Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 10:51




Impossible de quitter Katzenthal sans emprunter la petite route col qui débouche entre le Florimont et le Sommerberg pour nous mener dans la vallée voisine où nous attend noter ami Claude Weinzorn au Domaine de l’Oriel à Niedermorschwihr (allez…je vous aide un peu : DITES « nidaire-morche-vire »).

De retour de Lyon où il a participé au Salon des Vignerons Indépendants, Claude est en train de nettoyer sa cave où les moûts de 2009 fermentent. Ses nouveau-nés tellement prometteurs font l’objet de toutes ses attentions. La nature a été plus que généreuse cette année…c’est presque un devoir pour un vigneron que de réussir de grands vins sur ce millésime !
Nous dégustons des pinots blancs vinifiés en barriques qui sont déjà très clairs avec une matière riche et un pinot noir dense et concentré, issu de raisins rentrés à plus de 14° naturels…des jus savoureux et de belles cuvées en devenir. Confiance !

Après ce premier contact avec 2009, nous nous rendons au « Bunker », une cave de stockage enterrée à flanc de coteau face au Sommerberg, à la recherche de quelques flacons pour se faire plaisir…
Pour moi, aucune hésitation : je veux voir comment va la fameuse cuvée « » dont la richesse et la pureté m’avaient bluffé en début d’année. Claude prélève aussi un flacon sur une petite pile de demi-bouteilles…le gewurztraminer « vin de glace » bien sûr…et nous voilà partis vers le caveau de dégustation


1. Riesling Cuvée Z 2008
 : un nez exubérant et complexe démarrant sur les fruits exotiques frais révèle progressivement de délicates notes florales, la bouche possède une acidité très longue qui tend une structure ample où les 20g de SR sont pratiquement imperceptibles, la finale est longue, saline et délicatement épicée (le poivre blanc qui marque les Sommerberg de Claude).
Une cuvée étonnante : une vigne de 3 ans sur la calotte sommitale du Sommerberg (pas d’appellation G.C. en raison de la jeunesse de la parcelle) a engendré un vin magique…La juste récompense d’un travail de forçat sur une parcelle où le granit règne en maître absolu.
Cette première vendange a produit des vins qui feront date !


 

La parcelle Z sur le Sommerberg


2. Riesling G.C. Sommerberg 2007
 : le nez discret allie le citron et les fruits exotiques (ananas frais), la bouche est volumineuse, puissante et pleine de saveurs fruitées, la finale est longue, minérale et délicatement poivrée.
Dans la lignée des 2004, 2005, 2006… une réussite majeure sur ce Grand Cru.

3. Riesling G.C. Brand 2007 : un nez plus expressif livre de beaux arômes de citronnelle et de verveine, la bouche est sphérique avec du gras, de la salinité et une belle finale bien fraîche.
Un registre aromatique plus épanoui mais une personnalité plus classique, on est loin de l’expressivité presque baroque du Sommerberg mais nous voilà en présence d’un riesling de granit archétypique.

4. Riesling G.C. Florimont 2007 : le nez est floral et aérien, la bouche est tendue avec une allonge citronnée et une belle finale sur des notes crayeuses.
Une parcelle à l’extrême ouest du Grand Cru, sous la falaise calcaire, a donné ce riesling fin et profondément minéral.

5. Gewurztraminer Vin de Glace : le nez puissant et expressif offre un répertoire complet avec l’eau de rose, les épices et les agrumes confits, la bouche est grasse, moelleuse sans lourdeur avec une grande salinité qui laisse une impression presque tannique en finale.
L’OVNI du domaine se porte à merveille visiblement, la richesse aromatique est confondante et la structure en bouche trouve peu à peu son équilibre. Nous voilà rassurés, il ne reste plus qu’a trouver un nom (vin de glace n’est pas autorisé) et un millésime (2008 pour les raisins mais 2009 pour la vendange…)… d’ailleurs Claude et Sandrine Weinzorn attendent vos suggestions.

Quelques impressions pour conclure :

- voilà un vigneron que j’ai découvert il y a quelques années suivant les conseils d’un certain Thierry Meyer (c’est un jeune qui touche en vin d’Alsace, à ce qui paraît…) et dont j’apprécie les vins depuis le millésime 2004.
- j’ai presque envie de dire que la générosité et la chaleur humaine de Claude Weinzorn se ressentent dans toutes ses cuvées… ici pas de vins en demi-teinte, les terroirs et les cépages s’expriment avec une sincérité assumée.
- Claude aime les défis, après la conquête du sommet du Sommerberg, la vendange de vin de glace, le voilà en train de tester la vinification des pinots blancs à la bourguignonne…ce travailleur infatigable n’a certainement pas fini de nous étonner
- coup de cœur ému pour la cuvée « Z »…comment cette jeune vigne peut-elle engendrer un tel vin ?
La nature reconnaîtrait elle le travail du vigneron à Niedermorschwihr… ?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives