Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 14:57

 

Déjà un an passé depuis la dernière édition de la « Dégustation musicale aux chandelles » au domaine Louis Sipp !
Mais qu’importe…la perspective de revivre cette belle expérience me fait rapidement oublier l’inéluctable défilement du temps, toujours trop rapide pour les gens de mon âge.
Après quelques pas dans les rues de Ribeauvillé, sous une pluie fine et pénétrante, nous nous retrouvons au premier étage de la maison Sipp, dans la chaleur douillette de la « Stube » où nous attendent Etienne, son équipe et les deux artistes qui vont animer la soirée.

 

p 001-copie-2

  La rue principale de Ribeauvillé en décembre.


Comme l’année dernière, pour cette soirée à la lumière des chandelles, notre vigneron mélomane nous propose de combler nos sens par quatre nouvelles associations musico-viniques.
L’altiste Anne-Irène Kempf qui nous avait gratifié d’un très beau concert en 2010 est accompagnée ce soir par la violoniste Claire Monjauze : voilà une belle occasion pour alterner des pièces pour instrument seul et des duos, à la recherche d’une synergie sensorielle avec quelques vins du domaine Sipp.
 

p 008

  Claire Monjauze et Anne-Irène Kempf.

 


Le verre de Crémant d’Alsace Rosé proposé à l’apéritif est illustré par le Madrigal pour violon et alto de Bohuslav Martinu :
Ce crémant issu du millésime 2007 possède un cordon de bulles fin et persistant et une robe rose pâle qui donnent immédiatement un côté festif à la table. Son nez est agréable sur le pain grillé et les petits fruits rouges et sa bouche est vive et fruitée avec une finale où on sent un petit côté tannique très subtil.
Cette musique énergique et inventive a résonné presqu’à l’unisson avec la pétillance de ce vin…la soirée est bien lancée !

 

p 004-copie-2

  Une table qui sent bon la fête…

 


Le Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2009 a été accompagné par la Troisième partita pour violon seul, en mi majeur BWV 1006 de Jean-Sébastien Bach :
Ce riesling précis et pointu dont le nez s’ouvre sur des arômes de citron, de citron vert et de craie avant de livrer quelques belles notes florales, possède une structure droite et minérale et une finale très agréable où on décèle une petite douceur et quelques notes fumées.
La musique de Bach qui nous emmène dans un monde où cohabitent rigueur classique et inventivité sans fin, sied parfaitement à ce vin très vertical au premier abord mais qui se révèle de plus en plus charmeur lorsqu’on le côtoie assez longtemps pour en saisir toute les subtilités.


La Sonate pour alto seul opus 25 N°1 de Paul Hindemith qui nous emmène presque aux antipodes par rapport à la pièce précédente se déguste en compagnie du Pinot Gris Grand Cru Osterberg 2007 :
Ce vin au nez charmeur avec un fruité presque confit possède une bouche ample et charnue avec du gras et un moelleux bien intégré, la finale est fraîche et délicatement acidulée.
Cette pièce en 4 mouvements de ce compositeur ouvertement iconoclaste nous emporte dans une musique qui alterne des moments assez sauvages avec des parties très poétiques…comment trouver un vin qui s’harmonise avec cette œuvre ?
Etienne Sipp a parié sur le côté « enraciné et terrien » de ce vin pour accompagner les envolées parfois dissonnantes de ce morceau. Habile et très réussi, chapeau !

 

p 006-copie-3

  Le pinot gris 2007.



Le Gewurztraminer Grand Cru Osterberg 2007 et le Duo en sol majeur pour violon et alto K. 423 de Wolfgang-Amadeus Mozart ont été choisis comme le dernier couple musico-vinique de cette belle soirée :
Issu d’une vieille parcelle au cœur du Grand Cru, ce vin est étonnant de complexité aromatique (fruits exotiques, rose, violette, épice) et nous séduit complètement avec une bouche suave et élégante. Le bouquet est bien complexe sur les fleurs et la craie humide, la finale revient longuement sur des notes de rose.
La perfection de Mozart et celle d’un gewuztraminer où tout semble être à la juste place avec la juste mesure…que dire de plus ?
 

 

Rien……………juste un silence mozartien !


Pour conclure :

- Penser à associer des vins et des mets est une démarche naturelle, réfléchir à d’éventuelles synergies positives entre vin et musique est un peu plus rare…saluons avant toutes choses l’initiative d’Etienne Sipp qui nous a permis de réaliser cette seconde expérience sur ce thème.

- Avec des morceaux de musique savamment choisis et brillamment interprétés dans une ambiance sereine et intimiste, les vins du domaine Sipp ont été servis dans des conditions de dégustation plutôt inhabituelles. Mais goûter des vins comme des œuvres musicales, et vice-versa nous emmène dans un univers sensoriel insoupçonné…quel beau voyage !

- La mise en scène inhabituelle de cette dégustation m’a soumis à un monde de sensations gustatives et auditives d’une rare densité : de la musique, des arômes, des goûts, très peu de paroles…une expérience rare !
Vivement la prochaine édition !

- Les esprits chafouins me traiteront de fainéant mais qu’importe, j’ai relu ma conclusion rédigée à l’occasion de l’édition 2010 et je n’ai rien de mieux à dire en 2011…cette soirée était simplement parfaite !

Bravo et merci à tous ceux qui ont œuvré pour nous régaler ce soir.

 

p 009 Ouverte dès notre retour à Strasbourg pour prolonger encore un peu la soirée…Très grande bouteille !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

giuseppe 01/01/2012 10:24

Très belle dégustation. Peut-on parler d'apogée pour le Pinot gris et le Gewurztraminer 2007?

Magnifique programme musical. Incidemment le duo en sol majeur de Mozart, composé en 1783 pour compléter une série de 6 duos de Michel Haydn, porte le n° K 423.
Meilleurs voeux 2012
giuseppe

01/01/2012 11:06



Meilleurs voeux à toi aussi guiseppe.


J'ai du confondre le 1 et le 4 sur la référence de l'oeuvre, je corrige de ce pas...


Pour les G.C. 2007 en général, je pense qu'ils commencent à s'ouvrir en ce moment (ils étaient peu loquaces il y a un an) mais je ne sais pas si on peut déjà parler d'apogée...



Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives