Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 10:02



Pour moi, le site des Dentelles de Montmirail compte parmi les plus beaux de notre pays : un environnement un peu sauvage avec une barre rocheuse incroyable, une végétation provençale, une lumière incomparable et des vignes partout…tout est là pour donner au visiteur l’impression de poser le pied dans un petit coin de paradis !
Bien évidemment lorsque mon ami ardéchois m’a proposé une virée oenophilique dans ce coin je l’ai suivi sans hésiter d’autant plus qu’il m’avait déjà habilement appâté en m’offrant une bouteille de Terres Jaunes 2006 de la Ferme Saint Martin que j’ai dégustée avec un grand plaisir il y a quelques semaines.
C’est parti !

 

p 026
Les Dentelles côté est.


La première halte est donc prévue à Suzette, petit village pittoresque perché sur le col éponyme, du côté est du massif des Dentelles (celui qu’on ne voit pas de l’autoroute) pour une visite à la Ferme Saint Martin.

 

p 003
Suzette
 


p 001
Le Ventoux et une partie des vignes du domaine de la Ferme Saint Martin


p 002
L’entrée du caveau

Nous sommes reçus par mademoiselle Julien qui occupe ses vacances (elle poursuit des études d’architecture) à seconder ses parents dans l’accueil de la clientèle de passage au domaine.

Attablés dans le superbe caveau de dégustation nous faisons un tour complet des cuvées proposées à la vente actuellement :

 
Rosé d’Entrevon – Ventoux 2010 : le nez s’épanouit sur les fruits rouges et le bonbon acidulé, la bouche est bien vineuse avec un équilibre sec et une finale très fraîche.
Issue de grenaches, cinsaults et syrahs provenant de parcelles situées près de Malaucène, ce rosé élégant s’imposera sans aucun doute comme un compagnon idéal sur les tablées estivales…mais sa grande vinosité et sa structure solide permettent d’envisager des accords gastronomiques plus ambitieux avec toutes les saveurs provençales.

Les Romanins – Côtes du Rhône 2010 : s’ouvrant sur de fugaces notes de réduction, le nez discret de fruit noirs et de fumée se met rapidement en place, la bouche est sèveuse mais avec une finale un peu austère.
Avec un encépagement proche de celui du rosé mais des fruits qui proviennent de jeunes vignes sur le terroir de Beaumes de Venise ce vin se tient bien mais semble encore légèrement trop jeune pour être pleinement apprécié.

La Gérine – Ventoux 2010 : le nez est flatteur sur une palette joliment fruitée, la bouche est ample avec un fruit vraiment gourmand et une légère présence tannique qui soutient la finale.
Issue d’un assemblage de grenache, cinsault et carignan récoltés sur le terroir de Saint Hippolyte le Graveyron, cette cuvée rouge très gouleyante séduit dès la première gorgée mais ne vous y trompez pas, comme on dit par ici : « il y a déjà du vin là dedans ! »

Les Estaillades – Ventoux 2010 : l’olfaction est avenante et raffinée sur les fruits mûrs et les épices douces, la matière charnue et finement tannique laissent une impression très caressante au palais.
Le grenache qui domine très largement cet assemblage (98% + 2% de mourvèdre) imprime sa marque aromatique à ce vin rouge plein de soie et de gourmandise.

 

 
p 017
Cyril en plein travail dans le caveau du domaine de la Ferme Saint Martin…eh dire qu’il y en a qui pensent qu’on s’amuse !

 

 

Les Terres Jaunes – Beaumes de Venise 2010 : le nez est déjà bien expressif sur les fruits légèrement confits et les herbes de garrigue, la bouche est juteuse avec un fruité croquant, une trame tannique d’une grande finesse et une finale délicatement épicée.
Cet assemblage de grenache (80%) et de Syrah (20%) récoltés sur des parcelles argilo-calcaires situées autour du domaine séduit immédiatement par son équilibre et sa matière très élégante ; je ne peux que confirmer le jugement de la RVF qui classe ce vin comme une réussite majeure sur ce millésime…un vrai régal !

p 007

 

Estaillades et Terres Jaunes



Saint Martin – Beaumes de Venise 2009 : le nez est ouvert, très flatteur avec des arômes de fruits noirs très mûrs, la bouche est puissante, ample et riche mais joliment rafraîchie en finale par une discrète acidité et un grain tannique très soyeux.
Cette cuvée dont l’assemblage est sensiblement identique au précédent est issue de parcelles de très vieilles vignes (plus de 80 ans) : les faibles rendements et l’effet du millésime ont généré un vin riche et concentré qui assume sa générosité sans jamais se montrer pesant au palais...un petit miracle !

Costancia – CDR Beaumes de Venise 2009 : l’olfaction est proche de celle du vin précédent, une palette fruitée riche et complétée par des notes de garrigue (genévrier, ciste…) la bouche est opulente, volumineuse tout en gardant un caractère sapide, la finale est longue, réglissée et épicée.
Issue d’un assemblage à parts égales de syrah et de grenache récoltés sur les éboulis calcaires du massif des Dentelles de Montmirail, cette cuvée de prestige tient son rang avec beaucoup de classe…déjà agréable à boire (après une légère décantation) elle possède un très beau potentiel de garde.

Fleur de Terroir – Côtes du Rhône blanc 2009 : fleurs blanches, fenouil, citron et estragon composent une palette originale mais très agréable, en bouche l’attaque très franche, l’équilibre frais et le registre aromatique complexe et longuement soutenu en finale génèrent un plaisir sans réserve.
Dégusté en fin de série ce vin blanc issu d’un assemblage de roussane et de clairette est une surprise absolue : quelle fraîcheur dans les arômes, quelle fraîcheur dans l’équilibre !
On est loin des vins blancs méridionaux qu’un excès de richesse rend parfois pesants et indigestes…avec ce magnifique CDR blanc même un bec acide alsacien tombe irrémédiablement sous le charme !

 

p 010

 

 Costancia et Fleur de Terroir

 

 

- Crée en 1964 sur les vestiges d’un ancien édifice religieux du XII° siècle (le couvent ou la chapelle Saint Martin) ce domaine exploite 23 hectares de vignes plantées entre forêts et garrigues au pied des Dentelles de Montmirail. La famille Julien pratique une viticulture exigeante pour récolter une matière première de qualité irréprochable : culture bio, vendanges manuelles, tries sévères et égrappage total. La récolte de raisins parfaitement sains et mûrs permet à ces vignerons d’élaborer leurs cuvées avec des processus de vinification très naturels : pas d’intrants en cave et un sulfitage minimal à la mise (10 à 20 mg/l selon les cuvées).

- Les vins ont un beau type rhodanien méridional, généreux et aromatique, mais ils se distinguent par un équilibre et une fraîcheur absolument somptueux. Lorsqu’en plus on constate que les prix pratiqués sont d’une sagesse angélique au regard de la qualité…on regrette sincèrement de ne pas avoir une voiture avec un coffre plus grand !

- Pour les coups de cœur…tous, bien évidemment ! Avec peut-être une petite citation particulière pour le rapport qualité/prix inouï des Terres Jaunes 2010 et le Costancia 2009 qui se pose sans complexe comme un très grand vin rouge. Le blanc 2009 qui nous avait fait une très forte impression au domaine a confirmé son niveau quelques jours plus tard lors d’un repas chez Cyril : l’accord avec des rillettes de sardine au gingembre et à l’estragon s’est avéré DIVIN !

- La qualité de l’accueil par notre jeune hôtesse mérite également une citation : sourire, amabilité, une très bonne connaissance des vins et une vraie qualité d’écoute…remarquable !
 

p 023

 

Une dernière vue vers les vignes et les Dentelles…si après ça vous hésitez encore à gravir le col de Suzette, je n’y comprends plus rien !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives