Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 08:10

Périple sudiste 2011

 


Avec des vacances estivales prévues en Ardèche mais sans ma traditionnelle incursion en terre languedocienne, je me vois donc dans l’obligation de prévoir un petit périple sudiste durant ces congés printaniers. Il y a bien sûr des bouteilles réservées à récupérer du côté d’Aniane et d’Arboras mais ce sera aussi l’occasion de rendre visite à quelques vignerons que je n’ai plus rencontré depuis bien longtemps, comme les Bonnefond en Côte Rôtie ou les Dupéré-Barrera du côté de Toulon.
C’est parti !

 

 

Dupere-Barrera : enfin… !

 

 

Après une première visite en 2007 et quelques rendez-vous manqués (par ma faute, je précise...) me voilà enfin de retour du coté de Toulon pour rencontrer une nouvelle fois Laurent Barrera et ses vins.
La traversé ouest-est de cette ville est toujours aussi problématique et j’ai un peu oublié l’itinéraire pour accéder au chai situé dans la Z.I. de La Garde, mais grâce à un guidage téléphonique efficace je me retrouve rapidement dans ce hangar aménagé en cave où se côtoient cuves inox et barriques. Malgré de nouveaux locaux professionnels situés à Carnoules cette installation « historique » est toujours utilisée.
Comme lors de notre dernier passage « la table est mise » avec une partie des bouteilles de l’imposante gamme du domaine Dupéré-Barrera et quelques verres à dégustation…je commence à oublier le stress de cette matinée passée en voiture entre autoroute et bouchons.

 


Laurent Barrera me propose de commencer par une petite série de blancs :


Nowat blanc 2008 : le nez s’ouvre sur quelques nuances oxydatives qui disparaissent rapidement pour laisser place à une palette complexe sur les agrumes confits et les épices, la bouche se présente avec beaucoup de gras et de soyeux tout en gardant une belle fraîcheur, la finale est longue sur les épices et la vanille.
Issu d’une vieille vigne sur une terroir argileux et schisteux ce blanc 100% rolle vinifié en processus Nowat étonne tant par la complexité de sa palette aromatique que par l’élégance de sa structure en bouche.
Un sentiment de « jamais bu » pour moi !

Clos de la Procure blanc 2009 : l’attaque olfactive est intense avec de puissantes notes de poudre à canon et de pierre à fusil, les notes plus subtiles de citron et de vanille se révèlent progressivement après oxygénation, la bouche est ample et bien vive avec un développement aromatique très gourmand sur le citron, la vanille, les épices et une belle touche minérale qui persiste longuement en finale.
Cette cuvée 100% ugni blanc est issue des vignes de la propriété Dupéré-Barrera, travaillée en processus Nowat et élevé de 12 à 18 mois en barriques. La personnalité exubérante de ce vin peut surprendre au début, mais on tombe facilement sous le charme de cette matière riche, typée et parfaitement équilibrée. Ames sensibles s’abstenir…ou laisser le temps faire son œuvre de polissage.

Vin de Table blanc 2009 : le nez est élégant et complexe, la bouche présente un équilibre frais et une structure ample, la finale est longue avec des notes d’épices et de vanille.
Ce vin issu d’un assemblage de rolle, d’ugni blanc et de sauvignon se présente avec un profil  plus consensuel que les 2 cuvées précédentes. Un échantillon expérimental que Laurent Barrera présente comme un « vin-concept » qui se goûte facilement tout en gardant cette petite touche d’originalité qui signe la marque du domaine.
Un coup d’essai réussi !

p 002

 

Nowat blanc 2009 : le nez est fin, complexe avec une palette très raffinée, la sensation en bouche laisse une belle impression de plénitude, la finale est longue et puissamment aromatique.
Cette cuvée est issue d’un assemblage de rolle, d’ugni blanc et de sémillon. Elevé comme le 2008 ce vin se distingue des précédents par un supplément d’harmonie qui lui confère une personnalité plus apaisée.
Une belle bouteille pour s’initier à l’esthétique des blancs du domaine.

 

 

Avant de passer aux cuvées rouges nous faisons une petite transition rosée :

En caractère rosé 2009 : le nez est un peu secret mais on y décèle une belle complexité, la bouche étonne véritablement par sa texture et son volume.
Récolté sur des parcelles près de Bandol ce rosé est issu d’un assemblage de mourvèdre, cinsault et grenache. Il ne se livre pas à la première gorgée mais demande la considération qui est due à un vrai vin de terroir.
Un rosé de gastronomie qui supportera facilement quelques années de garde.


Après cette première partie de dégustation pleine de surprises, nous arrivons à la série de cuvées rouges avec lesquelles j’ai déjà eu l’occasion de me familiariser :

Vin de Pays du Mont Caume rouge 2009 : le nez est direct et fruité, la bouche un peu rustique à l’attaque révèle une matière charnue et une finale où des arômes fruités persistent longuement.
Cet assemblage de jeunes vignes (8 ans) sur l’appellation Bandol, de merlot et de mourvèdre complété par un peu de carignan se goûte avec simplicité et gourmandise aujourd’hui même si on peut penser que quelques années de garde apporteront une  patine plus douce à cette matière encore un peu fougueuse.
En tous cas, voilà une entrée de gamme drôlement bien balancée… Miam !

Les Vignes de  Saint Saux rouge 2009 : le nez est charmeur et très fin sur les petits fruits rouges, la bouche est solidement structurée mais avec une chair très croquante et une finale finement tannique.
Ne cherchez pas ce saint sur le calendrier, il n’existe que sur l’étiquette de cette cuvée où le cépage cinsault domine largement. Ces raisins issus d’une belle parcelles schisteuse située sur le domaine de la Procure ont permis la réalisation d’un très beau vin rouge…séducteur certes mais avec une vraie profondeur.

En caractère rouge 2008 : le nez est flatteur avec un fruit très pur et des notes d’herbes de garrigue, la bouche est ronde, généreuse avec des tanins souples et une belle fraîcheur acidulée en finale.
Cette cuvée qui m’a fait connaître et aimer les vins de ce domaine est un assemblage dominé par le grenache et le cinsault, complété par de petits volumes de Nowat, Procure et TLM qui varient d’un millésime à l’autre. Même si le nom de cette cuvée n’a plus de rapport avec le propriétaire de la parcelle originelle, il reflète bien l’esprit de ce vin : un peu fort en gueule mais terriblement sympathique !

Clos de la Procure rouge 2009 : le nez est discret, fin et très élégant, la bouche est charnue, et très juteuse, la finale marque la grande classe de ce vin par sa fraîcheur et sa longueur.
Un assemblage dominé par le grenache et le mourvèdre (complété par du carignan, de la syrah, du cinsault) qui n’est vraiment qu’au début de son évolution. Des fruits certifiés bio vendangés plus tôt que d’habitude pour éviter les excès du millésime, les process Nowat en cave et un élevage de 12 à 18 mois en barrique pour aboutir à ce petit bijou ! Chapeau !

 

CIMG3368

 

 

Nowat rouge 2009 : le nez est très marqué par la poudre à canon et il faut un peu de patience pour déceler le fruité fin et gourmand, la bouche possède une structure superbe avec de gras, de la rondeur, du volume et une texture extrêmement raffinée, de jolis arômes de groseille persistent longuement en finale.
Cet assemblage est dominé par le cabernet savignon et le mourvèdre (provenant du domaine de la Procure), complété par un peu de syrah et de carignan (également de la Procure). Une très belle cuvée qui, après un élevage de 16 mois en barriques de 1 à 2 vins se présente à nous avec l’énergie un peu virevoltante de la jeunesse mais aussi avec sa structure dense et solidement charpentée qui lui confère la stature d’un grand vin de garde.

Très Longue Macération rouge 2009 : le nez est quasiment muet (ou alors, c’est la fatigue…) mais la bouche est vraiment somptueuse, juteuse, puissante avec une trame tannique serré mais mûre qui donne une superbe impression de velours.
Un assemblage de cabernet sauvignon et syrah avec une vinification et un élevage juste parfaits… tout y est, à la bonne place, avec la bonne mesure…à la fois évident et complexe…du Mozart !


p 003
 
 

Il était vraiment temps que je revienne dans le coin…déjà pour renflouer mon stock de cuvées provençales en cave, mais surtout pour profiter de cette rencontre toujours sympathique et intéressante avec Laurent Barrera.
Promis, je n’attendrai plus aussi longtemps avant le prochain passage…surtout que je n’ai toujours pas visité les nouveaux bâtiments de Carnoules.

Chez les Dupéré-Barrera, les choix de viticulture et le travail en cave sont restés dans la même ligne conceptuelle mais les vins ont bien changé.
Les blancs, que je ne connaissais pas du tout, m’ont d‘abord étonné puis séduit : l’originalité et la complexité de leurs palettes aromatiques et la fraîcheur de leurs équilibres en font des perles rares dans cette région.
Les rouges ont évolué depuis le millésime 2005 - surtout au niveau des assemblages constituant les différentes cuvées - mais la trame de fond de l’ensemble de ces vins est restée similaire : générosité et précision avec peut-être des équilibres un peu moins chaleureux qu’avant…
En tout cas des vins avec un niveau qualitatif exceptionnel !

Comme lors de ma première visite j’ai pu apprécier la simplicité et la gentillesse de Laurent Barrera : pour un domaine qui travaille sur d’importants marchés internationaux, l’accueil réservé à un tout petit client particulier comme moi est vraiment surprenant. Ce vigneron passionné ne compte pas son temps (ni ses bouteilles d’ailleurs…) pour expliquer et faire comprendre ce qu’il recherche dans la conception de ses vins.
Une attitude exemplaire…bravo et merci !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dupéré Barrera 26/05/2011 11:11


bonjour pierre

je suis surpris par la qualité rédactionnelle de cet article
bravo à toi pour ce billet
laurent dupéré barrera


Pierre 26/05/2011 22:56



Ecrire pour retrouver virtuellement les sensations liées à une belle dégustation...un double plaisir en sorte. Et si en plus les vins me parlent, l'exercice est encore plus agréable.



Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives