Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 10:32



En cette période un peu tristounette qui précède les festivités de fin d’année, nos vignerons redoublent d’imagination pour nous offrir la possibilité d’oublier la grisaille, la froidure et cette frénésie consumériste qui nous attire souvent très loin de l’essentiel…
Vigneron esthète et mélomane, Etienne Sipp a décidé de conjuguer ses deux passions en organisant un concert-dégustation aux chandelles : associer quelques belles références du domaine avec des morceaux de musique interprétés par l’altiste Anne-Irène Kempf…une fête sensorielle garantie !


Photo 001-copie-4
Le décor très intimiste


Dans la pénombre de la « Stube » située au premier étage, les chandelles diffusent leurs lueurs vacillantes, le Crémant d’Alsace pétille dans nos verres et la musicienne est devant son pupitre…c’est parti pour quelques instants de pur bonheur !

 


Photo 003-copie-4
Anne-Irène Kempf.

 

Après une mise en bouche très classique avec l’Allemande de la deuxième Partita BWV 1004 de Jean-Sébastien Bach où nous avons pu apprécier la sonorité chaude et harmonieuse de l’alto, Etienne Sipp nous a servi son Crémant d’Alsace Blanc de Noirs alors qu’Anne-Irène Kempf interprétait Ai Limiti della Notte pour alto seul de Salvatore Sciarrino :
Un vin splendide issu de raisins très mûrs avec un fruit épanoui et une mousse crémeuse qui a résonné avec les sonorités extravagantes de cette pièce. Un mariage réussi entre le style festif et virevoltant du crémant et la fantaisie un brin provocatrice de ce morceau de musique.

Le Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2008 a été accompagné par les Six esquisses pour alto seul de Paul Collin :
Un riesling droit, sérieux, d’une grande noblesse, qui nous accompagne dans l’ambiance profondément méditative de ce morceau de musique. Un vin et une pièce instrumentale qui nous conduisent au recueillement et à l’introspection…une expérience un peu mystique !

 


ri kir 08 130 161

 


La Fantaisie N°1 TWV 40:14 de Georg-Philipp Telemann nous ramène dans un univers plus classique en compagnie du Pinot Gris Grand Cru Osterberg 2008 :
Un moment de jovialité simple et immédiate parfaitement illustré par ce vin parfaitement équilibré à la structure bien ronde, qui se livre à nous avec une belle franchise : un instant béni de légèreté et d’insouciance.


Photo 004-copie-2
Etienne Sipp présente ses vins

 

 

Le Gewurztraminer Grand Cru Osterberg V.T. 2006 et la Suite N°1 en sol mineur opus 131d de Max Reger ont été choisis comme le dernier couple musico-vinique de cette belle soirée :
Ce vin à qui le botrytis a apporté une richesse aromatique supplémentaire étonne et séduit par son infinie complexité tout à fait en phase avec les volutes et circonvolutions très recherchées de l’œuvre de Reger : une apothéose sensorielle avec deux œuvres lyriques mais complexes face à face !


 gw ost vt 05 130 px

 

Le mot de la fin est laissé à Antonio Vivaldi et sa Sonate en Fa M TV52 pour flûte à bec et basse continue, où nous avons eu le bonheur d’apprécier le talent de Diane Sipp à la flûte…comme quoi on ne sait pas faire que du vin chez les Sipp, BRAVO !


Pour conclure :

- Penser à associer des vins et des mets est une démarche naturelle, réfléchir à d’éventuelles synergies positives entre vin et musique est un peu plus rare…saluons avant toutes choses l’initiative d’Etienne Sipp qui nous a permis de réaliser une première expérience sur ce thème.

- Avec des morceaux de musique savamment choisis et brillamment interprétés dans une ambiance sereine et intimiste, les vins du domaine Sipp ont été servis dans des conditions de dégustation plutôt inhabituelles. Mais goûter des vins comme des œuvres musicales, et vice-versa nous emmène dans un univers sensoriel insoupçonné…quel beau voyage !

- La mise en scène inhabituelle de cette dégustation m’a soumis à un monde de sensations gustatives et auditives d’une rare densité : de la musique, des arômes, des goûts, très peu de paroles…une expérience rare !
Vivement la prochaine édition !

Bravo et merci à tous ceux qui ont œuvré pour nous régaler ce soir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EricL 27/12/2010 12:34


Une expérience "sensationnellement intimiste" en effet, qui parle à l'âme comme diraient certains.

As-tu remarqué comme le fait de baisser la luminosité baisse l'influence de la vue pour laisser aux autres sens plus de place ? C'est vrai d'ailleurs en musique comme lorsqu'on déguste un vin, on
aime parfois fermer les yeux pour mieux recevoir les sensations.

J'aime aussi le fait que cet alliance illustre qu'aimer le vin ça n'est pas seulement aimer ce qu'il y a dans une bouteille et le noter entre 13 et 20, ou à l'inverse que la musique ça n'est pas
que des stars qui font des CD à acheter.

Enfin je pense réellement que ce genre d'alliages heureux sont à mettre en exergue pour démontrer que le vin ça n'est pas que de l'alcool et pas qu'une question de spécialistes autorisés à en
parler, et qu'on peut amener des personnes de sensibilités différentes à se mettre autour d'une même table pour écouter ces vins mis en musique, sorte de convivialité qui tend à disparaitre ici
préservée ?


27/12/2010 14:58



Merci Eric pour ce commentaire qui traduit bien l'ambiance qui a règné durant cette soirée et qui apporte quelques impressions supplémentaires que je partage entièrement.



Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives