Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 14:02



La virée beaujolaise 2010 ayant tenu toutes ses promesses, j’ai donc décidé de reconduire cette expérience en 2011.
Cette année cependant mes contraintes familiales ne me permettent plus d’envisager des plages de liberté totale en dehors des congés scolaires, ce sera donc pendant les vacances de la Toussaint (je sais, il faut dire « d’automne ») que j’irai me promener sur les routes qui serpentent entre les collines de Belleville à Mâcon à la recherche de quelques bonnes quilles à encaver pour l’hiver.


 


CIMG3895
Sur les routes sinueuses du Beaujolais en automne…c’est pas beau ça !




Hélas, mes habituels copilotes m’ont fait faux bond cette fois-ci…qu’à cela ne tienne, le « poor lonesome alsacow-boy » ira se rincer le gosier tout seul.
Hoppla, c’est parti !

 

 

 


Jour 1. : visite au domaine des Rosiers à Chenas


Très régulièrement « Hachettisés » les vins du domaine des Rosiers avaient attiré mon attention au début des années 90 : j’y ai fait des visites assez régulières à cette époque et j’ai dégusté il y a quelques mois le dernier Moulin à Vent qui avait encore très belle allure après près de 14 années de garde.

 

Bourgogne-2011 0054

 

Pour terminer tranquillement cette longue journée, j’ai donc choisi de retourner vers ce domaine situé sur les hauteurs de Chénas, histoire de remonter un peu dans le temps…à mon âge ça ne fait pas de mal !

 

CIMG3888
Vue su Chénas

 

 

Le domaine des Rosiers est dirigé par Gérard Charvet et son épouse, ils exploitent 16 ha et commercialisent 4 appellations : Chénas, Saint Amour, Moulin à vent et un peu de Beaujolais Villages Blanc.
Comme chez J.L. Dutraive le caveau de dégustation se situe juste à côté d’une cave où sont alignées des pièces en chêne qui contiennent une partie de la vendange 2011.

 

CIMG3892
Une partie du chai.


 
CIMG3893
Le bar pour déguster les crus du domaine des Rosiers.


Madame Charvet me propose de déguster la série de vins rouges en vente au domaine :

Chenas 2010 : le nez est discret sur les fruits noirs et la réglisse, l’attaque en bouche est ronde mais une belle trame tannique se montre progressivement en donnant à la finale un caractère assez rustique.
Cette cuvée 100% inox dense et concentrée qui a été récompensée par une médaille d’or à Mâcon se montre encore bien réservée aujourd’hui…quelques années de garde l’aideront à patiner sa matière un peu rugueuse et à développer une palette dont on ne sent que les prémices en ce moment.

 

Bourgogne-2011 0010 


Saint Amour 2010 : le nez est plus expressif sur un registre floral, la bouche est dotée d’un joli volume avec un fruité qui se développe (notes de prune), la finale est un peu sévère avec des tanins très présents.
Ce Saint Amour élevé 100% en cuve inox (comme le Chénas) possède une structure très solide qui jure un peu avec le nom de l’appellation…mais bon, « amour » est du genre masculin et cette cuvée nous le rappelle avec force.

Moulin à Vent 2010 : le nez très discret et livre de subtiles notes florales, la bouche s’épanouit avec beaucoup de distinction, soie, rondeur et beau volume, la finale est longue et révèle une présence aromatique bien soutenue.
Issue de vieilles vignes et élevée dans des fûts de chêne dont 20% sont neufs, cette cuvée est encore un peu crispée sur le plan aromatique mais possède une matière de premier choix en bouche…à encaver en toute confiance !

Moulin à Vent 2009 : le nez est expressif et complexe avec des notes de fleurs, de pêche de vigne et d’amande fraîche, la bouche est sphérique, volumineuse et subtilement aromatique, la finale est longue, légèrement épicée et boisée.
Récompensé par un « Coup de Cœur » du Guide « Achète » (spécial tribute à OliH) ce Moulin à Vent élevé dans des fûts de chêne, neufs pour 40%, est particulièrement riche et gourmand. Il se présente aujourd’hui comme un séducteur mais possède un corps solide et une grande profondeur…c’est une très belle réussite !

 

Bourgogne-2011 0004

 

 

Cette visite un peu « historique » au domaine des Rosiers m’a rappelé des souvenirs viniques qui finalement étaient encore assez vivaces : chez les Charvet on trouve toujours une belle gamme de cuvées beaujolaises avec un rapport qualité/prix très avantageux.
Leurs vins sont travaillés dans un esprit assez « terrien » : les charpentes sont solides, les matières sont concentrées mais sans extractions excessives et les élevages en bois sont d’une absolue discrétion.
Les 2010 s’expriment avec beaucoup de retenue aujourd’hui, mais sont taillés pour durer, quant au Moulin à Vent 2009 c’est une réussite absolue…
A « Hachetter » d’urgence bien entendu !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

giuseppe 08/03/2012 07:46

Je viens de terminer (malheureusement trop vite) mon stock de Moulin à Vent 2009 de Domaine des Rosiers et dois dire que j'ai été enchanté par ce vin à la fois flatteur, droit et solidement
charpenté. Il aurait du rester quelques années de plus en cave mais comment résister à pareil délice!
Merci pour le compte rendu
Giuseppe

08/03/2012 08:41



J'ai ouvert une bouteille de 2009 il y a 2 semaines et j'ai eu cette même impression de plénitude...c'est vrai que ça va être dur de les laisser vieillir !



Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives