Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 16:47

 

Comme chaque année le week-end de Pentecôte est consacré à l’opération pique-nique chez le vigneron, qui voit de nombreux domaines viticoles ouvrir leurs portes et inviter leur clientèle à partager un grand moment de convivialité et d’échange sur le thème du vin d’Alsace.
Cette manifestation constitue une occasion rêvée pour approfondir ses connaissances sur le vin d’Alsace, pour apprendre à mieux connaitre un vigneron ou pour rencontrer des gens qui partagent votre passion.

Depuis de nombreuses années, la famille Schmitt de Bergbieten propose une version personnelle de ce pique-nique : leurs clients sont conviés le dimanche ou le lundi pour partager un repas crée par de grands chefs locaux autour de quelques vins issus de la production de ce domaine.

Inutile de préciser que c’est toujours un grand plaisir de faire partie de ces quelques 300 privilégiés qui pourront se délecter des audaces gastronomiques et des associations mets-vins proposées lors de ce beau voyage gourmand.
(Bon ça je l’ai déjà dit en 2010 mais bon c’est difficile de se renouveler chaque année).


 

CIMG3436
Les années se suivent et toujours la même ambiance festive sous les tonnelles dans la cour intérieure du domaine Roland Schmitt

 

Le premier vin est une cuvée exceptionnelle sélectionnée à l’occasion d’un anniversaire peu commun : d’après des sources historiques, 2011 marque les 400 ans d’existence de ce domaine viticole à Bergbieten…Santé !

 

Gewurztraminer Glinzberg 400 Millésimes 2010
Le nez est discret et subtil, plus fin que puissant, la bouche est d’une pureté cristalline avec une finale très aérienne et particulièrement sapide.
Il fallait trouver une cuvée d’exception pour célébrer ce 400° anniversaire du domaine et la famille Schmitt a décidé de choisir un vin issu d’un terroir non classé mais tout à fait remarquable par sa texture et sa distinction.
Avec 30g de SR mais une salinité très présente ce gewurztraminer atteint un sommet d’élégance et constitue un apéritif de choix qui prépare remarquablement le palais pour la suite du repas.

 

CIMG3489

 

 

Pour la suite du repas la famille Schmitt a demandé à quelques grands cuisiniers locaux de proposer des petits plats pour accompagner une sélection de 6 vins du domaine.

1. Gewurztraminer G.G. Altenberg de Bergbieten VT 2009
Le nez est plus expressif que le précédent, mais sans trop en faire, sur l’ananas mûr avec quelques notes grillées, la rose apparaît doucement après oxygénation, la bouche est généreuse avec du gras et une palette très suave sur le miel et le raisin sec, la finale offre un joli retour frais et salin.
Avec plus de 20° potentiels, ce gewurztraminer a une maturité de SGN tout en gardant un équilibre parfaitement digeste…la force de l’Altenberg sur une matière très riche !
L’accord avec le Foie gras de canard du gaveur du Kochersberg est tout à fait naturel : saveurs en harmonie, équilibre opulent mais aucune lourdeur…un premier mariage classique mais réussi !

 

2. Sylvaner Grand A du petit Léon 2010
Le nez est très pur sur les fruits blancs (groseille à maquereau), la craie, l’attaque en bouche est vive, l’équilibre est sec et droit et le salinité très particulière de l’Altenberg se révèle progressivement en donnant beaucoup d’éclat à la finale.
Ce sylvaner emblématique du domaine, issu de vieilles vignes situées sur le Grand Cru tient son rang : moins baroque que le surprenant 2009 ce vin revient vers un équilibre plus classique, tendu et minéral avec une matière très noble.
Avec le Confit de tomates et d’esturgeon aux aromates du jardin de Lise proposé par le restaurant la Cour de Lise à Willgottheim, ce vin s’accorde avec beaucoup de simplicité en créant une harmonie fraîche et tonique.


 

CIMG3435

 

Les frères Schmitt au service

 CIMG3441

 

 

3. Riesling Ostenberg  2010
L’olfaction fine et très discrète délivre avec parcimonie de subtiles notes florales(fleur de sureau), en bouche l’équilibre est sec et cristallin, le toucher de bouche révèle un grain très charnu, la finale est fraîche, légèrement mentholée et accompagnée par des amers très distingués.
Ce coteau pentu de Westhoffen où est née une surprenante cuvée de VT en 2009, a produit en 2010 un riesling sec ample et d’une grande profondeur minérale.
Avec la Salade de lentilles et crevettes aux épices tandoori réalisée par Babette Lefebvre, la chef nouvellement étoilée du restaurant strasbourgeois La Cambuse, l’accord simplement parfait atteint une sorte d’apothéose avec la délicate amertume de la roquette et du vin qui résonnent à l’unisson au palais.

 

CIMG3439
Emile Jung, Babette Lefebvre…des étoiles au travail sous l’œil attentif d’Anne Marie Schmitt


4. Pinot Blanc 2010
Le nez est pur et très élégant sur des arômes de fruits blancs, la bouche est vive avec un profil acidulé très guilleret et une texture particulièrement gourmande, la finale très tonique allie une minéralité palpable et une petite rondeur avenante.
Une fois encore les enchaînements de vins proposés par la famille Schmitt surprennent par leur audace : un « tout petit » pinot blanc après quatre grands vins de terroir, il fallait oser !
Ceci dit, cette cuvée 100% auxerrois n’a pas à rougir devant ces nobles prédécesseurs, c’est un vin équilibré avec un charme un peu canaille qui a réalisé un mariage de toute beauté avec le Lapereau en fine gelée et son bibeleskäs plein sud proposé par le restaurant Belle Vue de Saulxures.


5. Riesling G.C. Altenberg de Bergbieten 2009
Le nez est net et précis mais tout en retenue, on y perçoit des arômes naissants d’agrumes mûrs, en bouche une acidité immédiate et tranchante constitue une charpente solide pour une matière assez généreuse, en finale la belle salinité très salivante laisse une empreinte très longue sur la langue.
Ce riesling Grand Cru se distingue par la puissance de sa structure minérale et cette impression de sérénité si particulière que confère ce terroir paisible et calme même dans des millésimes excessifs comme 2009…attention réussite majeure sur ce cépage !
Avec le Pâté en croûte de poularde et foie gras aux cornes d’abondance réalisé conjointement par Emile Jung et Hubert Metz (4 étoiles au total…) l’accord a été plaisant mais personnellement je l’aurai bien essayé sur le plat précédent…mais bon, je chipote !

 

CIMG3487

 

6. Pinot Gris VT 2007
Le nez est ouvert et bien complexe avec des notes de fruits jaunes bien mûrs (beaucoup d’abricot), un peu de fraise des bois et une touche discrètement fumée, la bouche assume une matière riche et bien grasse avec une belle armature acide, la finale légèrement tannique est marquée par une délicate amertume, version pomelo mûr.
Je n’aime pas trop le pinot gris et les vins surmûris me fatiguent rapidement : me voilà très mal parti pour apprécier cette cuvée…mais bon, face à une telle palette aromatique et cet équilibre dense et digeste on se laisse séduire sans trop résister.
D’autant plus qu’avec l’Assiette gourmande à base macaron et de sorbet au sureau avec un exceptionnel coulis de fruits rouges proposée par le pâtissier Jean Pierre Oppé, l’harmonie atteignait presque le divin !


Pour conclure :

- Le beau temps, l’ambiance détendue et conviviale, des plats originaux et raffinés accompagnés de vins de très haute tenue…difficile de ne pas réussir sa journée dans ces conditions !
Une fois de plus, la famille Schmitt et leurs partenaires restaurateurs ont réussi à offrir un festival gustatif à la clientèle du domaine.
Bravo et merci à tous !

- Pour cette édition 2011, les associations gastronomiques et l’ordre de service des vins ont clairement joué sur le registre de l’audace et de la créativité.
L’absence de fausse note a prouvé qu’avec des vins d’Alsace, dont la polyvalence à table est encore largement sous-estimée, on peut laisser libre cours à son inventivité sans prendre des risques exagérés…amis oenophiles lâchez-vous sans crainte !

- Les vins dégustés ont montré que sur le dernier millésime, le domaine Schmitt a réussi des cuvées d’un équilibre sec, très classique mais avec des matières pures et bien concentrées…à cet égard, le magnifique pinot blanc 2010 est assez emblématique de cette qualité…en plus, à moins de 6 euros, il constitue une aubaine à ne rater sous aucun prétexte !
Pour les 2009, il est remarquable de constater à quel point l’Altenberg a montré sa vraie nature : pas de maturités explosives ou exagérées mais des matières charnues et élégantes avec une trame saline terriblement présente…des équilibres terriens et racés issus d’un superbe terroir !

- Pour les coups de cœur… difficile de choisir entre ces 7 vins tellement bien mis en valeur !
Je me contenterai donc de relever que, depuis le millésime 2010, les vins du domaine Schmitt ont droit au label BIO et que ce pinot blanc que je suis en train de siroter en terminant la rédaction de cet article est vraiment génial !

 

CIMG3496      CIMG3497

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives