Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 10:18


Avec l’âge, je me rends compte que j’aime de plus en plus ces habitudes qui ponctuent le cours du temps en me donnant la trompeuse impression d’un défilement un peu moins rapide des années.
Depuis près de deux décennies, ce périple bourguignon fait partie des virgules temporelles indispensables à mon bien-être : ces quelques jours dans le vignoble de la Côte d’Or me permettent d’envisager la fin de mes vacances estivales avec sérénité, gonflé d’une énergie positive nécessaire pour entamer cette nouvelle année scolaire.
Comme nos deux jeunes membres du club A.O.C. qui nous avaient accompagnés en 2011 étaient retenus en Alsace pour des raisons familiales ou professionnelles, nous voilà « on the road again » dans notre formation habituelle : en duo avec Martial, l’inventeur du béton au riesling.
Le programme de cette année est assez conséquent : trois étapes traditionnelles – Murat, Carillon et Castagnier – et trois nouvelles adresses – Carré, Rion et Chicotot.
Hoppla c’est parti !

 

Jour 1. : domaine Denis Carré à Meloisey


J’ai découvert le domaine Denis Carré il y a quelques années (avant que je commence à publier sur le net) et j’ai terminé récemment la série de vins achetés sur place à l’époque. Issus du difficile millésime 2004, les rouges de ce domaine se sont goûtés à la perfection du début à la fin de leur séjour dans ma cave…il n’en fallait évidemment pas moins pour que j’aie envie de remonter sur les hauteurs de Beaune pour une nouvelle visite chez cette famille vigneronne de Meloisey.

 

Bourgogne-2012 0086

 

Nous sommes reçus par Denis Carré qui interrompt ses travaux en cuverie pour nous accompagner dans sa grande cave et nous inviter à déguster la gamme de vins en vente actuellement.

 

Bourgogne-2012 0087

Une partie du vaste chai à barriques du domaine Carré.


Comme la journée est encore très longue nous sélectionnons 8 vins sur les 12 proposés sur le tarif du domaine :

Bourgogne blanc Sous la Velle 2010 : le nez est fin, citronné et beurré, la bouche est droite mais l’ensemble reste particulièrement élégant.
Récoltés à l’est du village de Meursault, pas très loin du domaine Buisson-Charles d’ailleurs, ces chardonnays ont engendré en vin très franc et déjà bien gourmand.

Meursault Les Tillets 2010 : le nez est profond et minéral avec des notes de beurre frais et de zestes d’agrumes, la bouche est ample, grasse et concentrée avec une belle finale minérale.
Cette parcelle située au dessus des Genévriers nous a livré un Meursault bien typé, très minéral mais charmeur, un peu dans l’esprit du vin précédent mais avec une matière plus dense et plus complexe…belle réussite !


 

Bourgogne-2012 0088

Denis Carré dans sa cave.


Savigny les Beaune Vieilles Vignes 2010 : le nez flatte par son côté immédiat et très gourmand sur les fruits rouges bien mûrs, la bouche est tout aussi charmeuse avec une structure souple, soyeuse et légère et une finale bien glissante.
Gouleyant et déjà bien expressif ce Savigny est prêt à boire…une vraie friandise !

Saint Romain Le Jarron 2010 : le nez est plus discret avec des notes de sous-bois et de terre, la bouche plus concentrée confirme son profil très minéral, la finale est solide et longue avec un retour aromatique bien présent.
Après le Savigny très guilleret, vin de fruit par excellence, voici un Saint Romain très sérieux, vin de terroir encore un peu refermé dans sa gangue minérale. A garder.

Auxey-Duresses 1°Cru Le Bas des Duresses 2009 : le nez est bien épanoui sur les fruits rouges et le noyau de cerise, la bouche montre une belle plénitude avec une matière gourmande, charnue et une finale solidement tenue.
Le changement de millésime est sensible mais cet Auxey 1°cru s’offre à nous avec harmonie et élégance...voilà une superbe bouteille avec un beau rapport Q/P (16 euros départ cave).

 

Bourgogne-2012 0131

 
Beaune 1°Cru Les Tuvilains 2009 : le nez est encore très discret mais la bouche révèle une matière puissante et concentrée avec une finale qui développe progressivement un joli sillage fruité et vanillé.
Cette cuvée qui m’avait particulièrement séduit sur le millésime 2004 est encore sur la retenue aujourd’hui mais quelle belle présence en bouche !
A garder quelques années en cave pour lui laisser le temps de révéler ses potentialités…Très prometteur.

Pommard Les Noizons 2009 : au nez le fruité est ouvert et mûr avec quelques notes minérales et une fine touche beurrée, la bouche puissante et solidement charpentée garde cependant un côté très velouté, la finale se prolonge sur des évocations minérales très nobles.
Issu d’une parcelle située sur les coteaux au dessus des Epenots et des Pézerolles et exposée plein sud, ce Pommard séduit par sa richesse aromatique et sa belle densité…déjà accessible aujourd’hui, ce vin mérite évidemment quelques années en cave pour se bonifier encore.

Pommard 1°Cru Les Charmots 2009 : le nez s’ouvre sur quelques nuances un peu lactiques, mais très rapidement les notes de fruits noirs et de pierre chaude remplissent le verre, la bouche est puissante et solidement structurée avec un toucher onctueux et une finale fraîche et longuement aromatique.
Malgré ce statut de premier cru ce Pommard se montre déjà très accessible dans sa jeunesse…il mériterait un peu de garde pour se complexifier mais s’offre déjà avec tant de gourmandise que son cas va constituer un crève-cœur pour l’œnophile. MIAM !

 

Bourgogne-2012 0130

 

Denis Carré a démarré son exploitation viticole en 1975 « avec 3 pièces de Passetougrain », garagiste la nuit et vigneron le jour, il a monté petit à petit cette exploitation viticole qui a vraiment belle allure aujourd’hui : des installations spacieuses et fonctionnelles et un patrimoine foncier de 13 hectares répartis sur la Côte de Beaune. « Nos parcelles de vigne sont dispersées sur un secteur très large (entre Savigny et Saint Romain) ce qui nous protège un peu des catastrophes occasionnées par la grêle ».
Martial, son fils de 24 ans qui travaille avec lui depuis quelques années a choisi le travail intégral du sol pour ses vignes : depuis 3 ans, les rangs sont labourés et les contours sont enherbés pour stabiliser le sol.
En cave les cuvaisons durent entre 12 jours pour les petites appellations et 20 jours pour les 1°Crus et les pommards ; les élevages se font en barriques durant environ 14 mois. Les cuvées sont oxygénés régulièrement pour leur donner ce côté flatteur et facile à approcher, qui constitue un peu la signature des vins du domaine.
Malgré sa situation un peu excentrée par rapport aux villages réputés de la Côte de Beaune, le domaine Carré vend 1/3 des 100000 bouteilles produites à une clientèle particulière…un signe qui ne trompe pas !
Les vins du domaine se caractérisent par un charme direct et immédiat qui se manifeste dès le plus jeune âge, mais leurs cuvées issues de terroirs classés sont taillées pour tenir et se bonifier dans le temps.
Avec des prix relativement sages et une gamme qui couvre quelques appellations prestigieuses de la Côte de Beaune, ce domaine reste une belle aubaine pour les amateurs de vins de Bourgogne…qu’on se le dise !


Bourgogne-2012 0092En allant vers Puligny, une belle surprise nous attendait en haut des falaises de Saint Romain…une vue exceptionnelle sur le Mont Blanc.

Bourgogne-2012 0092 - Copie
 …si si si c’est bien le Mont Blanc !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

farrauto 25/12/2014 10:45

bonjour avez vous encore du vin haute cotes de bourgogne beaume la perriere jais ouvert hier une bouteille qui était de 2008 excellente un gout merveilleux

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives