Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 14:00

Muscat Glintzberg 2009 – Domaine R. Schmitt à Bergbieten

Robe : jaune clair avec des reflets métalliques et une frange vert pâle.
Nez : pur, discret et assez complexe sur la groseille blanche, la pêche et la fleur de sureau.
Bouche : le fruité très fringant envahit le palais, l’abricot mûr se manifeste et une acidité bien large s’installe progressivement, le toucher de bouche reste très gras mais la finale laisse apparaître de beau amers et une belle salinité.
Un muscat qui ne renie ni le cépage, ni le millésime mais qui garde une belle élégance et une joli empreinte minérale.


Chambolle Musigny Les Frémières 1999 – M. Magnien à Morey Saint Denis

Robe : grenat avec une densité moyenne, une légère turbidité et une frange orangée.
Nez : complexe et séduisant, il regorge d’arômes de fruits rouges mûrs complétés par des notes de noyau de cerise et d’agrumes.
Bouche : l’attaque est vive, le milieu de bouche juteux et très soyeux, la finale de longueur moyenne est soutenue par une trame tannique très fine et marquée par une présence fruitée très agréable.
Un vin qui a atteint sa plénitude, l’équilibre est parfait, le niveau de qualité est remarquable…une classe qui s’impose comme une évidence.


Riesling Côte de Rouffach 2007 – Domaine Rieflé à Pfaffenheim

Robe : jaune clair avec des reflets vert pâle.
Nez : pur et délicat, presque entièrement dédié aux agrumes bien mûrs.
Bouche : l’équilibre est très droit, l’acidité est immédiate mais s’élargit progressivement, le gras se révèle en milieu de bouche et une belle minéralité accompagne une finale bien longue.
Issu de parcelles calcaires autour de Rouffach et de Pfaffenheim ce riesling possède un équilibre classique malgré sa matière généreuse...séduisant tout en restant très authentique.


Riesling Grand Cru Sommerberg 2007 – Domaine de l‘Oriel à Niedermorschwihr

Robe : jaune clair, particulièrement lumineux.
Nez : flatteur et guilleret, il fait la part belle aux agrumes mûrs, plutôt version jus que zestes…
Bouche : l’impression juteuse devinée à l’olfaction se confirme en bouche, la structure trouve un bel équilibre entre acidité fine et onctuosité, la finale est magnifique avec sa puissante salinité et ses amers nobles.
Le charme immédiat, l’équilibre subtil et la profondeur aromatique de ce riesling me font penser que les 2007 sont peut-être en train de se réveiller…Bonne nouvelle !

 

 

Puligny Montrachet 1° Cru Les Referts 1998 – Domaine Carillon à Puligny

Robe : or liquide avec un très bel éclat.
Nez : impressionnant de complexité et de raffinement, il révèle des arômes de froment, de foin coupé, de fruits secs et de vanille douce.
Bouche : la matière onctueuse et concentrée se tend progressivement et s’allonge grâce à une acidité épanouie et profonde, la finale est interminable sur le pamplemousse et les épices.
Une impression de force et de plénitude rarement rencontrée en dégustation…pour moi c’est l’un des meilleurs vins blancs que j’ai eu l’occasion de boire.

 

Photo 002-copie-3

 

Premières neiges sur le vignoble près de Mittelbergheim

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives