Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 09:20

 

Voilà une semaine qu’il fait beau en Alsace et les derniers raisins sont prêts à être rentrés. A quelques heures d’intervalle, j’ai reçu des messages de Florian Beck et Jean Marie Bechtold me prévenant que ce jeudi 15 octobre ils prévoyaient une journée de vendanges et qu’ils m’invitaient à y participer
Au domaine Bechtold, on rentre du pinot noir alors qu’au domaine Beck-Hartweg, ce sont des rieslings en surmaturité qui vont être récoltés. Florian a prévu de débuter la vendange à midi afin de laisser le temps aux raisins de bien sécher alors que Jean-Marie a convoqué ses vendangeurs dès le matin pour couper ses pinots noirs sur le coteau de l’Obere Hund.
Je vais pouvoir commencer à Dahlenheim et poursuivre à Dambach…ma formation de viticulteur amateur va s’enrichir de deux nouvelles expériences. SUPER !

 


Il est 10 heures du matin et je me retrouve sur les pentes de l’Obere Hund en compagnie de Jean-Marie Bechtold et d’une quinzaine de vendangeurs en train de récolter ces fameux pinots noirs qui ont vraiment pris leur temps pour arriver à maturité cette année.


 p 003

Un rang de pinots noirs sur l’Obere Hund


Jean-Marie est un peu soucieux « j’ai du attendre très longtemps pour que les fruits arrivent à un degré de maturité satisfaisant, mais il va falloir trier sévèrement ».
Depuis deux millésimes, ce vigneron élabore ses pinots noirs en intégrant une partie de vendange entière « je suis obligé d’être intransigeant quant à la qualité du tri…aucun grain abîmé ne doit arriver dans mes cuves ». Les vendangeurs ont visiblement été sensibilisés au problème car ils passent beaucoup de temps à scruter chaque grappe avant de la poser dans la caissette…un exercice difficile qui exige beaucoup de patience et de concentration.


p 002

Les grappes sont « disséquées » jusqu’au niveau de la rafle pour traquer toute trace de pourriture.

 p 001

Au bout du compte, la vendange a belle allure.

 


Pendant la pause-café, Jean-Marie me propose de faire un tour dans ses autres parcelles pour évaluer l’état des raisins.

 

 

 p 004-copie-1
Pause-café bien méritée pour les vendangeurs.
 


Sur l’Obere Hund, où le pinot noir a un peu souffert, les muscats et les gewurztraminers sont parfaits.

 

p 005-copie-1

 

Muscat

 

 

p 008-copie-1

 

Gewurztraminer

 


Pour finir nous nous rendons sur les pentes du Scharrachberg pour voir les rieslings du Sussenberg : un état sanitaire irréprochable et des baies qui continuent de mûrir…Jean-Marie s’interroge sur l’attitude à adopter « il y a la matière pour réussir une cuvée SGN de haut niveau…mais l’état de mes stocks me demande plutôt de réaliser une cuvée de vin sec ».
Cruel dilemme entre plaisir de vinifier des vins rares et réalisme économique…


p 010-copie-1  

Les rieslings du Sussenberg

 

 

Nous retournons vers les vendangeurs qui on repris leurs difficiles montées et descentes sur ce coteau abrupt… il est 11H30, cela me laisse juste le temps de repartir vers la sud en direction de Dambach la Ville…

 

p 007-copie-1

Vues d’en haut les pentes de l’Obere Hund sont assez impressionnantes : les vendangeurs auront réalisé quelques hectomètres de dénivelée à la fin de la journée.

 


A midi tapantes, j’arrive au domaine Beck-Hartweg où une équipe resserrée de vendangeurs se met en route pour les vignes de rieslings situées près du village. Sur ces deux petites parcelles, les raisins dont nous avons évalué le niveau de maturité jeudi dernier ont profité du généreux ensoleillement de cette semaine écoulée pour gagner en concentration.

  p 014-copie-1
Les rieslings vieilles vignes du domaine Beck-Hartweg

 

L’état général des fruits est impressionnant : des grappes tout à fait saines avec une belle proportion de grains passerillés. Au goût c’est parfait, confit avec cette pointe d’acidité très fine qui rappelle la nature profonde de ce cépage…Superbe !


p 015-copie-1 
Une belle grappe avec des baies passerillées


La coupe des raisins est facile : le soleil brille, l’absence de feuilles rend les fruits bien visibles et le tri est vraiment superflu…que demander de plus ?
J’ai quand même une pensée pour Jean-Marie et ses vendangeurs qui crapahutent sur l’Obere Hund…ce n’est vraiment pas le même travail !


p 016-copie-1
 

Si, si, il fait vraiment chaud…si vous regardez bien vous verrez que Florian est en Tshirt.

 

La récolte dépasse les espérances : 110 oechsle sur cette parcelle… Florian et ses parents n’en reviennent pas, l’oncle octogénaire venu prêter main forte reconnaît n’avoir jamais vu de tels rieslings à Dambach.


La seconde parcelle est une très vieille vigne de plus de 50 ans : là aussi l’état des fruits est impeccable mais les charges sont encore plus faibles et la proportion de baies confites semble supérieure.


 p 018-copie-1

Des rieslings sur l’une des plus vieilles parcelles du domaine.


 p 017
Une grappe bien confite.

 


120 oechsle… encore mieux que sur la parcelle précédente « c’est inouï, personne va croire ça… » s’exclame Florian « la cuvée Vieilles Vignes fera une VT en 2010, c’est complètement fou ! »
A 16 heures, la douzaine de bottiches part vers le pressoir pour un pressurage lent et très doux.
Le jus qui commence à s’écouler confirme les premières évaluations :
 

 

16° potentiels…une incroyable cuvée de riesling VT vient de naître !


 

p 019-copie-1
Infatigable cavaleur entre les rangs de vigne et quémandeur obstiné lors des
pauses-café…voici « Huppser » la mascotte des vendanges du domaine Beck-Hartweg.

 


Voilà encore une journée où j’aurai appris un peu plus sur ce beau métier avec ces vignerons dont la qualité du travail et le sens du partage méritent vraiment un grand coup de chapeau.
Tous deux défenseurs d’une viticulture exigeante et sans concessions, ils savent que le vin se fait avant tout à la vigne et partagent les mêmes convictions sur l’importance du respect de la nature… au vu de la qualité générale des fruits produits sur ce millésime complexe, je pense qu’ils ne peuvent être que confortés dans leur choix.

Bravo et merci !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives