Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 17:02



Chargé par une collègue de trouver un bon crémant pour arroser une petite réception de fin d’année scolaire, j’ai immédiatement pensé à la Cuvée Tradition du domaine Lissner : le rapport Q/P de cette bouteille est extra, Wolxheim n’est qu’à 20 minutes de Strasbourg et la rencontre avec Bruno Schloegel et ses vins ne se refuse jamais.

 

Il y a des jours où j’aime me montrer serviable… !

C’est Marianne Lissner, toute en discrétion et retenue, qui m’accueille en m’annonçant que Bruno était parti en promenade sur les terroirs de Wolxheim avec des visiteurs œnophiles suédois, mais qu’il ne tarderait pas à rentrer.
Au bout de quelques minutes le groupe arrive, petits échanges sympathiques en allemand (fastoche für mich) et en anglais (plus dur for me) et fin de leçon de vin d’Alsace par Bruno qui s’éclate visiblement dans ce rôle de pédagogue polyglotte pour amateurs scandinaves…

Après le départ de ces visiteurs du grand nord, nous nous installons autour du traditionnel Stammtisch pour goûter quelques vins choisis parmi la trentaine de références actuellement proposées sur la carte du domaine Lissner :

Sylvaner Dionysiuskapelle 2008
 : le nez est marqué par les fruits blancs (poire) et un epointe de miel, la bouche est d’une fraîcheur réjouissante avec des arômes de groseille blanche et un bel équilibre.
Né sur des parcelles au bas de l’Altenberg de Wolxheim, près de la fameuse chapelle Saint Denis, ce sylvaner est pur et gourmand appelle la convivialité et les libations festives.

Sylvaner Dionysiuskapelle
2009
 : le profil aromatique est proche du 2008 mais la structure est plus mûre et plus riche, la bouche possède un joli gras et la pointe d’acidité en finale est agréablement salivante.
Le millésime s’impose dans cette cuvée en cours d’élevage mais le terroir (alluvions sur calcaire) laisse une empreinte déjà perceptible… prometteur !

Sylvaner Horn 2009 : le nez de raisin frais écrasé est encore très proche du cépage, la bouche est équilibrée malgré des S.R. présents, la belle salinité apporte beaucoup d’élégance à la finale.
Cette cuvée très riche issue d’une parcelle située tout en haut du Grand Cru (derrière la statue du Sacré Cœur) est encore en cours d’élevage : la matière est généreuse, déjà séduisante mais encore beaucoup trop jeune pour se livrer pleinement.

Pinot gris 2009 
: le nez est fin avec un fruit discret et quelques notes fumées, la bouche est équilibrée avec une richesse perceptible (peu de S.R. mais beaucoup de glycérol), la finale légèrement tannique laisse une belle impression de densité.
Une olfaction encore un peu réservée, une présence en bouche charnue et gourmande… un pinot gris bien balancé qui doit encore s’ouvrir un peu.

Riesling Grand Cru Altenberg de Wolxheim 2008
 : le nez est discret et très pur, le raisin frais est encore perceptible mais le citron et les épices commencent à se manifester, la bouche possède une structure magnifique, solide, équilibrée, très verticale avec une acidité vibrante, profonde et très longue.
Evidemment trop jeune pour pouvoir donner toute la mesure de son potentiel mais ce riesling complexe à la structure cristalline deviendra très grand.

Riesling Grand Cru Altenberg de Wolxheim 2005
 : le nez est ouvert et complexe sur les agrumes mûrs et les herbes aromatiques, la bouche se pose agréablement avec une rondeur épanouie tendue par une acidité bien droite, la finale est puissamment saline.
Un vin goûté il y a peu avec le club AOC et assez moyennement apprécié à cette occasion. Je l’ai dit à Bruno Schloegel (quoiqu’on en dise, les vignerons apprécient aussi certaines critiques négatives…), il m’a donc proposé de redéguster cette référence (qui n’est plus au tarif depuis longtemps) pour voir… Rien à redire, c’est très bon !

Gewurztraminer Grand Cru Altenberg de Wolxheim 2008
 : le nez est flatteur, exotique et délicatement poivré, la bouche est riche, généreuse, dense, la finale est longue mais très fraîche.
Un vin encore bien jeune qui laisse une belle impression de moelleux sans lourdeur. A mettre en cave pour la prochaine décennie.

Pinot Noir Tradition 2009 
: les fruits rouges croquants explosent au nez (cerise, bigarreau), la matière est assez dense, l’équilibre reste frais et la trame tannique est fine et soyeuse.
Une première cuvée d’excellente facture, un bel exemple représentatif de ce millésime qui fera date au niveau des pinots noirs alsaciens.

Pinot Noir 2009 : le nez est plus discret, encore très fermé, la bouche offre un profil plus avenant avec un fruité bien claquant (cerise noire), une matière mûre et une belle finale épicée.
Un pinot noir plein de sève dont la texture marque la montée qualitative même si le profil olfactif reste encore très réservé.

Pinot Noir Barriques 2009 
: le nez est fermé, marqué par des notes fermentaires, la bouche est bien mieux en place avec un grain soyeux, une structure juteuse, beaucoup de gras et une finale ample, bien épicée.
Ce vin est vraiment en début de carrière mais la matière est concentrée et riche… Un pinot noir charnu qui va demander un peu de patience pour livrer la pleine expression de son potentiel.


Pour conclure :

- Comme je l’ai déjà dit plus haut, c’est toujours avec grand plaisir que je vais à la rencontre de Bruno Schloegel et de ses vins. L’homme est cultivé, féru de géologie, de botanique, de musique… défenseur d’une viticulture propre et adepte des techniques de vinifications les plus naturelles possible. Il a un réel sens de la communication et une profonde envie de partager sa passion et ses connaissances avec les œnophiles de passage à son domaine.

- Bruno Schloegel travaille ses vignes organiquement depuis 2002 et a demandé la reconversion officielle à la viticulture biologique en 2007. Hormis le SO2 dont les doses sont sévèrement limitées, il refuse tout intrant durant les vinifications : ni sucres, ni levures, pas d’acidification ou de désacidification, pas de collage…

- Les vins du domaine Lissner sont droits, précis et fidèles interprètes de leurs terroirs respectifs. Ils jouent moins sur le registre de l’exubérance que sur celui de la finesse et de l’équilibre et constituent en général d’excellents compagnons de table.

Encore une adresse incontournable à quelques kilomètres de Strasbourg…est-il encore possible d’hésiter !


1 

L’Altenberg de Wolxheim au printemps avec la statue du Sacré-Cœur en haut et la Dyonisiuskapelle en bas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives