Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 15:43


Ayant un peu de temps à tuer avant l’ouverture des portes pour les concerts d’Anaïs et de Tryo, je me suis laissé aller à faire un petit tour dans la halle au vin de cette traditionnelle Foire de Colmar.
J’ai été agréablement surpris par la disponibilité et la sympathie des vignerons de permanence sur les différents stands : quand je leur ai expliqué que j’avais l’intention de déguster…et de cracher, ils m’ont spontanément proposé un verre INAO et un tarif spécial en rapport avec les doses versées. Bravo et merci !

Evidemment, en tant que rieslingomane assumé, mes choix se sont portés prioritairement sur ce cépage.
Désolé, mais il y avait vraiment beaucoup de références proposées et l’expérience m’a maintes fois montré que ma capacité d’analyse, déjà réduite par nature hélas, se rapprochait dangereusement du néant après une quinzaine d’échantillons…

·    Sylvaner Vieilles vignes 2007 – Dirler-Cade à Bergholtz
 : un nez surprenant présentant des notes végétales particulières (navet…) mais une bouche bien structurée avec une belle ampleur et une finale longue
Passé le nez un peu bizarre (jeunesse ?) ce sylvaner semble promis à un bel avenir.
BIEN

·    Riesling Réserve 2007 – J.B. Adam à Ammerschwihr : une palette végétale et légèrement citronnée, une bouche fraîche et légère dotée d’une acidité fine et avec une finale un peu courte.
Riesling franc et bien typé mais sur le registre de la légèreté.
BIEN

·    Riesling Le Kottabe 2007 – Josmeyer à Wintzenheim : un nez pur et discret avec des notes d’écorce d’agrumes, une bouche assez austère sur des notes de pomelo, avec une belle amertume sur une finale de longueur moyenne.
Techniquement bien fait mais manquant un peu de charme à mon goût.
BIEN

·    Riesling Réserve 2007 – Trimbach à Ribeauvillé : un fruit d’une grande pureté (ananas frais et citron), la tenue en bouche est exemplaire, un vin sec et droit avec un fruit présent (pamplemousse et citron) et une finale longue.
Peut-être une sorte de mètre-étalon pour ce cépage…tout est là, rien ne dépasse !
TRES BIEN

·    Riesling GC Schoenenbourg 2007 – Dopf et Irion à Riquewihr : un nez flatteur marqué par les fruits exotiques, une matière très mûre et dense, la finale est épicée et légèrement fumée.
Un séducteur affirmé, un équilibre sur l’opulence plus que sur la profondeur.
BIEN +

·    Riesling GC Geisberg 2007 – R. Faller à Ribeauvillé : un nez élégant et pur avec des notes de miel et de délicates évocations végétales (houblon), une bouche dotée d’une belle matière avec une acidité mure et longue.
Un riesling avec un beau potentiel même si on peut déjà se faire plaisir aujourd’hui.
TRES BIEN

·    Riesling GC Praelatenberg 2007 – Engel Frères à Orschwiller : puissant avec une palette empyreumatique assez surprenante (fumé, café grillé) suivie par des notes florales un peu plus classiques, en bouche la matière est ample et équilibrée entre gras et acidité longue et mûre.
Un nez atypique à l’ouverture…mais, au bout du compte, un beau riesling qui mérite quand même d’être un peu attendu.
TRES BIEN -

·    Riesling GC Kirchberg de Barr 2007 – Hering à Barr : un nez frais, pur et précis sur un registre résolument minéral, la bouche dotée d’une belle fraîcheur laisse apparaître de délicates notes fruitées (citron frais et pamplemousse).
Un très beau riesling tout en élégance et en retenue…j’aime !
TRES BIEN

·    Riesling GC Wineck-Schlossberg 2007 – P. Spannagel à Katzenthal : un nez élégant et très aérien avec un fruité bien expressif, une bouche ample, soutenue par une acidité profonde, bien mûre et quelques SR qui mériteraient une petite garde pour se fondre davantage.
Un riesling un peu solaire qui possède de belles perspectives d’évolution.
BIEN+
·    Riesling Steinacker 2006 – Louis Sipp à Ribeauvillé : un nez discret et pur avec un fruité délicat, une bouche avec une belle ampleur et une finale épicée et minérale.
Un an de garde et les premières notes de terroir qui se manifestent…un riesling classique et sérieux.
BIEN +

·    Riesling Lerchenberg 2005 – J.P. et J.F. Becker à Zellenberg : un nez discret qui manque un peu de netteté, une bouche intéressante sur un équilibre sec avec des notes un peu iodées et une finale assez longue.
Je suis un peu passé à côté de ce vin qui a obtenu une des meilleures notes à la dégustation du Sigille des vins d’Alsace. Je suis également passé à côté d’une bonne occasion de me taire lorsque j’ai dit à la vigneronne qui me servait que je n’aimais pas trop ce vin. En fait il s’agissait de Mme Becker en personne…boulette!
Décidément, je ne progresse vraiment pas en tant que dégustateur…et pourtant je m’entraîne !

BIEN -

·    Riesling Les Ecaillers 2004 – L. Beyer à Eguisheim : un nez très discret avec quelques notes florales et miellées, un bouche très austère, tendue par une acidité très virulente et une finale assez courte.
Peut-être un riesling pour de vrai puristes du cépage…mais en tous cas beaucoup trop rigoureux pour moi !
BIEN -

·    Riesling Cuvée Frédéric Emile 2004 – Trimbach à Ribeauvillé : après une première bouteille un peu « liégeuse » (comme quoi ça arrive même aux meilleurs…), la deuxième bouteille offre un nez pur, aérien sur un registre floral et une bouche structurée par une acidité fine, longue avec une finale où apparaissent quelques discrètes notes d’agrumes.
Très belle structure, d’un classicisme absolu…mais encore sur la réserve.
BIEN +

·    Riesling Les Pierrets 2003 – Josmeyer à Wintzenheim : un nez complexe et séduisant où on décèle des notes florales, miellées et légèrement camphrées, une bouche ample avec une acidité mûre et une puissante minéralité. La persistance aromatique est très longue.
Moi qui suis en général peu sensible à l’esthétique particulière des vins de ce domaine, je suis tombé sous le charme… Effet millésime où évolution de mon goût personnel ? En tous cas le meilleur vin de la série pour moi (il faut préciser que ce vin n’a pas été goûté en fin de série…j’ai refait le classement par la suite en tenant compte des cépages et des millésimes).
TRES BIEN +

·    Muscat GC Froehn 2007 – J.P. et J.F. Becker à Zellenberg : un nez flatteur et typique de raisin frais et de fleur de sureau, une bouche savoureuse avec une matière opulente (quelques SR) mais bien équilibrée par une pointe minérale bien nette. La finale est longue.
Un pur ottonel plein de gourmandise mais qui mériterait encore quelques années de garde… Je me suis réconcilié avec Mme Becker OUF !
TRES BIEN

Pour terminer et pour accompagner mon encas du soir avant le concert, je me suis offert 3 pointures 2007…Bon là, j’ai avalé, histoire de se mettre dans l’ambiance…

·    Riesling GC Sommerberg 2007 – J. Boxler à Niedermorschwihr : le nez est pur, précis et très aérien avec des notes de citronnelle et des nuances pierreuses, la bouche est harmonieusement équilibrée avec du gras et une acidité pointue et longue. La finale fraîche possède une belle allonge.
Beaucoup de classe et de retenue, un riesling de granit dans une expression bien aboutie et doté d’un beau potentiel sans conteste.
TRES BIEN +

·    Riesling GC Zinnkoepflé 2007 – L. Boesch à Westhalten : un nez expressif avec une palette complexe où on peut déceler de notes grillées (caramel, tabac) fruités (agrumes mûrs) et anisées, la bouche est puissante mais équilibrée avec une belle tension acide et un salinité vigoureuse qui contrebalancent une matière très riche. La finale est très longue.
Un terroir calcaro-gréseux nous livre ce vin opulent, un rien démonstratif, mais terriblement charmeur. Gageons que le temps saura transformer en distinction ce qui peut passer pour du tape-à-l’œil aujourd’hui.
TRES BIEN

·    Riesling GC Rangen Clos Saint Théobald - Schiste 2007 – Schoffit à Colmar : le nez est bien fermé et il faut une longue oxygénation pour déceler quelques notes fruitées et légèrement torréfiées, en bouche le cépage a déjà disparu derrière la puissance du terroir…la matière est imposante, la minéralité est superlative et la finale très longue laisse apparaître quelques nuances épicées, qui m’accompagneront d’ailleurs jusqu’à l’entrée de l’amphithéâtre…
Un grand vin dans sa prime jeunesse…quelle fougue !
TRES BIEN +

Quelques remarques pour conclure :
-    une belle après midi de dégustation clôturée par 2 superbes concerts… finalement, c’est pas si mal cette Foire aux Vins de Colmar !
-    les conditions pour goûter du vin ne sont certes pas idéales (debout dans le bruit…avec des odeurs de cuisine vers le soir…) mais je tiens néanmoins à souligner la gentillesse et la disponibilité des vignerons qui officient dans les différents stands…Un grand merci à eux !
-    quelques coups de cœur :
- les 3 « pointures » qui ont vraiment tenu leur rang.
- en 2007 : coup de chapeau pour le riesling réserve de Trimbach et le Kirchberg de Hering
- le riesling Pierrets de Josmeyer : arrivé à maturité…c’est très bon !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Vins, vignobles et vignerons.
  • : Récits liés à des rencontres viniques et oenophiliques.
  • Contact

Bonjour à tous

Amateur de vin depuis près de 30 ans et internaute intervenant sur un forum de dégustateurs depuis plusieurs années, j’ai crée ce blog pour regrouper et rendre plus accessibles mes modestes contributions consacrées à la chose vinique.

 

Mes articles parlent presque toujours de rencontres que j’ai eu l’occasion de faire grâce au vin :

rencontres avec de belles bouteilles pour le plaisir des sens et la magie de l’instant,

rencontres avec des amis partageant la même passion pour la richesse des échanges et les moments de convivialité inoubliables,

rencontres avec des vignerons et avec leur vignoble pour des moments tout simplement magiques sur les routes du vin ou au fond des caves.

 

J’essaie de me perfectionner dans l’art compliqué de la dégustation dans le seul but de mieux comprendre et mieux pouvoir apprécier tous les vins.

Mes avis et mes appréciations sont totalement subjectifs : une dégustation purement organoleptique ne me procure qu’un plaisir incomplet.

Quand j’ouvre une bouteille de vin, j’aime pouvoir y associer le visage du vigneron qui l’a fait naître, j’aime connaître les secrets de son terroir, j’aime avoir plein d’images et de souvenirs associés à ce liquide blanc ou rouge qui brille dans mon verre.

 

Merci à tous ceux qui viennent me rendre visite.

@+

Recherche

Archives