Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 22:48

Musigny 1990 – Domaine Moine Hudelot à Chambolle Musigny

Robe : rubis moyen, belle densité et une frange brunissante avec un léger dégradé.
Nez : les effluves sont intenses et pénétrantes, la complexité est superlative, cerise confite, amande, rose fanée…
Bouche : après une attaque vive et fringante, la matière s’épanouit avec sa chair raffinée et sa structure tannique d’une grande finesse, la longueur aromatique finale est époustouflante.
Parfois je me demande pourquoi je m’obstine à préférer les rouges bourguignons à tous les autres…et parfois la réponse s’impose à moi comme une évidence indiscutable lorsque je rencontre des vins comme ce Musigny.
Simplement exceptionnel !!!


Corton Charlemagne 2008 – Domaine Castagnier à Morey Saint Denis

Robe : jaune clair avec un éclat métallique.
Nez : très discret à l’ouverture il commence à parler après quelques minutes d’aération pour nous exposer une palette très racée sur l’amande et la pierre à feu avec une petite nuance fumée.
Bouche : très puissant dès l’attaque, le vin se pose en bouche et monopolise le palais avec un gras imposant et une acidité profonde et pointue qui soutient une finale très longue marquée par de belles notes minérales et un boisé très noble.
Encore très jeune ce vin a pris un peu de temps pour s’ouvrir au plan aromatique mais la présence en bouche est déjà magnifique : une ellipse parfaite qui flatte longuement les papilles. MIAM !!!!


VDP des Coteaux de l’Ardèche - Odyssée 2011 – J. Mazel à Pradons

Robe : jaune paille clair avec une belle brillance.
Nez : assez peu expansif mais d’une jolie complexité, il associe des notes d’ananas frais avec une palette florale (mauve, violette, lavande).
Bouche : l’attaque est assez vive, la matière est riche (14°) mais l’équilibre reste étonnamment tendu, le vin cède un peu en finale avec une persistance un peu courte mais une belle netteté aromatique.
Cela fait quelques années que pour moi, cette cuvée conçue par Jérôme Mazel compte parmi les viogniers les plus aboutis du vignoble sudiste. Des vins qui tiennent en bouche les promesses faites au nez…rare !


Crozes-Hermitage Clos des Grives 2006 – Domaine Combier à Tain l’Hermitage

Robe : très sombre, dense avec une frange rubis.
Nez : intense et complexe avec des notes de la baie de cassis accompagnées d’une farandole d’arômes d’herbes méridionales (thym, romarin, sariette…)
Bouche : Concentré, soyeux, souple et superbement équilibré avec une finale très longue qui sent la garrigue et la réglisse.
Issu de vieilles vignes de plus de 50 ans sur un plateau argilo-calcaire avec des  galets roulés, ce vin qui a été élevé 12 mois en fûts a profité de quelques années de garde pour s’offrir à nous dans toute sa splendeur…Un Crozes d’exception !


Macon Cruzille 2009 – Bret Brothers à Vinzelles
 
Robe : jaune clair brillant et reflets argentés.
Nez : discret mais très distingué il offre une palette complexe et raffinée sur le pamplemousse, le tilleul, la fougère et de petites notes camphrées.
Bouche : la matière est dense et pleine, l’acidité tranchante à l’attaque s’élargit et soutient une finale longue et profondément minérale.
Sur le terroir argilo-calcaire de Cruzille Ies Brothers ont sélectionné deux parcelles de vieilles vignes (50 et 80 ans) travaillées en bio pour concevoir cette cuvée qui en surprendra plus d’un par sa force et sa classe…s’il y en a qui doutent encore qu’on peut trouver de grands vins dans l’appellation Mâcon cette bouteille leur ouvrira de nouveaux horizons.


VDP des Côtes Catalanes – Le Soula 2008 – G. Gauby et associés à Prugnanes

Robe : jaune clair très lumineux.
Nez : Moyennement intense mais très distingué avec des notes de citron confit et de tilleul sur un fond légèrement boisé vanillé.
Bouche : l’attaque est franche et bien vive mais le toucher se fait très caressant dès le milieu de bouche, la finale est tonique mais encore un peu marquée aromatiquement par l’élevage (palette lactée, vanillée).
Assemblage de près d’une dizaine de cépages (dominé par le sauvignon-38% et le maccabeu-35%) vendangés sur des terroirs granitiques d’altitude (autour de 500m) ce vin blanc se présente à nous avec un marquage boisé assez prononcé mais une structure en bouche particulièrement élégante.
Regoûté le lendemain ce vin s’est harmonisé, les arômes d’élevages se sont fondus et le fruit s’est joliment défini…MIAM à retardement !

 

2012 0642

Quelques parcelles de vignes écrasées par le soleil ardéchois de l'été 2012.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives