Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 18:00

Parti de Strasbourg vers 5 heures du matin sous la pluie, je suis absolument ravi de me retrouver au pied du Mont Brouilly éclairé par un beau soleil automnal pour commencer mon nouveau périple dans le vignoble de la Bourgogne et du Beaujolais.
Le programme 2012 ne comporte pas de nouvelles adresses puisqu’il va me conduire chez des vignerons que j’ai eu l’occasion de rencontrer durant ces dernières années et que j’avais vraiment envie de revoir une fois de plus.
La première journée sera très « rouge » et exclusivement beaujolaise avec des visites au Château Thivin à Odenas, au domaine Burgaud à Morgon, au domaine de la Grande Cour à Fleurie et au domaine Janin à Romanèche.
La seconde journée sera plus bouguignonne et presque exclusivement « blanche » avec une étape chez les Brothers de Vinzelles et une autre à Meursault au domaine Buisson-Charles.
Hoppla, c’est parti !

 

  Beaujolais-2012 0232

Vue panoramique sur Fleurie du haut de la Côte du Py…toute la magie des paysages du beaujolais

 

 

 

Jour 1. : visite au domaine Janin à Romanèche


Ma dernière visite de cette longue journée m’emmène à Romanèche au domaine Paul Janin et fils. En 2010, j’avais été très heureux de retrouver les vins de ces producteurs après un break de plusieurs années et j’avais constaté avec bonheur que j’étais toujours aussi réceptif au charme de leurs 2 cuvées de Moulin à Vent et de leur surprenant Beaujolais Villages.
Eric Janin, qui est en charge de l’exploitation à l’heure actuelle, est en train de procéder au nettoyage minutieux du matériel de vinification, c’est donc Paul Janin, toujours présent aux côtés de son fils, qui m’accompagne dans le chai pour me présenter les vins du domaine.

Comme chez Jean-Marc Burgaud, la température ambiante dans le caveau habituel n’étant pas assez accueillante c’est dans un espace dégustation réduit que je passe en revue quelques vins qui se trouvent au tarif actuel du domaine Janin :

 

Beaujolais-2012 0243

 


Beaujolais Villages Cuvée des Jumeaux 2011 : le nez est fin et délicat sur un registre très floral, la bouche très gourmande repose sur une base bien structurée, l’aromatique gagne encore un peu en subtilité et persiste longuement en finale.

Beaujolais-2012 0266

 

Les Jumeaux et les Pelloux sont des parcelles assez argileuses et à maturité tardive (« elles sont toujours vendangées en dernier ») qui permettent aux Janin de produire chaque année un Beaujolais Village d’une densité et d’une complexité peu communes dans cette appellation. En 2011 ces vieilles vignes (60 ans) ont eu un rendement particulièrement faible (un peu plus de 40 hl/ha) mais le résultat final est superbe…largement au niveau d’un cru du Beaujolais. MIAM !

 

Beaujolais-2012 0240La cour du domaine Janin avec la vigne des Jumeaux au bout de l’allée.


Moulin à Vent Domaine des Vignes du Tremblay 2011 : le nez révèle un fruité bien mûr sur un fond déjà très minéral (terre humide, graphite), la bouche est ample, concentrée et dotée d’une trame tannique présente mais très mûre.


Beaujolais-2012 0280

 

Issue de plusieurs parcelles sablo-limoneuses ce premier Moulin à Vent de la gamme est élevé durant 8 mois en foudres. Très avenant dans sa prime jeunesse, ce vin possède une matière dont la profondeur et la complexité ne trompent pas…on entre dans le monde des grandes cuvées beaujolaises.


Moulin à Vent Clos du Tremblay 2011 : le nez est doux et suave sur la prune, l’iris et la violette, la bouche présente une matière riche et onctueuse avec une aromatique qui se complexifie pour laisser persister un sillage minéral de grande classe

 

Beaujolais-2012 0279

 

Les très vieilles vignes (70 à 100 ans) du lieu-dit « Le Tremblay » aujourd’hui rebaptisé « Les Burdelines » sont à l’origine de cette remarquable cuvée élevée durant 10 mois en foudres. Ce terroir sablo-limoneux produit avec régularité le vin du Clos qui constitue à juste titre une des références qualitatives absolues sur l’appellation Moulin à vent...Bravo !


Moulin à Vent Clos du Tremblay 2008 : le nez est très complexe, floral, épicé et légèrement cacaoté, il a un côté flatteur tout en restant très raffiné, en bouche après une attaque assez pointue, la matière large et généreuse s’épanouit voluptueusement, la finale révèle la fine trams tannique et quelques notes de chocolat noir.
Après 3 années de garde ce vin issu d’un millésime plus frais, a néanmoins gardé le caractère doux et charmeur que j’apprécie particulièrement dans la production de ce domaine. Avec l’âge, l’ensemble a gagné en complexité, tant dans l’aromatique qu’au niveau de la présence en bouche…mais il me semble cependant que l’apogée n’est pas encore atteinte.

 

Beaujolais-2012 0242

Une partie de la cave à foudres du domaine Janin.
 

 

Avec cette étape au domaine Janin, ma longue journée beaujolaise se termine par la dégustation d’une petite série de vins complets et racés. La gamme complète du domaine compte deux cuvées supplémentaires : un Beaujolais Villages blanc et un Moulin à Vent Vieilles Vignes des Greneriers.
Il y a plus de 20 ans Paul Janin a fait le choix de réduire sa surface exploitée pour mieux pouvoir s’occuper de ses vignes et bannir tout désherbant. Aujourd’hui les pratiques viticoles sont traditionnelles avec un travail intégral du sol et l’utilisation de bouillie bordelaise pour la majorité des traitements. Eric Janin conduit ses vignes en respectant les principes du bio mais en se laissant quelques marges de manœuvre, car comme le dit son père : « Pour nous, le label bio est trop contraignant….sur des millésimes difficiles comme 2012, on n’aurait pas pu sauver la récolte ». Comme partout, cette année ne fut pas simple pour ces vignerons « la qualité est au rendez-vous mais nous avons divisé nos rendements moyens par 2 » (20 hl/ha au lieu de 40).
Heureusement que l’année 2011 s’est montrée plus généreuse : le Beaujolais Villages a la carrure d’un cru et les cuvées de Moulin à Vent sont des séducteurs invétérés qui associent avec bonheur un côté gourmand et immédiat avec un côté plein d’énergie et de minéralité.
Les amateurs de plaisir immédiat seront ravis et ceux qui choisiront le plaisir différé pourront attendre sans inquiétude…que demander de plus !
Merci à Paul Janin pour son accueil.

 


 
Beaujolais-2012 0241Le minerai de manganèse extrait dans les mines de Romanèche.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives