Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 19:46

Côtes de Provence Domaine du Clos de la Procure 2005 – Dupere Barrera à Carnoules

Robe : grenat sombre, assez dense avec des bords dégradés mais d’une teinte encore très jeune.
Nez : fermé après le débouchage, il faut une longue oxygénation pour permettre à la palette olfactive de se mettre en place et de livrer d’élégants arômes de fruits, de pain d’épice sur un fond légèrement marqué par l’alcool.
Bouche : l’attaque est directe, assez pointue, puis le vin déploie sa matière ample et juteuse, sa structure finement tannique et sa finale fruitée, acidulée et légèrement poivrée.
Issu de vieilles vignes de grenache, mourvèdre, carignan et syrah, travaillé selon la méthode « Nowat » et élevé 18 mois en barrique, ce provençal velouté et corsé étonne par son olfaction complexe et peut surprendre par la richesse de sa structure. Je pense qu’il demande encore quelques années de garde avant de se livrer pleinement.


Riesling Grand Cru Kanzlerberg 2001 – S. Spielmann à Bergheim

Robe : jaune prononcé avec un disque épais mais très lumineux.
Nez : pur et racé il offre de belles notes de pomelo et de citron vert complétées par une touche minérale très profonde.
Bouche : il y a de la chair et du gras mais la structure reste très droite et l’équilibre parfaitement sec, les arômes s’épanouissent avec les agrumes toujours bien présents mais également une pointe de violette, la longue finale est marquée par une belle salinité.
Malgré une robe qui trahit son âge, ce riesling doté d’une silhouette aux formes assez généreuses et au registre aromatique flatteur et complexe se tient magnifiquement bien grâce à sa solide colonne minérale…la prochaine décennie lui appartient sans aucun doute !


Riesling Thalberg 2008 – Domaine Schmitt à Bergbieten

Robe : jaune pâle avec des reflets vert clair.
Nez : franc, pur et assez intense, on y décèle de jolis arômes de citron, d’herbe fraîche et de craie humide.
Bouche : l’acidité puissante, profonde et très longue tend la structure depuis l’attaque jusqu’en finale, de discrètes notes d’agrumes et de miel de fleurs se manifestent progressivement, la finale pointue et minérale laisse apparaître de délicates nuances camphrées.
Situé dans le prolongement vers l’ouest du Grand Cru Altenberg de Bergbieten, le Thalberg a engendré en 2008 un riesling très rectiligne, cristallin mais assez peu expressif à l’heure actuelle…un vin fait pour une longue garde.


Riesling Grand Cru Schlossberg 2006 – Domaine Bernhard à Katzenthal

Robe : jaune d’or, brillante.
Nez : direct, franc et de belle intensité, il nous régale avec de beaux arômes d’agrumes, d’ananas frais, de vanille et d’épices douces.
Bouche : l’attaque est vive, le milieu de bouche est ample et gras avec une chair généreuse, la finale sur le pamplemousse et le poivre blanc laisse le palais frais et dispos.
Un riesling généreux (14°), opulent avec une minéralité qui se manifeste surtout en bouche dont elle étaye la structure. Il n’y a pas à dire les granits vosgiens ont engendré de très beaux vins sur ce millésime compliqué.
 

 

Hautes Côtes de Nuits Les Herbues 2008 – H. Murat à Concoeur

Robe : rubis clair, presque diaphane.
Nez : franc et direct avec un fruité croquant, une pointe torréfiée et fumée.
Bouche : l’attaque est vive, la chair est grenue avec une trame tannique très fine et un volume plus que confortable, la finale offre une palette aromatique de classe sur la mûre et quelques notes fumées.
La robe timide à la teinte diaphane ne laisse pas devinre la personnalité affirmée de ce vin savoureux et très bien structuré…Aucun tape à l’œil mais de la sève et de la profondeur, la Bourgogne comme je l’aime !

 

 

Sylvaner Clos de la Folie Marco 2009 – Domaine Hering à Barr

Robe : jaune pâle avec des reflets vert clair.
Nez : peu causant à l’ouverture, il livre peu à peu des notes florales discrètes mais très raffinées.
Bouche : elle se caractérise par une droiture élégante, un fruité un peu plus épanoui qu’au nez sur la prune et la mirabelle mais surtout par une profonde minéralité qui monopolise la finale.
Située au pied du Grand Cru Kirchberg de Barr cette petite enclave de vignes entre les habitations de la ville, produit un véritable sylvaner de garde…à goûter pour se convaincre qu’il n’y pas que le riesling pour faire parler les terroirs alsaciens.

 

 

CIMG3114

 

Le Clos de la Folie Marco au printemps

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives