28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 11:19

 

Comme l’année passée, j’ai profité de mon séjour à Grospierres (07) pour faire une visite expresse dans le vignoble autour des Dentelles de Montmirail en compagnie de l’ami Cyril. A la fois cycliste confirmé et œnophile passionné, cet ardèchois est un guide de premier choix : il connaît parfaitement les routes qui serpentent à travers ces superbes paysages au pied du Mont Ventoux mais aussi un bon nombre de caves où il fait bon s’arrêter pour déguster les meilleurs crus locaux.

 

Vacances-ete 0687Les Dentelles d’un côté…

 

 

Vacances-ete 0679 …et le Ventoux de l’autre, le Paradis ne doit pas être très loin !

 

 

Pour des raisons de timing, l’ordre des visites a été inversé par rapport à 2011 et c’est ainsi que notre première halte vinique se situe à Beaumes de Venise pour une dégustation matinale de muscats au Domaine des Bernardins.

La gamme de vins est restée la même par contre, comme nous disposons d’un peu plus de temps que l’année passée, nous pouvons commencer par goûter les cuvées de vins rouges que nous avions été contraints d’ignorer lors de notre dernier passage.

Les Balmes – Côtes du Rhône 2011 : le fruité est bien expressif au nez, en bouche, après une attaque assez ronde les tannins un peu accrocheurs donnent un côté assez rustique à la finale.
Cet assemblage dominé par le grenache (90%) et complété par la syrah possède une expression aromatique séduisante mais se montre un peu rude en fin de bouche…ceci dit, il est 10 heures du matin et mon palais est sûrement un peu sensible.

Beaumes de Venise 2011 : le nez est plus discret mais plus complexe avec un fruit toujours présent et de jolies notes méridionales de garrigue, la bouche est bien gourmande avec une matière charnue et une trame tannique plus soyeuse.
Avec 65% de grenache et 35% de syrah ce vin rouge à l’aromatique bien typée est d’une approche plus facile, même s’il semble encore bien trop jeune pour montrer toutes ses qualités.

Doré des Bernardins 2011 – VDP de Méditerranée : le nez est intense avec un bouquet floral particulièrement charmeur (rose, violette…), en bouche la matière est bien onctueuse mais l’équilibre est sec (moins de 2g de SR), la finale est fraîche mais assez courte.
Malgré les sensations olfactives qui nous promettent une certaine richesse en bouche, ce vin blanc est techniquement sec. Surprenant au premier abord mais au bout du compte on tombe très facilement sous le charme de ce vin au caractère très primesautier…J’adore !

 

Vacances-ete 3249

 

L’Esprit Libre 2011 – VDP de Méditerranée : le nez est subtil et raffiné sur le raisin frais, l’abricot et le pétale de rose, la bouche est délicatement moelleuse avec une pointe de nervosité pour créer un équilibre assez tonique, la finale est plus longue et le sillage aromatique fruité se complexifie avec quelques notes de poivre blanc.
Plus réservée mais plus complexe que la cuvée dégustée l’année passée, ce muscat demi-sec (autour de 30g de SR) s’impose à nouveau comme le vin d’apéritif par excellence : aromatique à souhait mais d’une grande légèreté en bouche…MIAM !

 

Vacances-ete 3248

 

Muscat de Beaumes de Venise 2011 : la robe est plus soutenue, l’olfaction encore un peu discrète mais déjà bien complexe livre des arômes très caractéristiques de raisins de Corinthe, de fleurs et d’épices douces, la bouche est très suave, le moelleux est présent mais pas trop pesant, le toucher est onctueux et la finale finement miellée et épicée est très longue.
Moins direct et moins exubérante que sur le millésime précédent, cette cuvée emblématique du domaine révèle cependant des éléments constitutifs de très grande classe. Ce vin qui présente l’originalité d’associer des muscats à petits grains blancs et noirs (75/25) demandera un peu de patience pour s’exprimer pleinement…ça tombe bien, il me reste des 2010 en cave !

 

Vacances-ete 3250

 

Muscat de Beaumes de Venise Hommage : le nez très complexe révèle de séduisants arômes de fruits secs (raisins, figues, banane, noisette…), la bouche est dense avec un moelleux plus élégant et plus raffiné, la finale est particulièrement longue.
Cet assemblage de plusieurs millésimes de muscats (certains très vieux d’ailleurs…) exprime une forme de quintessence de ce terroir sableux et solaire et révèle ce cépage dans son expression la plus noble…Voilà une bouteille à déguster plus comme un vieux cognac que comme un vins…Bluffant !

Vacances-ete 3251

 

 

- La famille Castaud qui se trouve à la tête de ce domaine depuis plusieurs générations est à l’origine du classement en A.O.C. de l’appellation Muscat de Beaumes de Venise. Cet ancrage profond dans l’histoire viticole de cette région explique sûrement un peu la constance qualitative dans la production du Domaine des Bernardins. Grâce à une viticulture soignée et respectueuse de l’environnement (travail manuel dans les vignes, pas de désherbants et utilisation d’engrais organiques) et à un contrôle strict des rendements par des opérations d’ébourgeonnage très sévères ces vignerons récoltent des fruits mûrs et parfaitement sains qui leur permettent de réussir ces vins épanouis si faciles à aimer…

- Les rouges m’ont semblé un peu rustiques : les tanins de 2011 paraissent un peu plus durs que sur 2010 (le constat sera le même à la Ferme Saint Martin d’ailleurs) mais le fruit et la typicité étaient bien définis surtout sur la cuvée d’appellation Beaumes de Venise.
Les cuvées de muscats sont étonnantes : les palettes aromatiques présentent un air de famille évident mais les équilibres marquent de réelles différences et donnent à cette gamme de vins des potentialités d’accords gastronomiques très larges.

- Pour le coup de cœur, je citerai volontiers le « Doré » 2011, vin léger au bouquet particulièrement séduisant que j’ai particulièrement bien goûté ce matin mais dans l’absolu la palme de l’élégance et du raffinement revient quand même à cet « Hommage » plein de complexité et de mystère.

- Tous ces vins et quelques autres issus de millésimes plus anciens sont disponibles à la vente à des prix extrêmement sages et peuvent être dégustés dans le caveau situé au centre du village…avis à tous les œnophiles de passage dans la région !

 


8g23ctbzBeaumes de Venise

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog