Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 09:45

 

 

Chambolle Musigny 2007 – Domaine Castagnier à Morey Saint Denis

Robe : rubis très clair, lumineuse.
Nez : fin, subtil et évolutif marqué par les fruits rouges (cerise, fraise) et le noyau de cerise.
Bouche : la texture est d’un velouté incomparable, la matière est charnue, les tanins sont d’une grande suavité et la palette aromatique s’enrichit avec de délicates notes de violette et de réglisse.
Une robe diaphane, un nez délicat et une structure en bouche d’une rare élégance... un Chambolle archétypique… si j’osais je parlerai de « perfection au féminin ».


Le Clos de l’Aven 2007 – Y. et F. Ayala à Montpeyroux

Robe : rubis franc avec une densité moyenne et une frange mauve.
Nez : intense et riche sur le cassis confit, le chocolat et l’amande grillée.
Bouche : l’équilibre est vraiment gourmand, beaucoup de suavité et de rondeur avec une petite touche acidulée qui relève une finale encore un peu marqués par l’élevage.
Un Coteaux du Languedoc opulent et concentré qui aurait mérité quelques années de plus en cave pour affiner sa silhouette et se construire une personnalité plus originale. Eric Supply qui croit beaucoup à ce domaine, nous a offert cette bouteille pour la soumettre à l’avis de quelques DCiens : les avis furent très partagés, à croire que ce vin n’a pas encore trouvé sa véritable identité…

 

 

Chardonnay Révélation 2009 – Les vignerons de Cers-Portirargues

Robe : jaune moyen, très lumineux.
Nez : fin et fruité sur le citron mûr et la mangue fraîche.
Bouche : l’équilibre est très frais, la palette se développe et s’enrichit de notes d’agrumes très raffinées, la finale est délicatement acidulée.
Un VDP d’Oc, charmeur et gouleyant, offert par Eric Supply, fin connaisseur de chardonnay, qui n’hésite pas à mettre en avant la qualité du travail des vignerons de sa région. La classe !

 

 

Comme chaque été, mes nombreuses visites à la Maison des Vins de l’Espiguette à Port Camargue, me permettent de faire de belles découvertes sudistes :

 

- une sélection de 3 vins conseillés par Jean-Sylvain, un caviste incollable sur les crus du Languedoc

 

p 004-copie-1
Une petite niche réservée aux cuvées prestige de la Maison des vins de l’Espiguette.




Bergerie de l’Hortus Classique 2009 – J. Orliac à Valflaunes

Robe : jaune moyen, bien brillant, avec des reflets verts.
Nez : direct et agréable sur les fruits blancs accompagnés de quelques notes florales.
Bouche : la structure est avenante, la palette aromatique s’oriente vers des nuances plus exotiques (ananas), l’équilibre reste bien frais, la finale assez courte est marquée par une petite amertume.
Un VDP du Val de Montferrand blanc léger, gourmand et bien désaltérant issu d’un assemblage de roussane, chardonnay, viognier et sauvignon …la série des vins d’été commence plutôt bien !


Les Augustins Les Bambins 2008 – SARL Les Augustins à Saint Mathieu de Tréviers

Robe : rubis profond, dense, avec une frange bleutée.
Nez : un fruité mûr et expressif dominé par la mûre confite, les épices douces s’invitent après quelques minutes d’aération.
Bouche : une matière juteuse et croquante, bien équilibrée malgré une certaine richesse, la finale est délicatement réglissée.
Un Coteau du Languedoc Pic Saint Loup qui séduit par un fruité magnifique et une belle buvabilité. Issu d’un assemblage de syrah et de grenache ce joli vin descend tout seul sous le soleil de Camargue !


Château Montner Premium 2008 – Les Vignerons des Côtes d’Agly à Estagel

Robe : rubis sombre, dense, avec une frange violacée.
Nez : fermé à l’ouverture, il livre de très beaux aromes de fruits rouges, d’épices et de boisé fin après quelques minutes dans le verre.
Bouche : gras, soyeux et charnu avec une très belle présence aromatique et une finale de longueur moyenne et discrètement boisée.
Cela fait très longtemps que je n’avais plus goûté de Côtes du Roussillon Villages mais ce très beau vin, issu d’un assemblage carignan-syrah-grenache, avec son élevage parfaitement intégré, me donne une furieuse envie d’y retourner…
Il faut aussi relever qu’à moins de 6 euros cette bouteille offre un rapport Q/P exceptionnel.



- une sélection de 3 vins conseillés par Jérôme, défenseur émérite des vins du Gard et dénicheur de bons rapports Q/P.

 

 

p 001-copie-2  
Une partie du secteur vins du Gard de la Maison des Vins de l’Espiguette



Terre des Chardons Le Bien Luné 2009 – SARL Terre des Chardons à Bellegarde

Robe : rubis très sombre, dense et épais.
Nez : un fruité explosif et complexe, fruits rouges très mûrs, prune… avec quelques touches épicées.
Bouche : rond, souple avec une texture veloutée, une palette toujours aussi fruitée et une finale bine fraîche.
Issu d’un assemblage classique de 60% de syrah et de 40% de grenache, ce Costières de Nîmes certifié Demeter, qui nous régale par son fruit d’une grande pureté et sa structure glissante et désaltérante… Attention ça descend vraiment tout seul !

 

 

Mas d’Espanet Freesia 2009 – D. Armand à Saint Mamert du Gard

Robe : jaune clair, avec des reflets argentés.
Nez : frais et fringant avec un fruité gourmand, pêche de vigne, abricot et une belle touche florale sur l’acacia.
Bouche : l’attaque est vive, le milieu souple et glissant et la finale plus nerveuse révèle des arômes de pamplemousse.
Issu d’un assemblage de 90% de viognier et de 10% de grenache blanc, cette cuvée de VDP d’Oc produite par un grand domaine de la région possède une fraîcheur réjouissante et une palette aromatique terriblement séduisante.
Vendue autour de 5 euros cette bouteille est une réelle aubaine pour étancher les soifs estivales.


Mas de la Salle Les Quatuors 2008 – Allione, Fabre et Mazer à Corbès

Robe : jaune prononcé avec des reflets dorés.
Nez : riche et complexe, il s’ouvre sur des nuances un peu oxydatives peuvent surprendre au premier abord mais le fruité revient très vite reprendre la main avec des arômes d’abricot, de coing et de miel.
Bouche : la structure est très belle, une matière riche et grasse bien équilibrée par une présence minérale bien affirmée, la finale est longue avec de beaux arômes de marron glacé.
Un vin presque « nature » généreux et d’une grande buvabilité : il peut surprendre le palais formaté mais procure un énorme plaisir à celui qui essaie de rentrer dans son univers. Ce VDP des Cévennes, issu d’un assemblage dominé par le viognier et complété par du chardonnay, du chenin et de la roussane, révèle les belles potentialités de ces terroirs du piémont cévenol… à suivre !

 

 

5

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives