Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 15:30

 

 

Côtes du Jura Savagnin 1996 – Domaine Grand à Passenans

 

Robe : jaune ambré mais très brillant.
Nez : complexe et évolutif on y découvre des notes assez classiques de noix, de cire mais aussi quelques belles évocations florales et épicées.
Bouche : l’attaque est marquée par une acidité très vive, le milieu laisse apparaître une silhouette volumineuse mais très élégante et la finale étonne par sa grande longueur aromatique.
Après une quinzaine d’années de garde, ce savagnin dont la palette initiale révèle un élevage sans ouillage a développé une jolie complexité et une vraie profondeur. Joli !


Pommard 1°Cru Les Charmots 2006 – Domaine Vaudoisey-Creusefond à Pommard

Robe : la teinte est légère, rubis clair avec des bords dégradés sur l’orange.
Nez : ouvert et avenant il séduit par ses notes de cerise confite et d’amande douce même si une touche bien minérale (graphite, argile) nous rappelle l’origine.
Bouche : la matière est charnue avec un toucher velouté et une palette très épanouie sur les fruits rouges mûrs, la finale revient sur plus de minéralité.
Un Charmot charmeur (elle est facile…) mais avec un marquage minéral qu’on ressent comme un leitmotiv…un petit cadeau de l’ami cyra qui n’a pas fait long feu à table ! Il va quand même falloir que je réussisse à rencontrer ces vignerons…

 

 

Riesling G.C. Wineck-Schlossberg 2008 – Domaine J.M. Bernhard à Katzenthal

Robe : jaune clair avec des reflets vert-pâle.
Nez : précis et typé il révèle de très beaux arômes de zestes d’agrumes et de « caillasse ».
Bouche : l’attaque est tranchante avec une acidité magnifique de pureté et de profondeur qui s’impose au palais, la finale se prolonge dans un registre plus complexe avec des agrumes, de la résine et quelques beaux amers.
Ciselé avec une grande précision ce riesling reste une lame coupante à réserver à un public averti ou à laisser encore un peu en cave…pour moi c’est tout choisi !

 


Puligny Montrachet 2002 – Domaine Carillon à Puligny

Robe : jaune moyen, très brillant avec des reflets gris métallique.
Nez : la palette est vraiment « classieuse », notes de fleurs blanches, de froment, d’épices complétées par une minéralité très expressive (craie, résine).
Bouche : le toucher est onctueux, l’acidité est mûre et d’une grande profondeur, la finale reste entièrement dédiée à la minéralité.
Voilà un puligny villages arrivé à pleine maturité : lorsqu’on a la chance d’attraper cette cuvée au bon moment on est toujours surpris par son exceptionnelle qualité.

 

 

Puligny Montrachet 1°Cru Les Perrières 1999 – Domaine Carillon à Puligny

Robe : jaune prononcé, lumineux avec des reflets dorés.
Nez : mystérieux et complexe il révèle peu à peu des notes de beurre, d’amande, d’herbes aromatiques avec un fond très « pierreux ».
Bouche : la matière est épanouie, la structure laisse une impression de sphéricité parfaite et la finale revient sur une puissante minéralité en laissant persister de belles sensations salines et quelques notes de menthe.
Le gras de la texture et la profonde minéralité résonnent en une suite chorale de toute beauté…Grand vin !

 

p 010

 

Le Montrachet à Puligny...Magique !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives