31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 10:20

 

Pour moi, le site des Dentelles de Montmirail compte parmi les plus beaux de notre pays : un environnement un peu sauvage avec une barre rocheuse incroyable, une végétation provençale, une lumière incomparable et des vignes partout…tout est là pour donner au visiteur l’impression de poser le pied dans un petit coin de paradis !
Bien évidemment lorsque mon ami ardéchois m’a proposé une virée oenophilique dans ce coin je l’ai suivi sans hésiter d’autant plus qu’il m’avait déjà habilement appâté en m’offrant une bouteille de Terres Jaunes 2006 de la Ferme Saint Martin que j’ai dégustée avec un grand plaisir il y a quelques semaines.
C’est parti !

 

p 026
Les Dentelles côté est.

 

 

 

La seconde étape nous emmène vers Beaumes de Venise, dans un domaine recommandé par notre jeune hôtesse de la Ferme Saint Martin : le Domaine des Bernardins.


Cette exploitation familiale située au centre du village produit une cuvée de rosé, deux cuvées de rouge et quatre muscats. Adeptes d’une viticulture raisonnée ces vignerons ont prohibé les désherbants, utilisent des engrais organiques et pratiquent des vendanges manuelles permettant de trier précisément les fruits.


Le caveau de dégustation est accueillant mais nous sommes déjà pressés par le temps – eh oui, on a un peu traîné à Suzette – et nous choisissons de ne goûter que les muscats :

 

 

Doré des Bernardins – VDP de Méditerranée : le fruit est intense et précis au nez, la bouche présente un équilibre sec et digeste avec une finale légèrement amère.
Uniquement issu de muscat à petits grains ce vin surprend par sa fraîcheur et se déguste avec beaucoup d’agrément et de simplicité.

L’Esprit Libre – VDP de Méditerranée : le nez est subtil et avenant sur le raisin frais et bien mûr, la bouche possède un moelleux agréable et une finale légère et digeste.
Cette cuvée 100% muscat à petits grains à l’équilibre demi-sec est un vin plaisir par excellence avec juste ce qu’il faut de sucrosité et un fruit très épanoui…en plus, si on sait que cette petite merveille vous est cédée à moins de 6 euros au domaine, on craque complètement !

 

p 013

 


Muscat de Beaumes de Venise 2010 : la robe étonne par sa couleur assez sombre, le nez intense et très fin s’ouvre sur des notes de pétale de rose avant de partir sur un registre fruité confit (raisin de Corinthe), la bouche possède une sucrosité mielleuse et une texture très grasse, la finale se prolonge avec de belles notes de raisin sec et d’épices douces.
Assemblage de 75% de muscat blanc et 25% de muscat noir ce vin riche et concentré se boit moins facilement que le précédent mais possède une matière extrêmement raffinée…un vin à siroter tranquillement pour lui-même ou à laisser vieillir quelques années pour lui permettre de trouver une place à table avec des fromages à pâte persillée.

 

p 014

 

 

Muscat de Beaumes de Venise Hommage : le nez mystérieux et complexe sur les raisins secs, la bergamote et les épices, la bouche possède un moelleux plus élégant que la cuvée 2010, la finale persiste longuement sur les fruits secs (noix, figue…).
Voilà un vin précieux issu d’un assemblage de plusieurs millésimes de la cuvée précédente, qui flatte les sens par son équilibre et sa richesse aromatique. Présenté en bouteille de 50 cl, il permet au dégustateur de voir comment les muscats de Beaumes de Venise se comportent dans le temps…Très convaincant !

 

 

- Cette visite un peu impromptue, et surtout beaucoup trop rapide, au Domaine des Bernardins nous a permis de découvrir quelques vins blancs impeccablement travaillés avec un rapport Q/P exceptionnel.

- Cette propriété familiale dont le caveau est situé au centre du village de Beaumes de Venise propose des vins avec un pouvoir de séduction considérable : je n’étais pas forcément venu pour acheter mais je suis reparti avec un carton qui a d’ailleurs été bien entamé avant même notre retour en Alsace…un signe qui ne trompe pas !

- Pour le coup de cœur, pas d’hésitation « L’Esprit Libre » n’a pas seulement un joli nom, c’est un vin au charme direct et à l’équilibre guilleret avec un prix qui le rend absolument incontournable.

- La gamme de vins rouges (assemblage de grenache et de syrah) n’a pas été dégustée…une raison supplémentaire (si vraiment il en fallait une !) pour revenir faire une tournée dans cette région.


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog