Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 15:06



Pour oublier la grisaille de ce 1° mai, rien de tel qu’une visite au Château de Kientzheim, siège de la célèbre Confrérie Saint Etienne, où les producteurs bios alsaciens se sont donné rendez-vous pour un week-end d’échanges et de dégustations.


p 003 
Le château de Kietzheim


C’est en compagnie d’Eric, membre éminent du club AOC, que je découvre la salle du chapitre de cette prestigieuse assemblée vinique ainsi que les salons de l’étage supérieur, transformés pour l’occasion en espace de dégustation.

 

p 001
Une chapelle où les adorateurs de Bacchus peuvent se recueillir

 


p 005-copie-1
Dans le salon avec les premiers visiteurs du matin.

 

Pour cette septième édition plus d’une centaine de crus bio (103 pour être précis) sont proposés aux visiteurs. Les vignerons sont sur place et se relaient aux différentes tables pour servir les vins et, le cas échéant, en expliquer leur conception.
Nous avons pu goûter une bonne trentaine de références parmi lesquelles nous avons repéré certaines cuvées particulièrement réussies :

Pinot noir Bollenberg 2007 – Valentin Zusslin à Orschwihr
Un nez pur et séduisant de fruits rouges mûrs, une bouche avec un beau volume, une mâche agréable et une finale longue et fraîche.
Un rouge bio et nature (pas de filtration et pas de soufre) qui procure un énorme plaisir. Hélas le prix un peu élevé à mon sens (23 euros au domaine) peut faire réfléchir et c’est vraiment dommage !

Riesling Genèse 2009 – Clos des 2 Lunes à Wettolsheim

Le nez est pur et avenant avec de belles notes de fruits blancs, la bouche est remarquable d’élégance, il y a une rondeur sympathique (5,4g de SR), une acidité longue et une belle salinité finale.
Avec ce riesling d’une présence surprenante, ce domaine que nous ne connaissions pas (c’est le nouveau nom du domaine Buecher et fils de Wettolsheim) a marqué les esprits. Si en plus on sait que cette cuvée est encore en cours d’élevage (ce 2009 a été mis en bouteille pour l’occasion)… ça promet ! Certifié en biodynamie pour 2010, ce nouveau domaine mérite qu’on suive son évolution…

Sylvaner Brandstatt 2007 – Domaine Otter et fils à Hattstatt

Le nez est complexe et fin sur les fruits blancs et le tilleul, la bouche est charpentée avec du gras, une acidité mûre et des notes salines et finement poivrées en finale.
Un exemple parfait pour convaincre les sylvano-sceptiques que ce cépage possède les ressources pour faire un grand vin.

Riesling Sussenberg 2007 – Domaine Bechtold à Dahlenheim
Le nez est pur avec  des notes florales très printanières et de belles nuances minérales, la bouche est droite sans tension excessive et la finale possède une salinité puissante.
Un vin de pierre jeune avec une matière riche (6g de SR) mais un équilibre sec gourmand et digeste.

Riesling Grand Cru Kanzlerberg 2004 – S. Spielmann à Bergheim
Un nez puissamment minéral et légèrement fumé, pur et très profond, la bouche est charpentée, volumineuse avec une finale longue, saline et marquée par de fines notes d’herbes aromatiques (origan).
Une présence magnifique, que les mots ne peuvent décrire que de façon imparfaite hélas...le plus beau vin de la journée sans hésitation !

Riesling Grand Cru Hengst 2008 – Domaine Josmeyer à Wintzenheim
Riesling Grand Cru Kessler 2008 – Domaine Dirler-Cade à Bergholtz

Le nez est discret, austère et pierreux, la bouche possède une matière imposante mais équilibrée et une acidité fine très profonde, la finale est très longue.
Ces deux grosses pointures se ressemblent et tiennent parfaitement leur rang malgré leur jeunesse…un investissement sans risque pour des vins très prometteurs.

Muscat Grand Cru Steinert 2008 V.T. – J.P. Frick à Pfaffenheim
Le nez est subtil, floral et très complexe, la tenue en bouche est exemplaire, c’est frais acidulé et terriblement gourmand.
Le dernier vin de cette longue dégustation, un Steinert pour me rappeler ma récente visite à Pfaffenheim, J.P. Frick pour voir comment ce vigneron un peu atypique travaille son muscat sur un Grand Cru… au bout du compte une très belle surprise !

 

 

 

En début d’après-midi les organisateurs avaient programmé une dégustation commentée de vins bios par les vignerons qui ont assuré leur conception. C’est ainsi que nous avons eu le plaisir de regoûter le riesling Kanzlerberg 2004 de Sylvie Spielmann, le pinot noir Bollenberg 2007 du domaine Zusslin et le riesling Kessler 2008 de Dirler.

Pour compléter ce petit tour d’horizon de la production de vins bios nous avons également dégusté :


- le riesling Pfersigberg 2008 du domaine Kuentz-Bas : né sur un terroir argilo-calcaire ce vin à l’olfaction pure, au fruité discret, est tendu par une belle acidité.


- le riesling Kirchberg de Barr 2007 du domaine Kleinknecht à Mittelbergheim : plus ouvert et plus épanoui que le précédent, ce Grand Cru présente une matière encore un peu sauvage mais l’équilibre est beau et le potentiel évident.


- le crémant Nature 2007 du domaine Binner à Ammerschwihr : issu d’une vieille vigne d’auxerrois située près du Schlossberg ce crémant possède un nez frais et fin sur les fruits blancs et la noisette, une bouche avec une bulle fine et une très belle vinosité.


- le riesling Muenchberg 2007 du domaine Meyer à Nothalten : cette bouteille qui avait déboussolé l’assemblée de l’Oenothèque Alsace, se goûte très bien aujourd’hui. Un nez juteux d’agrumes bien mûrs, une bouche souple, large qui pose progressivement sa structure acide et minérale et qui laisse une belle impression saline en finale.


p 009 

Patrick Meyer qui nous livre les clés pour comprendre ses vins…


- le pinot blanc de noir 2009 du domaine Frick à Pfaffenheim : ce vin initialement prévu pour faire du crémant a fait des siennes lors de la fermentation et a conduit Jean Pierre Frick à opter pour une vinification en vin tranquille. Les résultat final est original et agréable avec d’élégantes notes de fraise au nez et une bouche puissamment vineuse et délicatement fruitée.


p 008 

Pierre Frick, toujours aussi militant et engagé…

 

 

Pour conclure :

- en premier lieu tirons un grand coup de chapeau à l’organisation : le nombre de vins présentés, la disponibilité des vignerons sur place et la qualité des conférences proposées (des contraintes d’emploi de temps familial ne m’ont pas permis d’assister aux interventions de J.M. PELT, qu’on ne présente plus, et de R. ILTIS le sommelier de la Verte Vallée à Munster) valent plus que largement le déplacement.
- l’ensemble des vins dégustés a révélé un niveau de qualité tout à fait satisfaisant avec quelques perles dont j’ai parlé plus haut et d’autres cuvées, moins éclatantes pour l’instant, mais souvent très jeunes (2007-2008-2009 pour la majorité des vins présentés).
- les vins bio et nature sont des actes militants qui interpellent le dégustateur conditionné dans ses références gustatives par certains équilibres standard propres à chaque région. En ce qui me concerne, je suis parfois dérouté face à certaines cuvées et j’ai besoin de clés pour les comprendre : l’approche sensorielle seule est insuffisante, une démarche intellectuelle est nécessaire, mais est-on toujours disposé à réfléchir lorsqu’on recherche le plaisir ?
- ceci dit, les vignerons qui défendent ces pratiques font l’objet de nombreuses critiques que personnellement j’ai beaucoup de mal à accepter. A mon sens, ce sont pour la plupart d’entre eux, des hommes et des femmes qui pensent leurs pratiques dans une optique de développement durable et qui ont de réelles convictions écologiques. N’oublions pas qu’ils prennent surement des risques à produire des vins qui sortent des canons traditionnels : ils sont plus difficiles à faire et moins consensuels au goût…quel intérêt ?
En tous cas, ils sont dans un courant de pensée qui va dans un sens positif (mais non, je ne fais pas de politique) et je suis heureux de constater que ces « agitateurs empêcheurs de polluer en rond » entraînent dans leur sillage de plus en plus de vignerons de notre région. Merci à tous

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives