Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 12:17


Cette année la remontée de notre villégiature ardèchoise vers le grand nord s’est effectuée en deux étapes : nos amis Dominique et Linda qui habitent une coquette maison au bord du lac Léman nous ont invités à faire une boucle du côté de la Haute Savoie pour partager quelques moments de convivialité avec eux avant de retourner à Strasbourg.
Lors d’un précédent séjour (il y a 4 ans) notre hôte nous a fait découvrir le vin de Crépy en me faisant déguster deux bouteilles qui m’avaient agréablement surpris.

C’est les vacances, le temps ne manque pas et les coteaux de ce vignoble se trouvent à quelques kilomètres de notre lieu de résidence…il n’en fallait évidemment pas plus pour que je décide d’aller fureter sur les hauteurs de Douvaine pour découvrir cette appellation. C’est parti pour une visite au Domaine de Senoche.

 

Vacances-ete 0686-copie-1
   Par ici l’entrée…


C’est Henri Deturche qui nous reçoit dans le caveau de dégustation où nous nous installons autour d’une table pour siroter gaillardement une bouteille de Crépy 2011 tout en discutant de cette appellation assez méconnue.

Crépy est une toute petite appellation qui s’étend sur 4 communes de la rive sud du Léman (Massigny, Douvaine, Ballaison et Loisin) et dont la production moyenne s’élève à 4200 hl par année.

 


crepy Vue aérienne du vignoble de Crépy.



Les frères Deturche ont acheté ce domaine en 1982 pour compléter leur activité de production laitière et se faire plaisir en produisant leur vin.
Henri Deturche est à la retraite depuis 4 ans mais il continue de travailler au domaine de Senoche parce qu’il aime passer du temps dans ses vignes « sur un terroir comme celui de Crépy la présence régulière dans les vignes est absolument nécessaire, depuis le 1° mai, j’y suis tous les jours… ».

Ces collines implantées sur une molasse calcaire sont recouvertes d’une couche argilo-limoneuse plus ou moins profonde, qui offre à la vigne un sol assez fertile.


 

Vacances-ete 0684-copie-1Un pied de chasselas du domaine.
 

 

Les vins sont issus du chasselas, un cépage prolixe qui exige un contrôle très sévère des rendements pour donner le meilleur de lui-même « Le rendement idéal pour notre appellation se situe entre 50 et 60 hl/ha ». Sur 2011, malgré la taille et l’ébourgeonnage « il faut couper du raisin tous les jours pour ne garder que 8 grappes au maximum par pied de vigne ».

 

Vacances-ete 0680
Petit tour dans les vignes du domaine.

 

Les 3 hectares de vignes du domaine se trouvent sur un coteau exposé au nord-ouest, juste à côté de la maison, à une altitude de 650 mètres.

 

Vacances-ete 0683Partie basse des vignes du domaine de Senoche.
 


Les vignes sont travaillées sans désherbant ni insecticide et enherbées depuis 15 ans « au début c’était pour éviter l’érosion et le ravalement en stabilisant le sol sur ces rangs qui font 120 mètres de long…mais très rapidement nous avons constaté bien d’autres avantages liés à cette pratique : le feuillage est d’un très beau vert clair, et les fruits sont épanouis millésime après millésime ».
 

Vacances-ete 0682Les rangs de vigne du domaine en juillet.

 

 

Les vendanges sont manuelles et les raisins sont pressés entiers dans un vieux pressoir vertical.

 

Vacances-ete 0688
Henri Deturche face à son pressoir vertical

 

Les vins fermentent sous l’effet des levures indigènes et sont mis en bouteilles au printemps « Nos levures indigènes sont de très bonne qualité, les fermentations alcooliques et malo-lactiques se déclenchent facilement et sont très régulières ».
Ils sont mis en bouteilles au mois de mai avec un sulfitage très léger (environ 20 mg de SO2 libre).
 

 

Actuellement le domaine de Senoche commercialise son Crépy 2011 que nous dégustons de façon très approfondie (un euphémisme pour dire que la bouteille y est passée comme une lettre à la poste !) :
l’aromatique évolue continuellement pour nous offrir une palette complexe sur la paille fraîche, la pomme reinette, le miel de fleurs avant de dévoiler une touche pierreuse et crayeuse très intéressante. En bouche, l’attaque est souple, une acidité bien mûre soutient une structure élégante et légère, la finale est marquée par une pointe minérale agréable et quelques jolis amers.

Vacances-ete 0691


Ce vin blanc léger (11°5 – 0g de SR – 3g AT) guilleret et très « glissant » se goûte fabuleusement bien aujourd’hui. Certes on n’entre pas dans le monde des grands vins mais ce Crépy rudement bien fait possède un potentiel de séduction diabolique…et un prix qui ne va pas vraiment dissuader un boit sans soif comme moi (5,50 la quille !).

 

 

Le Crépy 2009, dégusté le soir, présente une structure un peu plus généreuse avec quelques grammes de SR en plus et une palette proche de celle du 2011 mais avec davantage de notes de fruits secs (amande) et de miel.

 

Vacances-ete 0692
 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser les vins blancs de Crépy se comportent très bien face au temps qui passe, même si dans le cas des vins du domaine de Senoche c’est le millésime qui a le dernier mot, ce 2009 est à point mais comme nous l’a dit Henri Deturche «  dans les millésimes froids comme 2010, les acidités sont plus marquées et tiennent les vins durant de longues années »


A force de séjourner sur la rive sud du lac Léman et de voir ces coteaux couverts de vignes, l’envie de faire une petite escapade du côté du vignoble de Crépy grandissait et cette étape savoyarde fut une occasion toute trouvée pour donner corps à ce projet.
Situé en haut du coteau de Crépy, le domaine de Senoche est la concrétisation d’un rêve d’une famille de fermiers éleveurs passionnés de vin.
Aujourd’hui Henri Deturche est à la retraite depuis 5 ans et prend visiblement beaucoup de plaisir à exercer son activité de vigneron à plein temps.
Les pratiques viticoles sont exigeantes et respectueuses de l’environnement et le travail en cave est traditionnel et bien maîtrisé. Comme nous le rappelle Henri Deturche : « l’important c’est les raisins, avec une vendange de très bonne qualité, le vin se fait pratiquement tout seul »…et il faut croire que ça ne fonctionne pas trop mal car ces Crépy 2011 et 2009 dégustés aujourd’hui nous ont particulièrement séduit.

Merci à Henri Deturche pour son accueil !

 

Vacances-ete 0690Le coteau du Crépy avec le domaine Mercier à mi-pente et le domaine de Senoche en haut.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vin vigne 13/08/2012 12:34

Merci pour ce très beau blog sur lesvins de Savoie!

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives