Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 08:52


Le hasard a voulu que quelques jours après notre dégustation de vins blancs autrichiens (CR ICI), je me retrouve dans ce beau pays pour un séjour dans un hôtel du Stubaital.
Je vous ai déjà parlé de l’Autriche LA : l’exceptionnelle qualité de leurs prestations hôtelières force l’admiration et le niveau de certains de leurs vins peut surprendre chaque amateur.

La neige de printemps est exceptionnelle sur le glacier du Stubai, la météo est super et l’Hôtel Edelweiss nous bichonne…je ne suis pas sûr de déguster de façon complètement objective mais bon…


p 005
Le glacier vu de l’hôtel

 

p 012 
Le paradis de la glisse


Bon, assez rêvé, passons aux choses sérieuses et revenons au sujet qui nous intéresse et nous rassemble sur cet espace. L’Autriche n’est pas qu’un pays de ski et de skieurs, on y trouve des vignobles magnifiques, des vignerons de haut vol et des espaces de ventes dignes des plus belles régions viticoles.


t1 

La vinothèque de Neustift im Stubaital


On y rencontre aussi des amateurs érudits et cultivés comme Ernst, notre sommelier avec qui j’ai eu le plaisir de partager de beaux moments autour de la chose vinique, notamment une passionnante séquence de dégustation au bar de l’hôtel avec 2 grandissimes bouteilles de F.X. Pichler comme point d’orgue.

Voici le report des quelques notes prises durant ce séjour :



Zweigelt Fuchsloch Barriques 2007 – G. Tschida à Apetlon (BURGENLAND)


Le nez est sur les fruits rouges avec un léger fumé, la bouche est souple et gourmande avec un fruit intense et un joli gras, la finale est fraîche et discrètement boisée.
Un vin rouge simple mais terriblement bien conçu, issu d’un terroir situé près de la frontière hongroise et vinifié par G. Tschida. Le zweigelt est un cépage typiquement autrichien issu du croisement entre le blaufrankisch (apparenté au gamay) et le saint Laurent (apparenté au pinot noir).


Imperial 2OO7 – Schloss Halbturn à Halbturn – (BURGENLAND)

Le fruité est pur et précis avec beaucoup de fruits noirs (mûre, myrtille), quelques notes de torréfaction et de tabac complètent cette palette raffinée, la bouche est volumineuse et donne une impression de rondeur malgré une mâche tannique conséquente, la finale est longue et finement réglissée.
Cette cuvée est produite par un assemblage de cabernet sauvignon, de cabernet franc, de merlot et de blaufränkisch récoltés sur un terroir de graves rouges et de sédiments calcaires et élevés 14 mois en barriques bordelaises.
Ce vin est gourmand et frais mais sa belle structure laisse présager un très beau potentiel de garde.



Harterberg 2006 – L. Aumann à Tribuswinkel (THERMENREGION)

Le nez est direct, intense et immédiatement charmeur avec des notes torréfiées qui font rapidement place à des arômes de cerise noire et d’épices, après aération on décèle quelques nuances florales très élégantes, la bouche est soyeuse et bien juteuse avec des tanins souples en finale, la longueur est moyenne mais offre une beau retour fruité sur la cerise.
Issu d’un assemblage de 40% de cabernet sauvignon de 40% de merlot et de 20% de Zweigelt et élevé 20 mois en barriques neuves, ce vin étonne et séduit par sa charpente solide mais tout en rondeur et son incroyable richesse aromatique.


t1 (1)
Mon tiercé gagnant en rouge…


Grüner Veltliner Smaragd 2006 – F.X. Pichler à Loiben (WACHAU)

Le nez possède un fruité puissant sur la pêche jaune et l’abricot puis quelques évocations florales discrètes viennent compléter cette palette très pure (et pourtant le millésime…en France du moins !), la bouche est somptueuse d’ampleur et de gras, le fruit reste présent mais le poivre fait son apparition et marque la longue finale qui laisse une belle impression de fraîcheur.
Noté 94/100 par David Schildknecht, ce vin est un modèle de richesse et d’équilibre, il se goûte sec mais possède une rondeur qui le rend terriblement séduisant. Un cru immense qui se livre sans chichis avec une belle authenticité.

Riesling Smaragd 2004 – F.X. Pichler à Loiben (WACHAU)

Le nez s’ouvre sur quelques notes terpéniques qui font rapidement place à un fruité pur et gourmand sur la pèche blanche et le miel de forêt, la bouche est suave, l’équilibre est sec mais la structure est bien déliée, la vivacité revient en finale pour laisser une belle impression de fraîcheur et de profondeur.
Un vin exceptionnel à plus d’un titre…attention, je vais sérieusement m’écorcher la bouche : « C’est l’un des meilleurs riesling qu’il m’ait été donné de boire sur ce millésime ! » Que dire de plus !


PichlerSign250 

La Romanée Conti autrichienne d’après R. Parker…

 

Pour conclure :

- Comme je l’ai déjà évoqué plus haut, je ne suis pas forcément objectif sur ce sujet mais il faut se rendre à l’évidence : le vignoble autrichien est riche de nombreux terroirs remarquables et de grands domaines mondialement reconnus (Pichler est comparé aux plus grands domaines français par la critique internationale) qui pratiquent une viticulture de très haut niveau.


- Les vins rouges que j’ai pu goûter jusqu’ici m’ont particulièrement séduit par leur équilibre et leur grand pouvoir de séduction.


- Les 2 blancs commentés ci-dessus sont sans aucune comparaison avec les vins dégustés lors de la session AOC relatée ICI…pour faire court : ce Riesling et ce Grüner Veltliner font partie de mes grandes rencontres viniques de ces dernières années !


- La question du vieillissement de ces cuvées reste ouverte, je n’ai pas encore goûté de vieux rouges ou de vieux blancs autrichiens, mais avec des vins jeunes aussi complets, on ne peut qu’être confiant…


- Le seul bémol se situerait au niveau des tarifs : la gamme basique des vins rouges se situe autour de 10 à 12 euros mais certaines cuvées peuvent s’envoler rapidement au dessus de 30 euros. Pour les blancs de Pichler on est autour de 50 euros la quille, mais bon, ces vins sont réservés d’une année à l’autre par les amateurs du monde entier… tout va bien !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives