Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 15:00

SEANCE DE REBOUCHAGE DE VIEUX FLACONS AU CHÂTEAU DE KIENTZHEIM

 

En cette fin de vacances les évènements s’enchaînent, les notes s’accumulent et je ne sais plus par quel bout commencer pour vous relater toutes ces expériences vécues autour de notre thématique favorite au cours de ces derniers jours. Avec 2 jours mémorables en Bourgogne, le repas « hommage au homard » et cette séance de rebouchage au Château de Kientzheim, le tout dans la même semaine…il y a de quoi se sentir un peu DEBORDE !
Mais bon, j’aime bien garder une trace écrite de tous ces beaux moments, histoire de prolonger un peu mon plaisir tout en le partageant avec vous.

 

Suite à l’invitation de Thierry Meyer je me retrouve donc en compagnie d’une dizaine d’amateurs de vins dans la cave du Château de Kientzheim pour une séance de rebouchage de vieux flacons de vins d’Alsace.


 p 028

L’entrée du «Saint des Saints » de la noble Confrérie alsacienne.


Ces bouteilles qui proviennent de l’ancienne réserve de la Confrérie Saint Etienne à Hunawihr doivent être préparées pour qu’elles puissant trouver leur place dans la magnifique oenothèque du Château de Kientzheim.


 p 023-copie-1

Vue partielle de la superbe oenothèque où dorment plus d’une centaine de millésimes
 

 

Ce matin nous avons affaire à une série de vins issus des millésimes 1961, 1962 et 1963.
Sous la houlette de Martin (le major du Conseil des Jeunes de la Confrérie Saint Etienne) et de Thierry, l’équipe de volontaires s’organise pour assurer cette délicate opération avec un maximum de soin et d’efficacité.


 p 030-copie-1

Le dispositif est en place…
 

 

Ces vénérables flacons passent par toute une série d’étapes destinées à leur garantir quelques années de longévité supplémentaires et à les rendre présentables pour intégrer les rayons de l’œnothèque :

1. Nettoyage des bouteilles et récupération des étiquettes (s’il y en a encore !)


 p 027-copie-1

L’état des bouteilles ne laisse aucun doute sur leur âge…
 

 

2. Débouchage : là c’est du grand art pour experts de la vrille, du bilame ou de l’extracteur…

 

p 021

 

Stéphane qui évalue le problème et Alain qui essaie de trouver une solution…



3. Dégustation : concentration absolue pour constater l’état de conservation du vin et parfois même pour identifier le cépage lorsqu’il n’y plus d’étiquette lisible.


4. Remise à niveau du vin dans la bouteille : le plus souvent c’est une bouteille de la même série qui sera sacrifiée pour cette opération.


 p 024-copie-1

Martin, un Major qui remet à niveau…
 

 

5. Sulfitage léger et rebouchage.

6. Conditionnement des bouteilles : chacune dans un sachet micro-perforé avec une nouvelle étiquette si besoin.


p 025-copie-1
Les dames au conditionnement des flacons rebouchés.

 

7. Rangement : une dernière étape pour insérer ces nouveaux venus dans la prestigieuse collection de l’oenothèque de la Confrérie Saint Etienne.


p 029-copie-1 

Replacés dans leur casiers les bouteilles rebouchées attendent de trouver une place sur les rayonnages.

 

Cette chaîne a fonctionné durant plus de deux heures pour traiter une bonne centaine de bouteilles. Le débouchage est certainement l'opération la plus difficile et la plus chronophage : les lièges de près de 50 ans se montrent souvent capricieux.
Pour la dégustation, c’est plus ludique…un peu comme une loterie : des liquides complètement imbuvables succèdent à des vins superbes parfaitement conservés. Certains demandent un examen très approfondi pour évaluer leur niveau et requièrent parfois l’expertise de Thierry ou de Martin pour valider une décision.

La matinée se termine dans la décontraction et la bonne humeur autour d’une table garnie d’un buffet alsacien et avec quelques échantillons prélevés dans cette fabuleuse réserve.

C’est avec plaisir et émotion que j’ai pénétré pour la première fois dans ce somptueux conservatoire du vin d’Alsace et que j’ai pu tremper mes lèvres dans des cuvées qui avaient pratiquement mon âge…eh oui !
Ceci dit, lorsqu’on essaie de déguster de façon objective, on ne peut s’empêcher de penser que ces vénérables flacons devaient être bien meilleurs dans leur jeunesse, mais bon, il y a quand même une forme de magie qui se dégage de certains de ces vins quinquagénaires. La série de rieslings et de gewurztraminers 1961 du domaine Beyer et certaines cuvées du domaine Jux (aujourd’hui absorbé par Wolfberger) auront marqué les palais par l’insolence de leur jeunesse et le raffinement de leurs palettes aromatiques.
Encore une fois, merci à Thierry Meyer de continuer à nous faire partager ces beaux moments autour du vin d’Alsace.

 

 p 031

La collection Mequillet avec des flacons datant du XIX° siècle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives