Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:41



Sylvaner de Mittelbergheim 2009 – E. Hirtz à Mittelbergheim

Robe : jaune clair, brillant avec des reflets vert pâle.
Nez : discret mais joliment complexe avec des notes florales et une touche de fraise des bois.
Bouche : la structure est équilibrée, les arômes de pamplemousse se révèlent, l’acidité se pose progressivement pour bien occuper le palais et s’imposer lors de la finale.
Un sylvaner vraiment bien fait qui se boit facilement (pratiquement sans soif…) et qui répond superbement à l’asperge. Une belle découverte lors d’une première visite à ce jeune vigneron de Mittelbergheim qui propose des vins avec un très bon rapport Q/P (3,70 euros pour ce vin… c’est cadeau !).

 

 

Sablet 2006 – Domaine du Terme à Gigondas

Robe : grenat moyen avec une frange légèrement dégradée.
Nez : intense et expressif il offre une palette complexe sur la violette, la réglisse et les herbes de garrigue.
Bouche : du volume et de la structure, de la rondeur et une trame de fond d’une belle fraicheur, on n’est pas très loin d’une forme d’équilibre idéal…
Ce CDR villages rouge est splendide, un peu chaud et massif il y a un an (14°), il a atteint aujourd’hui une plénitude gourmande. Un plaisir énorme pour un tout petit prix (autour de 6,5 euros)…les Gaudin sont des vignerons qui font honneur à leur métier. Bravo !

 

 

Pouilly-Fuissé Tradition 2005 – Larochette-Manciat à Chaintré


Robe : jaune clair avec des éclats dorés.
Nez : direct et franc, il est marqué par la mangue, le froment, la craie.
Bouche : un gras riche et une acidité large structurent une matière très opulente, la minéralité et quelques beaux amers s’invitent en finale pour laisser une impression de fraîcheur bienvenue.
Cette cuvée tradition, élevée exclusivement en cuve possède une richesse vraiment peu commune. L’équilibre se réalise grâce à une minéralité très présente en finale mais on est quand même tout près de l’excès à mon goût…


Mâcon-Vinzelles Le Clos de Grand Père 2006 – La Soufrandière à Vinzelles

Robe : jaune clair éclatant.
Nez : profond, agréable avec une palette subtile sur les fruits jaunes, un peu d’orange, de la réglisse et des nuances de craie humide.
Bouche : l’attaque est souple, le fruité très croquant laisse une impression presque sucrée, l’acidité s’installe délicatement pour s’imposer en finale et laisser une belle impression de fraîcheur.
Un « petit » mâcon blanc, récolté sur une parcelle au bas des vignes du Pouilly Vinzelles de la Soufrandière et un plaisir énorme dans le verre. Les frères Bret nous régalent vraiment sur ces cuvées d’entrée de gamme. Bravo et merci !

 


Morgon Côte de Py Réserve 2007 – J.M. Burgaud à Villié-Morgon

Robe : rubis dense avec des bords mauves.
Nez : pur, profond et racé avec un registre aromatique très noir : mûre, réglisse et terre humide.
Bouche : la matière est séveuse et savoureuse, la mâche grenue reste très soyeuse, le vin remplit le palais et finit sur une impression de fraîcheur réjouissante.
Même si elle est conçue pour une belle garde, cette cuvée issue de vieilles vignes et élevée 12 mois en fût de chêne se goûte exceptionnellement bien aujourd’hui.
Un morgon qui me rappelle un compagnon fidèle qui a vécu près de 16 ans à mes côtés…émotion et plaisir absolu. Merci Jean-Marc !

 

Morgon


Morgon

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives