Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 22:12


Après une bonne journée dans la poudreuse nous avons pour habitude de nous retrouver dans notre chambre d’hôtel pour partager un petit apéritif vinique avec des amis qui, comme nous, ont choisi de profiter de la qualité de l’offre touristique autrichienne pour réussir leurs vacances à la neige.
Dans cette ambiance cosy et conviviale, je ne suis que moyennement porté sur la prise de notes pendant la dégustation mais il y a eu 2 bouteilles qui ont mérité que je leur consacre quelques lignes.

Lumière de Feu 2004 – Domaine B. Bohn à Reichsfeld
Robe : jaune moyen avec des reflets dorés.
Nez : très discrète à l’ouverture, l’olfaction se montre de plus en plus volubile avec l’aération et nous offre un registre très complexe où on reconnaît entre autres des arômes d’agrumes mûrs, d’épices (safran, curry), de pierre à feu, de guimauve, de vanille avec une petite pointe de rancio.
Bouche : la matière s’épanouit et déploie un beau volume, rondeur agréable, toucher gras mais toujours soutenu par une acidité fraîche et finement citronnée, la finale est longuement aromatique.
(assemblage de gewurztraminer (70%), de pinot gris (20%) et de riesling (10%) élevé 5 ans sur lies sans ouillage).

 

2013 0057

 

Je goûte toujours avec beaucoup d’intérêt ces cuvées spéciales qui nous proposent une vision du vin un peu décalée par rapport aux canons esthétiques de leur appellation. Certain me déçoivent, d’autres m’émeuvent et quelquefois je rencontre une bouteille vraiment enthousiasmante. Ce fut le cas ce soir avec cette « Lumière de Feu » qui nous a tous littéralement éblouis.

 

 

Château Lynch-Bages 1988 - Pauillac
Robe : presque noire et très dense avec des bords purpurins à peine dégradés.
Nez : fin, discret mais offrant une palette complexe et raffinée sur les fruits noirs bien mûrs, la violette, un fumé discret et une légère touche balsamique.
Bouche : parfait dans sa balance entre la matière en demi-corps, la fine acidité et la structure tannique joliment satinée, le vin impose sa classe avec beaucoup d’aisance, la finale est fraîche, bien aromatique mais avec une longueur assez moyenne pour un grand cru.

 

2013 0056

 

Malgré la petite réserve sur la persistance finale ce très beau Pauillac nous parle d’un temps que les dégustateurs de moins de 40 ans ne peuvent pas connaître, celui où les grands bordeaux n’avaient pas encore cédé aux chants des sirènes de la spéculation mondialisée et restaient à la portée de la bourse d’un fonctionnaire de l’E.N.
Ce Lynch Bages 88 bien ouvert qui possède une beauté et une noblesse indiscutables est encore d’une jeunesse stupéfiante mais au bout du compte il me laisse quand même un petit goût amer en travers de la gorge…

 

CIMG4589

Notre terrain de jeu pour évacuer les effluves viniques de la veille…mais non maman ce n’est pas du hors piste !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives