hengst 2009 du domaine Josmeyer, ciselé avec une précision diabolique, il possède l’élégance et la puissance…un must !
- le riesling G.C. Kanzlerberg 2005 du domaine S. Spielmann, avec sa matière épanouie et bien posée et son olfaction complexe, ce vin dégage une impression de plénitude.
- le gewurztaminer G.C. Mambourg 2009 du domaine Bernhard, déjà goûté à plusieurs reprises, ce vin flatteur, riche mais parfaitement équilibrée confirme son statut de « must » sur ce cépage.


Atelier 5 : Accords gourmands autour des fromages

Consacré à la découverte du potentiel encore largement méconnu des vins d’Alsace face à un plateau de fromages, cet atelier nous offrait la possibilité de savourer une sélection de 7 fromages affinés par Christelle Lorho (Maison Lorho à Strasbourg) avec un ou deux vins diVINement choisis.
Après quelques ateliers où j’ai esquivé la bousculade, là j’avoue que j’ai un peu abusé de mon physique pour me frayer une place près de cette magnifique table fromagère afin de pouvoir y tester quelques beaux accords :
- le riesling Bollenberg 2010 du domaine F. Schmitt, délicatement floral au nez mais très tranchant en bouche, il répond avec autorité au Pecura Nature (brebis, Corse, affiné 14 mois).
- le riesling G.C. Engelberg 2001 du domaine Pfister, patiné par les années il se montre très caressant avec ses arômes de miel et son gras sensible en bouche ; avec la Tome à Paulo (chèvre, Deux Sèvres, affiné 7 semaines), l’accord se fait tout naturellement sur la douceur et la suavité.
- le crémant d’Alsace KB 2007 du domaine Binner, la palette sur la golden est assez caractéristique du type de vin recherché par ce vigneron mais la bouche est agréablement vineuse et l’accord sur un Dôme de Boulogne (vache, Pas de Calais, affiné 6 semaines) est tout simplement parfait…comme quoi !
- le riesling Réserve 2009 du domaine Trimbach, la palette florale du nez est un ravissement mais la matière trop légère en bouche ne résiste pas face à la puissance de l’Etivaz (vache, Suisse-Pays d’En Haut, affinage 18 mois).
- le gewurztraminer G.C. Goldert 2009 du domaine Zinck, subit un peu le même sort que le vin précédent : le nez de violette est un pur bonheur mais le Bleu des Basques (brebis, Commingeois, affinage 5 mois) ne lui laisse aucune chance…je me suis refait un palais avec du pain et j’ai siroté ce superbe vin, juste pour lui-même…MIAM !


Atelier 6 : A l’aveugle

Consacré à la dégustation de 8 cuvées connues dans des verres noirs, cet atelier demande la focalisation sur l’olfaction et le goût pour trouver les éléments pertinents qui nous permettront d’émettre une hypothèse sur l’origine des vins présentés. En compagnie d’un Stéphane Wasser en très grande forme (il a reconnu presque tous les vins avant moi…GRRR !)., nous avons goûté tour à tour :
- le pinot gris Le Maréchal 2009 du domaine F. Schmitt, boisé, opulent et concentré, il possède une matière qui demandera encore un peu de temps pour s’harmoniser (le 2008 est superbe en ce moment !).
- la cuvée Gypse 2010 du domaine S. Spielmann, légèrement moelleux, cet assemblage de pinots sur un terroir de gypse étonne par la richesse de son olfaction été la complexité de sa structure.
- la cuvée Schoffweg 2008 du domaine Deiss, atypique, voire inclassable, ce vin montre quand même une présence en bouche d’une densité exceptionnelle.
- le pinot noir « F » 2009 du domaine J. Becker, charnu et fruité, ce vin rouge charme par sa trame veloutée et sa belle fraîcheur finale.


Atelier 7 : Accords gourmands, les gourmandises

Consacré au mariage souvent très compliqué entre vins et desserts, cet atelier proposait 5 douceurs conçues par la ravissante Sophie Laugel (Boulangerie-Pâtisserie Laugel à Hochfelden) face à 7 blancs moelleux mais aussi face à un pinot noir et un crémant. Là le rideau humain s’est avéré infranchissable pour moi…d’autant plus qu’il était essentiellement constitué de gastronomes féminines. J’aurai pu (dû ?) jouer des coudes et des épaules pour accéder à une petite mignardise et à un verre de V.T. mais j’ai choisi de me comporter en gentleman en passant à la table suivante…

 

575431 270160649740791 111975885559269 574253 782076712 n(1
Moi aussi je n’ai eu droit qu’à la photo…
 

 

Atelier 8 : Arômes

Ce dernier atelier propose un tour d’horizon sur 6 cépages pour finir en beauté. Histoire d’en prendre un petit dernier pour la route (je suis venu à vélo…tranquille !) je me laisse tenter par un verre de riesling G.C.Brand 2007 du domaine de l’Oriel, déjà tellement goûté et regoûté, je retrouve cependant toujours cette même impression de plénitude et d’évidence sur ce vin. Enorme MIAM !


Pour conclure :

- Quelques bouchées délectables et une série impressionnante de vins soigneusement choisis, servis avec le sourire par de charmantes hôtesses passionnées de vin, voilà un endroit qui ressemble fort à un coin de Paradis pour œnophile avec de diVINes déesses bien sûr…

- Comme je l’ai évoqué à plusieurs reprises dans mon C.R., les conditions de dégustation n’étaient pas forcément optimales : pour cette première manifestation, l’affluence a peut-être un peu surpris les organisatrices et, très vite, le hall de ce bel hôtel strasbourgeois s’est révélé bien trop petit pour permettre à tous de suivre correctement le parcours prévu…dommage !

- Il n’en reste pas moins que ce fut encore une occasion de plus offerte aux amateurs de vins d’Alsace de vivre un grand moment de plaisir et de culture vinique et gastronomique…encore une preuve supplémentaire que notre région est une terre bénie pour les œnophiles.
A bon entendeur…

- Mille mercis, aux diVINes pour ces instants magiques !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives