Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 18:59

 

Riesling G.C. Moenchberg 2003 – Domaine des Marronniers à Andlau

Robe : jaune clair, très lumineux.
Nez : ouvert et bien expressif avec des notes terpéniques assez persistantes suivies par des arômes bien mûrs d’orange confite et d’épices.
Bouche : l’attaque présente une acidité bien large, la maturité se fait sentir par la suite avec un fruité très mûr et quelques touches grillées, la finale garde une jolie fraîcheur avec une légère amertume.
Un riesling qui étonne par son équilibre très droit sur ce millésime solaire et qui séduit par sa palette riche et sa matière vraiment gourmande.


Sylvaner Vieilles Vignes-Sono Contento 2008 – A. Seltz à Mittelbergheim

Robe : jaune pâle, brillant avec des reflets vert clair.
Nez : discret, pure et bien frais il livre quelques subtils arômes de pêche blanche et de torréfaction.
Bouche : la structure est ronde, ample, généreuse avec des saveurs qui s’épanouissent sur les fruits blancs et le poivre rose, des amers très nobles donnent à la finale un beau caractère sapide et digeste.
Avec un profil un peu hors norme (14° et quelques SR) ce sylvaner est à ne pas mettre entre toutes les mains car il peut surprendre par son profil riche et sa forte personnalité mais le consommateur averti pourra se régaler avec un grand vin blanc qui pourra tenir tête à des plats de haute gastronomie.
 

 

 

Patrimonio 2008 A Mandria di Signadore – C. Ferrandis à Poggio d’Oletta
        
Robe : sombre, dense, presque noire avec une frange rubis.
Nez : intense et très complexe il révèle un fruité riche et épanoui, des notes d’herbes de garrigue et d’amande.
Bouche : l’attaque est franche et puissante, le milieu de bouche est ample et soyeux et la finale austère à l’ouverture s’assouplit après une longue oxygénation (le lendemain…) pour laisser une impression longue et finement réglissée.
Issu du cépage niellucio, plus connu sous son nom italien de sangiovese, ce Patrimonio a mis beaucoup de temps à s’ouvrir et à révéler sa stature de très grand vin rouge…quelle matière, quelle profondeur !
Christophe Ferrandis s’impose comme un jeune vigneron corse à suivre…sans aucun doute


Mas de Daumas Gassac 2001

Robe : grenat très dense avec des reflets rubis
Nez : l’attaque se fait sur des notes de fumée et de pierre à feu, l’oxygénation dévoile un palette complexe sur la mûre, le graphite, les herbes aromatiques.
Bouche : la matière est concentrée et bien équilibrée avec une mâche grenue très gourmande et une finale très longue, bien fraîche et délicatement chocolatée.
Epanoui avec sa palette olfactive très sudiste et le marquage du cabernet sauvignon bien mûr en bouche, ce Daumas rouge séduit sans faux semblants. Superbe !


Beaumes de Venise 2006 Domaine de la Ferme Saint Martin-Terres Jaunes – G. Jullien à Suzette
 
Robe : grenat sombre et dense.
Nez : intense et pénétrant il révèle de beaux arômes de cerise noire et d’amande douce.
Bouche : la matière est concentrée, le toucher de bouche est très velouté et la finale présente une jolie pointe de fraîcheur en revenant sur des notes de griotte très persistantes.
Ce très beau vin issu de raisins bio récoltés au pied des Dentelles de Montmirail réjouit le nez par sa richesse aromatique et le palais par sa chair gourmande et son équilibre très dynamique. Un cadeau de mon pote ardéchois en guise d’appât pour une sortie oenophilique estivale…c’est noté !


Hautes Côtes de Nuits 2005 – H. Murat à Concoeur

Robe : rubis assez profond avec une très légère turbidité.
Nez : expressif et complexe il dévoile des arômes de cerise mûre, de pivoine et d’orange amère.
Bouche : l’attaque est caressante et bien souple, la matière se dévoile progressivement avec une mâche qui se fait de plus en plus dense, les tanins d’une grande finesse soutiennent une finale bien longue sur la réglisse et la violette.
Nous avions goûté ce 2005 l’été dernier en compagnie d’Hervé Murat et il nous avait un peu surpris par sa réserve, mais là plus de souci, il se livre pleinement avec raffinement et gourmandise…GRAND MIAM !


Riesling G.C. Altenberg de Bergbieten 2008 – Domaine R. Schmitt à Bergbieten

Robe : jaune clair avec un éclat très métallique.
Nez : précis et pur mais encore très discret il joue sur un registre très classique (pierre, craie, agrumes).
Bouche : l’attaque est vive et tonique, la matière est parfaitement équilibrée avec un joli gras et une acidité droite et profonde, la palette aromatique se précise en révélant des notes de citron, de fruits jaunes et une touche de tabac blond, la finale très longue revient sur des arômes de pamplemousse et de craie.
Un riesling classique et classieux qui ne dévoile encore qu’une petite partie de son potentiel…Ils sont grands ces 2008 alsaciens !

 

 

CIMG3469

 

Le vignoble du Jura autour de Lons le Saunier, une région proche de chez nous qui recèle bien des trèsors en bouteille.  (CR de visite à suivre...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives